La Banque Atlantique dans son engagement soutenu pour le financement de l’économie malienne

0
Le DG Niamé Traoré  et le  secrétaire génaral
Le DG Niamé Traoré et le secrétaire général

Au regard des résultats, en dépit de l’environnement économique peu favorable, la Banque Atlantique Mali conforte son positionnement dans le secteur bancaire national grâce à son dynamisme commercial et de l’efficacité de son partenariat avec le Groupe Banque Centrale Populaire –BCP du Maroc (meilleure banque régionale zone Afrique du Nord). En témoigne, pour la deuxième année consécutive, la croissance à deux (2) chiffres de tous ses principaux indicateurs de performances.

Ainsi, son total bilan ressort à FCFA 255, 6 milliards contre 173, 3 milliards à fin décembre 2013, soit une croissance de 47% en raison de son soutien accru au financement de l’économie nationale avec un total de crédits directs consentis à la clientèle de FCFA 148,5 milliards contre FCFA 113 milliards en 2013, soit une hausse de 31% contre 18% pour le système bancaire malien.

Quant au résultat d’exploitation, il poursuit son trend haussier en s’appréciant de 23% à FCFA 5,7 milliards et le résultat net de 19% à FCFA 2,5 milliards.

L’effort de collecte de dépôts auprès de la clientèle s’est renforcé. Ainsi, le total  des dépôts de la clientèle s’élève au 31 décembre 2014 à FCFA 144,7 milliards contre 113,3 milliards en 2013 et un budget de FCFA 122,2 milliards,, soit un taux de progression de 28% (contre 19% pour le système bancaire) et un taux de réalisation du budget de 118%.

L’accroissement des dépôts de la banque résulte du renforcement de ses relations d’affaires avec les principaux clients institutionnels de la place et de l’optimisation de  son réseau de proximité, vecteur de son implication constante dans la bancarisation des ménages.

La Banque Atlantique Mali a poursuivi son engagement soutenu pour le financement de l’économie nationale à travers les crédits consentis à la clientèle qui s’établissent à FCFA 148,5 milliards contre FCFA 113 milliards en 2013 pour un objectif de FCFA 104, 3 milliards, soit une progression de 31% contre 18% pour le système bancaire.

Ainsi la Banque a octroyé à la Compagnie malienne de Développement du Textile (CMDT) un financement de FCFA  30 milliards.

Le dynamisme des activités a permis à la Banque Atlantique de générer un revenu ou Produit   Net Bancaire (PNB) de franc CFA 13,4 milliards contre FCFA 11,7 milliards en 2013 soit une augmentation de 15%.

L’exercice 2014 se solde ainsi par un résultat  d’exploitation de FCFA 5,7 milliards, contre FCFA 4,6 milliards en  2013, soit une augmentation de 23%.

Le résultat net ressort à un bénéfice de FCFA 2,5 milliards contre FCFA 2,1 milliards en 2013, soit une augmentation de 19%.

Ces performances ont été impulsées et soutenues par sa force de vente, son réseau de proximité et surtout par sa  large gamme de produits et de services adaptés aux besoins de la clientèle.

Au cours de l’année 2014, la banque a encore offert à ses clients des nouveaux produits qui ont  enregistré des succès majeurs confirmant ainsi son statut de banque moderne et innovante.

Parmi ces innovations, nous pouvons citer entre autres :

La Banque unique : En souscrivant à ce produit, le client à un seul compte ou qu’il soit dans le grand réseau du  Groupe Banque Atlantique, présent dans les 7 pays de l’Uemoa. Il offre la possibilité au client d’effectuer sur son compte ouvert au Mali ses opérations de dépôts (et ultérieurement  les retraits) dans tous les autres pays de l’Union de façon instantanée et sans frais

-Offre packagée : Cette souscription permet au client de bénéficier de plusieurs produits et services à un prix forfaitaire unique notamment, des cartes monétiques, des couvertures assurances, des prêts à la consommation et surtout aux crédits immobiliers.

 

Dans le cadre du soutien de la banque au développement du secteur privé moteur de la  croissance économique et source de création d’emplois, la Banque Atlantique en sa qualité d’arrangeur a structuré le financement du projet d’extension et de diversification des activités de la société Moulin Moderne du Mali (M3) pour un coût global de FCFA 35,9 milliards dont FCFA 27 milliards d’investissements, avec la participation de la Banque Africaine de développement BAD (FCFA 11 milliards) et la Banque Ouest Africaine de Développement- BOAD (FCFA 7 milliards°

 

Actions sociales

En ce qui concerne sa traditionnelle journée citoyenne dénommée « Atlantique Day », le thème choisi  pour  2014 est « l’enfance déshéritée » et dans cette optique, la Banque Atlantique Mali a retenu le village  d’Enfants SOS Sanankoroba.

La délégation de la banque conduite par son Directeur général a procédé à l’assainissement des locaux, à la remise de vivres et jouets aux enfants, ainsi que des kits anti Ebola.

 

Les perspectives :

En ce qui concerne les perspectives, le plan triennal 2015-2017 adopté par son Conseil d’administration s’articule autour des axes prioritaires ci-après :

Lancement de la deuxième phase de son programme d’extension de réseau

– Lancement des programmes immobiliers à l’attention des salariés des secteurs publics et privés

– développement des produits nouveaux, notamment en bancassurance et monétique

– financement des PME/PMI dans les secteurs  porteurs de l’économie nationale.

Source : Banque Atlantique  Mali

PARTAGER