La BCEAO va émettre un nouveau billet de 500 F en circulation

12
BCEAO : Cérémonie de lancement du billet de 500 FCFA
Samedi 03 novembre 2012.Sénégal. Siège de la BCEAO à Dakar

Abidjan- La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) a annoncé la mise en circulation, à compter du 30 novembre prochain, d’un nouveau billet de 500 FCFA, dévoilé ce samedi à Dakar par le président sénégalais, Macky Sall, représentant le président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest-africaine.

Ce nouveau billet de 500 francs vient compléter la nouvelle gamme de billets de 10.000, 5.000, 2.000 et 1.000 F déjà en circulation depuis 2003.

Ce nouveau billet, selon le directeur des activités fiduciaires, Cheick Ahmed Tidiany Diakité, a un format similaire à celui de 1000 F et une couleur orange dominante.

Comme pour toutes les autres coupures de la gamme, le motif principal sur le recto du billet de 500 FCFA est le logo de la BCEAO, le poisson-scie, et la tablette tactile symbolisant “les nouvelles technologies de l’information et de la communication”, a ajouté M. Diakité.

Quant au verso représenté par un couple d’hippopotames au bord d’un marais dans une zone de savane.

” Des signes de sécurité incorporés dans le billet permettent, en l’observant, en l’inclinant ou en le touchant de l’authentifier ; le logo de la Banque centrale, le poisson-scie et la valeur faciale en chiffres apparaissent en filigranes. La valeur faciale en chiffres est imprimée au recto, en haut à gauche, et au verso, en haut à droite, avec des motifs qui se complètent parfaitement lorsqu’ils sont vus par transparence ; un fil de sécurité, en surimpression discontinue, avec des mini-lettres, présentant en alternance, le sigle UMOA et la valeur faciale en chiffres, traverse le billet dans le sens de la hauteur ; des mini-lettres au recto des de la coupure reprennent la valeur faciale en chiffres ; au verso, une bande à reflet verticale (bande iridescente) bicolore de couleur jaune/marron porte l’inscription de la valeur faciale en chiffres ; au recto, le logo de la Banque centrale, les frises entourant ce logo, les valeurs faciales en chiffres et en lettres, imprimés en relief, sont perceptibles au toucher ; et enfin, le billet de 500 FCFA comporte en plus, un motif diffractif et holographique discontinu”, a expliqué le directeur des Activités fiduciaires de l’institut d’émission de la monnaie de l’espace Uemoa.

Selon le gouverneur Tiémoko Myeliet Koné, la BCEAO a le souci permanent de satisfaire aux attentes des agents économiques marquées par “un accroissement important de la demande en signes monétaires et surtout pour les petites coupures qui doivent, dans la normale, représenter environ 30 % des billets et monnaie en circulation”.

“Ce pouvoir régalien lui (Banque centrale) impose de veiller à l’adaptation constante du volume de signes monétaires en circulation aux besoins de transactions des économies”, a déclaré le gouverneur, ajoutant que “ces billets et pièces doivent être de qualité irréprochable et présenter tous les éléments de sécurité les mettant à l’abri de toute falsification susceptible d’altérer leur crédibilité”.

Ce lancement du nouveau billet de 500 FCFA entre dans le cadre des festivités du cinquantenaire de la Banque centrale marquées par la tenue d’un symposium, lundi et mardi, dans la capitale sénégalaise, sur le thème “Intégration monétaire et mutations du système financier international : Défis et perspectives” et présence du président ivoirien Alassane Ouattara, gouverneur honoraire de l’institution.

abidjan.net / samedi 3 novembre 2012

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. Bien penser freres lynx22 et Dilos, on ac Que des dirigeants incompetents. La confession totale meme nous meme on se trompent souvent. Ce n’est pas la paine de continuer avec le fcfa surtout Que la France le sous evalue a son profit pour le bien des investisseurs et leurs transactions financieres a leurs profits. C’est nos sous qui contribuent a financer tout cas. Mais de notre faute si on se revolte pas energy disant assez et demander des comptes a rendre a nos dirigeants.

  2. C’est un acte sans réflexion, elle a fait disparaître le billet 500 et voilà encore vous revenez avec le billet là, maintenant il faut justifier la raison de se recule

  3. Billet vs piece, piece vs billet. Quelle connerie arretez de dilapider notre argent bandes de voleurs a col blanc en complicite avec la France comme toujours. Les billets coutent beaucoup moins chers a produire actuellement. Donc revenez nous pas avec des pieces encore. Ca suffit.

  4. Le billet de 500f existait avant c’est dernièrement qu’il a été remplacé par la pièce!!!!…

  5. Mieux de reprendre et reparer l’engin ,non on se contente de repeindre la carrosserie. 👿 👿 👿
    A quand notre independence monetaire ❓ ❓ ❓ 🙁 🙁 🙁

  6. Nos parents non alphabétisés auront du mal à départager ce nouveau billet
    de 500 F et l’ancien 1000 F comme ils ont le même problème avec les pièces 200 F 250 F et 500 F
    Si les experts peuvent agir un peu sur la couleur ça aurait été bon

  7. tres d’accord avec toi Broulayi, car depuis l’apparition des pieces de 500f et la disparition des billets du meme montant, c’etait un galere lors de nos ceremonies (mariage,bapteme)pour sortir l’argent. avec ce nouveau billet de 500fcfa, il y aura heureusement une possibilite de diminuer de moitie l’argent qu’on donne aux griots. c’est une triste realite malienne qui fait parfois qu’on donne de l’argent lors de ces festivites sans vraiment le vouloir. bienvenus aux nouveaux billets de 500fcfa!!!!

  8. Très bien… Très bien… Les coupures de 500 F vont remplacer les coupures de 1000 F lors des cérémonies de mariage et de baptême… 😀 😀 😀

    Il était vraiment temps car on était obligé de distribuer des billets de 1000 F pour un oui ou pour un non !

    Ouf ! 😀 😀 😀

Comments are closed.