Relance économique post- crise au Mali : Bientôt un forum sur l’industrie

3
Relance économique post- crise au Mali : Bientôt un forum sur l’industrie
Le ministre du développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim

La salle Mayeva d’Hamdallaye ACI 2000 a servi de cadre, le mardi 17 janvier 2017, à la tenue d’un déjeuner de presse offert par le ministre du développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim. C’était en présence des patrons de presse, des membres du cabinet du ministre et certains acteurs du secteur industriel. Au cours de ce déjeuner de presse, le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim a fait le bilan des réalisations effectuées par son département durant les six derniers mois et celles qui seront réalisées dans les jours à venir. Selon lui, l’industrialisation constitue une étape primordiale, voire indispensable au développement socio-économique d’un pays. En outre, il a signalé que bientôt, il y aura non seulement un forum sur l’industrie de la viande mais aussi la création de l’observatoire national de l’industrie.

Après une projection sur les différentes réalisations en matière industrielle, le ministre du développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim a fait savoir que son département a effectué beaucoup d’activités dont les ateliers de formation, l’inauguration des unités industrielles et bien d’autres. En outre, le département, dit-il, a procédé à  l’élaboration, l’adoption et la mise en œuvre des documents de planification stratégiques la politique de développement industriel et son plan d’action 2010-2012 révisé en 2015 par celui de 2015-2017.

« L’industrialisation constitue une étape primordiale, voire indispensable au développement socio-économique d’un pays donné. De nombreux économistes ont démontré la corrélation positive forte entre le développement industriel et le développement économique des pays. En outre, notre pays dispose de nombreux atouts pour s’industrialiser (ressources agro-sylvo-pastorales, codes minier et d’investissements attractifs, climat politique apaisé, libéralisme économique, position géographique centrale par rapport aux autres pays de la CEDEAO, etc.) », a souligné le ministre. Au cours du second semestre de 2016 (création du Département), le ministre du développement industriel a visité 34 entreprises industrielles.

Comme perspectives, le ministre a fait savoir qu’il y aura entre autres : la poursuite de la mise en œuvre du plan d’actions 2015-2017 de la politique de développement industriel, la pose de la première pierre de la 3ème cimenterie du Mali, à savoir la cimenterie intégrée de la Société KSB Mali à Guinbané, cercle de Diéma, région de Kayes, l’inauguration de l’usine des produits pharmaceutiques de la Société Human Well Pharma, la relance des activités de l’usine malienne de produits pharmaceutiques (UMPP); la création de l’observatoire national de l’industrie et bien d’autres. Aux dires du ministre, pour le développement industriel au Mali, il est indispensable de créer un environnement favorable en collaboration avec les autres départements ministériels.

« Si on ne transforme pas aujourd’hui, nous finançons l’économie des autres…Il y a un foisonnement d’unité de production d’huile si bien que nous sommes passé à 10 millions d’huiles alimentaires à Koutiala. Le principal problème est la satisfaction du besoin. Aujourd’hui la CMDT propose 300 000 tonnes de graines de coton pour un besoin qui dépasse 2 millions. Il faut la diversification des matières premières…Nous avons un certains nombre de projet dont le forum sur l’industrie de la viande qui est en cours de préparation. Nous avons tout ce qu’il faut (cheptel) pour la réalisation de ce projet », a martelé le ministre. En réponse aux questions des journalistes, le ministre a prôné la solidarité gouvernementale pour l’atteinte des résultats.

Aguibou Sogodogo

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Un forum ne peut pas corriger le comportement des hommes et des femmes qui gèrent ce secteur et les autres secteurs caractérisés par des égos forts, des jalousies excessives, des méchancetés sans limites tous ceux ci sont assaisonnés par le clanisme, le népotisme et le favoritisme. Avec cette mixture aucun forum ne peut dénouer les choses pour donner un chemin droit vers la sortie de ce pays pour une forte industrialisation. Ce forum ne peut pas corriger tous ces maux qui viennent d’être indiqués ci-haut.
    Personne ne peut développer un pays avec de tels comportements orientés vers la destruction totale du pays avec comme dénomination “l’examen de Bougouni” où personne ne gagne; une autodestruction de soi.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here