Le conseil de direction des impôts ouvert hier à Bamako : Cap sur l’atteinte de l’objectif de recettes de 495 milliards FCFA, les grands chantiers et le plan stratégique 2012-2014

0
1

Le ministre de l’Economie et des finances, Lassine Bouaré et le ministre délégué chargé du Budget, Sambou Wagué, ont présidé hier, jeudi 1er mars, à l’hôtel Tin Bouctou, à Missabougou, la cérémonie d’ouverture de la session 2012 du conseil de direction de la Direction générale des impôts (DGI). C’était en présence de nombreuses personnalités à l‘instar du maire de la commune VI, Souleymane Dagnon, du Vérificateur général, du Directeur général des douanes, d’anciens ministres et anciens Directeurs généraux des impôts. Les travaux qui vont durer trois jours  permettront d’analyser les recettes de l’année écoulée et les prévisions de l’année en cours et d’aborder les grands chantiers de modernisation de la DGI.

 

Après Sikasso en 2007, Kayes en 2008, Gao en 2009, Tombouctou en 2010 et Mopti en 2011, les travaux du conseil de Direction des impôts reviennent à Bamako. Ce rendez-vous annuel de l’administration fiscale  est un vaste espace de concertations, d’échanges et de confrontations d’idées, avec une volonté chaque fois réaffirmée d’élever et d’améliorer le niveau de gestion du service.

Après les mots de bienvenue du maire de la commune VI, Souleymane Dagnon, la cérémonie d’ouverture a été l’occasion pour le Directeur général des impôts, Amadou Ba Aly Traoré de tirer un bilan flatteur des cinq sessions précédentes tenues dans les régions. Selon lui, ces travaux, véritable communication de proximité,  ont permis de prendre la mesure du potentiel fiscal des différentes localités mais aussi d’expliquer et de sensibiliser les partenaires économiques et administratifs des impôts sur les enjeux véritables de l’impôt.

Continuant dans cette dynamique de communication, les travaux de la présente session, ont été précédés d’une campagne de communication sur les réformes relatives à la taxe sur la valeur ajoutée, à la taxe foncière, à l’impôt et les revenus fonciers, à l’impôt sur les sociétés.

Pour Amadou Ba Aly Traoré “le conseil de direction revient à Bamako dans un contexte  marqué par des réformes fiscales, par des objectifs de recettes 2012 fixés à 495 milliards de FCFA et par le lancement  du plan stratégique 2012-2014, le quatrième de la nouvelle DGI depuis2003. L’adoption d’une nouvelle vision, dont la réalisation conférera à notre service le statut d’une administration fiscale citoyenne, moderne, engagée pour la réalisation de l’autonomie financière de l’Etat et pour l’offre de la meilleure qualité de service aux usagers sera également un élément clé de notre forum”.

C’est pourquoi, le Directeur général a interpellé les responsables, cadres et agents de l’administration, sur la nécessité de l’élargissement et de la maîtrise de l’assiette fiscale. “Cette nécessité sera notamment un test majeur et notre juste réponse au défi que constitue la réforme relative à la suppression de la retenue à la source. En effet, en laissant au seul arbitre du contribuable le soin de déclarer et de reverserla TVA, la réforme nous impute la responsabilité d’impulser qualitativement le niveau de notre gestion. Il s’agit pour nous d’imaginer et de mettre en œuvre une bonne administration dela TVAà travers notamment l’amélioration de nos méthodes de recherche et de recoupement. Dans cette optique, la mise en œuvre des brigades mixtes entre les administrations financières devrait s’avérer un renfort prépondérant dans notre quête d’efficacité. Cette responsabilité fait aussi appel à nos aptitudes à la rigueur et à notre sens de l’engagement professionnel, à notre intégrité ” a expliqué le Directeur général. Le ministre de l’Economie et des finances, Lassine Bouaré a remercié la direction générale des impôts pour avoir mobilisé  plus de 427 milliards de FCFA en 2011 et ajouté que l’augmentation de l’objectif 2012 porté à 495 milliards est à la mesure des besoins de financement du fonctionnement de l’Etat et du développement de notre pays.

Faut-il souligner qu’au cours des travaux, le conseil va examiner le rapport annuel 2012 et les prévisions 2012, le programme de formation de la DGI, le contrôle fiscal, les objectifs et résultats opérationnels du plan stratégique 2012-2014, les indicateurs de mesure de performance des projets et programmes nationaux impliquant la DGI, le programme spécial d’équipement, les grandes réformes réalisées en 2011, les grands chantiers 2012 ainsi que les activités sociales de la DGI.                 

Youssouf CAMARA

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.