La 2ème édition de la Journée des Banques et Etablissements Financiers s’est déroulée du 2 au 3 mars 2012 : Des personnalités ayant contribué à la promotion et au développement des banques et établissements financiers récompensées

1
0

Comme la première édition, la deuxième édition des Journées des banques et établissements financiers qui s’est déroulée du 2 au 3 mars au Centre International de Conférence de Bamako, a été un véritable succès à travers des conférences-débats et des expositions de salon. Lors de la soirée de clôture, tenue le samedi à l’hôtel Salam, plusieurs personnalités ayant contribué à la promotion et au développement des banques et établissements financiers au cours des dix dernières années ont été récompensées. Parmi les récipiendaires figurent : le ministre de l’Economie et des Finances, Lassine Bouaré, l’ancien Premier ministre, Ousmane Issoufi Maïga, l’ancien Directeur national de la BCEAO pour le Mali, Idrissa Traoré, Paul Deremaux, co-fondateur du groupe Banque Of Africa et président du Conseil d’Administration de BOA-Mali. La Directrice générale du Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle et à l’Apprentissage (FAFPA), Mme Dembélé Awa Sow Cissé, le Directeur général de l’Agence Nationale pour l’Emploi (ANPE) Professeur Makan Moussa Sissoko.  

 
L’Agence Pact-Afrique vient une fois de plus de démontrer son professionnalisme dans l’organisation de la deuxième édition de la Journée des banques et établissements financiers, tenue du 2 au 3 mars. Cette rencontre est une initiative de l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers au Mali (APBEF) dirigée par Moussa Alassane Diallo, Président-Directeur Général de la BNDA.
L’ouverture de cette présente édition était placée sous la présidence du ministre de l’Economie et des Finances, Lassine Bouaré, accompagné de certains membres du gouvernement. Il s’agit du ministre délégué chargé du Budget, Sambou Wagué, du ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Modibo Kadjoké et du ministre de la Jeunesse et des Sports, Djiguiba Kéïta dit PPR. Les patrons des banques et établissements financiers membres de l’APBEF étaient également de la cérémonie.
Après la coupure du ruban symbolique, les membres du gouvernement accompagnés par le président de l’APBEF, Moussa Alassane Diallo, ont tour à tour visité les différents stands du salon. Presque toutes les grandes banques de la place étaient représentées à ce salon, notamment la BDM-SA, la BIM-SA, la BNDA, la BRS, la BMS-SA, la BCI, la Banque Atlantique, la BICIM-SA, la BHM-SA, Ecobank-Sa, la BSIC, la BOA-Mali …
On notait aussi la présence du Fonds de Garantie Hypothécaire du Mali-Sa et GIM-UEMOA. Ce salon a permis aux banques et établissements financiers de vendre leurs produits au public. Ce fut un véritable espace de dialogue, d’échanges d’informations entre le secteur financier et les populations. Il s’agissait d’une véritable opération “portes ouvertes” pour faire connaître les produits et services bancaires en vente dans les établissements de crédits.
Des conférences-débats étaient également au centre de cette présente édition. Ainsi, les thèmes sur “le financement de l’Agriculture au Mali : opportunités et contraintes pour la sécurité alimentaire, la réduction de la pauvreté et la croissance durable” et “le développement des moyens de paiement : facteur de promotion de la bancarisation”. Le choix du premier thème, aux dires de Moussa Alassane Diallo, est “en relation avec l’actualité économique du Mali marquée par le déficit pluviométrique de la campagne agricole 2011-2012 ayant entraîné un important déficit céréalier avec pour conséquence, l’exposition d’un nombre élevé de nos Communes à la famine”. Tandis que le second thème, précisera-t-il, s’inscrit dans la mise en œuvre de la réalisation d’un objectif de taux de bancarisation de 20% à l’horizon du 31 décembre 2012.
Un sentiment de satisfaction pour le ministre Lassine Bouaré
“La participation à cette deuxième édition de la journée des banques et établissements financiers me procure un sentiment de satisfaction. Satisfaction parce que cela permet dans un espace très réduit de voir la panoplie de toute l’industrie de la finance dans notre pays. Cette industrie qui est en pleine expansion aujourd’hui est très importante. Il faut dire que les établissements bancaires ont à peu près 283 agences sur l’ensemble du territoire. Lorsqu’une agence fonctionne au minimum avec cinq agents, vous verrez le nombre d’emplois que ces banques ont créés. A cela s’ajoute la masse des crédits qu’elles accordent à l’économie nationale. A travers cette journée, je pense que c’est l’occasion pour l’ensemble de nos concitoyens de profiter de cette opportunité pour voir la gamme des services offerts par les banques” a déclaré le ministre de l’Economie et des Finances, Lassine Bouaré.
“En organisant cette deuxième édition, nous voulons créer un cadre d’échanges, de concertation et de dialogue avec l’ensemble des populations. Il s’agit pour nous, banquiers, d’expliquer les conditions d’ouverture des comptes, d’accession aux crédits bancaires. Toutes choses qui participent à la bancarisation de l’économie du Mali. Les banques doivent sortir d’un cadre fermé pour aller vers les populations afin de leur proposer leurs produits et services” ajoutera le président de l’APBEF, Moussa Alassane Diallo.
Le clou de cette deuxième édition a été la soirée de gala, le samedi 3 mars, à l’hôtel Salam. Cette soirée animée par le groupe d’artistes Tabakounda est dénommée “La Nuit des banques et établissements financiers du Mali”. Ce fut un cadre d’échanges autour d’un dîner entre banquiers.
 La Nuit de  récompenses
L’un des temps forts de cette soirée aura été la remise de distinction à plusieurs personnalités ayant contribué à la promotion et au développement des banques et établissements financiers au cours des dix dernières années. Parmi les récipiendaires figurent, entre autres,  le ministre de l’Economie et des Finances, Lassine Bouaré, l’ancien Premier ministre, Ousmane Issoufi Maïga, l’ancien Directeur national de la BCEAO pour le Mali, Idrissa Traoré, l’ancien ministre des Finances, Bassari Touré, Vice-président de la BOAD, le président de la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale, Oualy Diawara, l’ancien Président du Conseil d’Administration de Ecobank, feu Mandé Sidibé.
Paul Deremaux, co-fondateur du groupe Banque Of Africa et président du Conseil d’Administration de BOA-Mali, la Directrice générale du Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle et à l’Apprentissage (FAFPA) Mme Dembélé Awa Sow Cissé, le Directeur général de l’Agence Nationale pour l’Emploi (ANPE) Professeur Makan Moussa Sissoko, le Directeur de l’Agence Française de Développement au Mali, Hervé Bougault, le Directeur général de Shelter Afrique, Alassane Ba, le Directeur Général de l’Office malien de l’habitat (OMH) Moussa Baba Diarra, le Directeur général de GIM-UEMOA, Blaise Ahouantchedé, le Directeur des opérations de la Banque Mondiale pour le Mali, Ousmane Diagana,  ont été également récompensés.
Alou Badra HAIDARA

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
Binks<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 4</span>
Membre
Binks 4
4 années 6 mois plus tôt

Bonsoir! Quant on se targue d’être professionnel on se doit de fournir des informations correctes et exhaustives. Cet article montre à suffisance que vous n’avez pas mis pied à ce salon. Quand vous dites presque toutes les banques étaient présentes, c’est incorrect car TOUTES Les banques étaient présentes. Par ailleurs sur quoi vous basez vous pour dire qu’une banque est grande ou petite? Quand on est journaliste, on doit peser ses mots et soigeusement faire attention à ce que l’on écrit. A moins que celles qui ont leurs noms ici ont payés pour figurer dans votre article. Là je comprendrais. A bon entendeur …

wpDiscuz