Signature du protocole autour du Projet sucrier de Markala : Le groupe indien Uttam est le nouveau partenaire stratégique

0

Conformément aux missions qui lui sont confiées par la feuille de route du gouvernement, le ministre du commerce et de l’industrie, vient de trouver un nouveau partenaire stratégique pour le projet sucrier de Markala. Il s’agit du groupe indien Uttam sucrotech international P. Ltd. C’est le vice – président Afrique de ce puissant groupe, Anupam Govil et le ministre du commerce et de l’industrie, Abdoul Karim Konaté qui ont signé, le samedi 8 juin, au département, le protocole d’accord de ce partenariat. C’était en présence des présidents du collège transitoire de la CCIM, de la commission industrie de l’Assemblée nationale ainsi que des chefs des services rattachés du département.

 

Le  ministre du Commerce et de l'industrie, Abdoul Karim Konaté et le vice - président Afrique de ce puissant groupe, Anupam Govil Anupam Govil
Le ministre du Commerce et de l’industrie, Abdoul Karim Konaté et le vice – président Afrique de ce puissant groupe, Anupam Govil Anupam Govil

Après le retrait du sud africain Illovo groupe holding limited suite aux évènements de mars 2012, le gouvernement s’est engagé à trouver un autre partenaire stratégique pour le projet sucrier de Markala dont l’importance n’est plus démontrer. Ainsi, les discussions viennent d’aboutir avec le groupe indien Uttam sucrotech international P. Ltd. Le protocole d’accord de ce partenariat vient d’être signé entre le département du commerce et de l’industrie et ce groupe. Pour éviter que le projet ne traine encore pendant longtemps, le département sous les auspices du ministre Abdoul Karim Konaté a pris soins d’intégrer dans le protocole un chronogramme de réalisation des activités.

 

Ainsi, suivant le protocole qui annonce des intentions, le groupe Uttam s’engage à soumettre au gouvernement un plan d’affaire dans cinq mois et le mois suivant, il va engager les études et les investigations pour la réalisation du projet. Au plus tard, le 31 décembre, le groupe  doit faire connaitre sa position définitive s’il demeure le partenaire stratégique du projet. Après quoi, il va signer officiellement avec le gouvernement une convention qui sera suivie de la recherche des financements manquants et du démarrage des travaux. Le ministre Konaté a remercié le groupe indien pour avoir choisi d’investir au Mali en dépit des difficultés que traverse le pays. Cette décision ne le surprend guère car les deux pays partagent beaucoup de similitudes. Il a ajouté que le Mali veut apprendre beaucoup de l’expérience indienne dans le domaine de l’industrialisation.

 

Le projet sucrier de Markala est un projet agro-industriel qui a été initié depuis 12 ans par le gouvernement. Conçu sous la forme d’un partenariat public-privé, ce projet a trois objectifs : mise en place d’une industrie du sucre de classe internationale capable de concurrencer les importations et de produire à moindre coût  suffisamment de sucre pour le marché national et la sous-région, contribuer à réduire la pauvreté par l’accroissement des revenus des paysans et renforcer le lien entre les secteurs agricole et industriel pour permettre la mise en valeur de nos énormes potentialités, la création d’emplois et de la valeur ajoutée. Le président du collège transitoire de la CCIM ainsi que le président de la commission industrie de l’assemblée nationale ont exprimé la disponibilité totale et entière de leurs structures à soutenir le projet.

 

Youssouf Camara

PARTAGER