Le Mali n’est pas à l’abri d’une crise financière si les partenaires ne reviennent pas

18

L’information a été donnée à  la faveur d’une conférence de presse, tenue samedi dernier par le Groupe de Suivi Budgétaire, à la Maison de la presse. Depuis le coup d’Etat militaire du 22 mars et l’occupation des régions du nord par des groupes islamistes, le Mali traverse une crise politique, économique et sécuritaire sans précédent, dont les conséquences sont visibles. Et contrairement à certaines affirmations, sans l’aide étrangère, notre pays ira droit dans le mur.

Le Mali, qui comble une bonne partie de son déficit budgétaire grâce à l’aide des partenaires techniques et financiers, a tout intérêt à  revenir à une vie constitutionnelle normale. Et dans les meilleurs délais. Même si le ministre de l’Economie et des Finances, Tienan Coulibaly, rassure les populations : « le Mali peut continuer à payer les salaires à temps et jusqu’à la fin des temps. ».

Pour Boureima Allaye Touré, président du Haut Conseil dela SociétéCivile, il faut revenir sur terre. Pour lui, l’Etat doit diminuer son train de  vie, s’il veut tenir le coup.

Déjà dans certains secteurs, l’impact de la crise a été vite ressenti. Il s’agit du secteur de l’eau, qui connait un déficit de 94% ; la dette 92% ; les transports 84% et l’agriculture 70%. Globalement le budget national connait un déficit de plus de 400 milliards CFA. Pour le président du Haut Conseil dela SociétéCivile, Boureima Allaye Touré, il faut faire en sorte que les partenaires reviennent. Et cela ne peut se faire sans la reconquête du nord du pays le retour des refugiés et la mise sur pied d’un fichier électoral accepté par tous.

Le gouvernement entend maintenir le cap, au niveau de la défense, même si certains services sociaux de base connaîtront une coupe budgétaire sensible. Le gouvernement, qui tablait sur une croissance de 7% semble avoir oublié cette promesse. A en croire le conférencier, le retour à la normale n’est pas pour demain en dépit de la mise en place du gouvernement d’union nationale.

Badou S. Koba                          

    

PARTAGER

18 COMMENTAIRES

  1. La crise est déjà là: demander aux hôteliers, ONG, tailleurs, bouchers, etc.

  2. Dites moi, c’est dans ces conditions que les militaires maliens ; certains partis politiques et associations passent le temps a fustiger, insulter, voire traité la communauté internationale de tous les noms d’oiseau de mauvaises augures.
    Alors que sans l’aide internationale, le Mali serait en faillite, voire au bord du précipice .

  3. Mr Badou Koba, as-tu besoin d’apprendre ca de quelqu’un d’autre? Nos paysans, eleveurs pecheurs dans les campagnes ne demandent rien a l’Etat que de la liberte, l’eapsace et la paix. ils ne sont pas payes, loges ou nourris, mais arrivent a nourrire le pays. Mais meme cette paix et securite pour lesquelles ils paient l’Etat (impot), on arrive pas a le leur assurer.
    Il de cela 5 mois que des arrivistes ont casse le pays au nom du Nord. 5 mois apres, ces memes bidassent trouvent que les conditions ne sont pas encore reunis pour faire ce pourquoi ils sont payes , formes, loges, nourris et soignes par ces memes paysans, eleveurs pecheurs, boutiquiers et tabliers du dibidani.

  4. Pauvre pays; est ce vraiment ça les maliens? C’est minable et pitoyable tout ça; et pourtant on dit que ce pays est béni et que de grands empires auraient existé dans cette partie du globale; mon Dieu pourquoi sommes nous devenus ce que nous sommes? Pourquoi sommes nous tombé ci-bas? Peut être que nous n’étions pas aussi haut qu’on le pensait; ce qui est certain c’est que nous sommes devenus la risée du monde; peut être qu’on le mérite ; qui sait ?

  5. C’EST L’HOMME QUI A PEUR … SINON Y’A FOYE…

    JE SUIS SÛRE QUE CES TRAITRES REVIENDRONT…QUAND Y’AURA UN ÉTAT … OU QUAND L’ÉTAT SERA REDRESSÉ…SINON ON EST TOUJOURS AUTOSUFFISANT D’APRÈS L’ASTRO-PM….BIEN QUE JE NE SUIS PAS CONVAINCU SURTOUT QUAND LUI MÊME CONFOND … DISSOUDRE ET ABSORBER…DEUX CHOSES TRES DIFFÈRENTES DANS LES CONSÉQUENCES QUAND ÇA VIENT À UNE MILICE DE SOLDATS RATÉS…

    QUELLE MALÉDICTION … ON VOUS DIT DE DISSOUDRE LA RACAILLE … VOUS CHOISISEZ D’ABSORBER…MAIS NOUS ALLONS TOUS SAVOIR LA DIFFÉRENCE…

    APPRETEZ VOUS TOUS A ÊTRE MANCHOT … VOS FANFARONS QUE VOUS PROTÉGEZ NE FERONS RIEN ET NE LAISSERONS PERSONNES D’AUTRES FAIRE QUELQUE CHOSE….

    Moussa Ag, ÉGAL À LUI MÊME MAIS PAS AUTOSUFFISANT…CERTAIN QUE ABSORBER …N’EST PAS DISSOUDRE

  6. M T C
    Ingénieur – Consultant
    DEF 1969 – BAC- SET 1972

    Lettre ouverte à tous les Maliens,
    Mes chers compatriotes, nous sommes tous conscients que l’heure est grave. L’affrontement militaire pour libérer le Nord de notre pays est inévitable, une crise financière sans précédent se profile à l’horizon. Quelque soit la nature et la forme de l’appui que l’extérieur peut nous apporter, ou nous apportera, c’est notre engagement qui sera déterminant.

    La guerre coûte cher, elle coûtera toujours cher en moyens humains, matériels et financiers. Le sacrifice suprême revient à ceux qui ont fait le serment qu’ils sont prêts à mourir pour le pays, c’est-à-dire les militaires et autres hommes en uniforme. Nous autres citoyens qui ne sont pas sous le drapeau quelle doit être notre contribution à l’effort de guerre?

    L’histoire du Mali indépendant, nous enseigne qu’à certains moments de notre république, devant certaines crises financières, l’état a eu à demander à chaque malien de cotiser une somme symbolique (souvent 25 Francs Maliens par personne) pour faire face à ses difficultés.
    Aujourd’hui je propose que tous les Maliens acceptent qu’à chaque communication avec le téléphone portable, le coût de la communication soit majoré d’une somme fixe de 10 FCFA et cela pendant au moins une année. Cet impôt aura l’avantage d’être juste, indolore et non perceptible par les citoyens. La somme récoltée pendant chaque mois sera versée par les opérateurs de téléphonie mobile dans un compte d’effort de guerre.

    Si une majorité d’internautes valide cette idée ou toute autre idée allant dans le même sens, il faudrait étudier la faisabilité, qui peut être l’œuvre d’une commission ad hoc composée de :

    – Ministère des Finances
    – Ministère de la défense
    – Comité de Régulation des Télécommunications
    – Malitel Sotelma
    – Orange Mali
    – Centrales syndicales
    – Chambres consulaires
    – Patronat
    – Associations de consommateurs

    J’invite les uns et les autres à soutenir cette idée ou éventuellement faire une proposition plus pertinente.

    Salutations patriotiques.
    MTC

  7. J’etais a Niamey le soir du coup d’etat..pas un pneu a ete vole et l’administration a repris le travail le lendemain a 7h30.
    Rien a voir avec votre cas,ils aiment leur pays eux.

  8. :mrgreen: :mrgreen: Ne vs inquietez point: le PM est là. N’est pas lui qui a dit à la télé que depuis mars on est autosuffisant non 😀 😀 😀 Blague à part depuis ce jour j’ai dit qu’il ne faut pas mentir au peuple juste pour se maintenir 💡 💡 💡 on est reellement dans un gouffre financier depuis s’ils ont pris leur courage de reveler au peuple tant mieux. L’état n’honore plus ses engagements et les¨PME sont entrain de deposer les clés une à une. J’espère que le PM l’a compris que PAYER le SALAIRE des FONCTIONNEURS ne signifie pas qu’on est AUTOSUFFISANT

  9. Ces articles alarmistes ne nous mènent nulle part. Le Niger a fait sa transition sous embargo totale, mais ils ont vécu et ils ont une vraie démocratie après un coup d’état militaire. Et pourquoi le Mali doit sombrer après un coup d’état. Nous allons nous en sortir même si certains ne le veulent pas.

    • Rien à voir! Au Niger, le véritable “coup d’état” était celui du Président qui a tripatouillé la constitution et qui a dissout l’assemblée pour pouvoir se faire élire un mandat de plus! Les militaires, eux, ont fait leur coup d’état pour ramener le pays à la normale, et à la différence du Mali, l’armée Nigérienne est connue pour être une armée véritablement structurée, disciplinée, et professionnelle; Rien à voir avec une armée de soulard genre sanogo! D’ailleurs, le coup d’état de Niamey, il n’y pas eu là bas la moindre boutique pillée, la moindre sation d’eessence, etc… et les nigériens n’ont pas eu subir comme nous le spectacle affligeant d’abrutis sillonnant la ville pendant 2 jours en tirant en l’air à bord de pick ups volés aux civils!…

      Ce qui veut dire que les putschistes nigériens sont restés tout à fait crédibles aux yeux de l’occident, à l’inverse de nos zozos de kati;

  10. Justement c’est le fait de toujours attendre que les autres nous aident qui nous à conduit à cette situation. Prenons notre destin en main. Si nous nous prenons en charge sans attendre des autres, ils viendront nous voir. Au lieu de toujours attendre l’aide des autres vivons avec nos moyens, c’est cela la vraie indépendance. Un mendiant restera toujours mendiant, tant qu’il continuera à tendre la main. Il doit apprendre à se débrouiller seul et les autres auront de la considération envers lui. Ce n’est qu’en se respectant que les autres vous respecteront. Seul le travail et l’amour du pays paient.

    • Mais là, tu dis une aberration! “Si nous nous prenons en charge sans attendre des autres,” Là, au moins, tu as sous tes yeux la preuve du contraire: On s’élève contre l’aide de la cédéao, et qu’est ce qu’on fait: R.I.E.N!!!!

      Si c’est ce que tu appelles prendre en main son destin, on est justement l’exemple du contraire

  11. C’est évident, puisque tout le mali appartenait aux voyoux dont certains se sont exilés avec les biens.Si réellement ils avaient bati une economie solide et claire , ces domaines cités n’allaient aussitôt être affecter. Les voyoux confondaient bien publics et privés.

    • VOYOUS C’EST TOI ,TON FAUT PM , TES FAUT MILITAIRES ET LEUR COMPLICES .C’EST AU MALI SEULEMENT QU’ON VOIT DES BONNES A RIEN DEVENIR PORTE PAROLE . VOILA UN BAKARY MARIKO ,UN VAGABOND DE L’AEEM DU MALI; QUI ÉTÉ EN FRANCE PAR IBK DANS LE PASSE ET QUI ÉTAIT VIGILE AVENT LES ÉVÉNEMENTS EN FRANCE. D’UN SEUL COUP JE LUI VOIT A LA TÉLÉ PORTE PAROLE DU FAUT CNRDRE .J’AI AUSSITÔT DIS QUE CE BONN ARIEN AVEC SON GROUPE VONT NOUS CONDUIRE LA OU EST AUJOURD’HUI.JE NE SAIS MÊME PAS COMMENT CE FAUT COLONEL YOUSOUF TRAORE EST DEVENU COLONEL.
      UN COLONEL DE SALON ET DES GROSSES VOITURES CLIMATISÉES.COMMENT UN COLONEL PEUT DÉFIER LA DÉCISION D’UN PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE . LE MALI EST EN DANGER AU SUD PLUS QU’AU NORD . IL DOIT ÊTRE RADIER DE L’ARMÉE .CE SONT VAURIENS COMME LUI,LE FAUT LIEUTENANT QUI DÉFI LA DÉCISION D’ UN FAUT CAPITAINE QUI A SON TOUR TRIMBALE UN FAUT PREMIER MINISTRE QUI FAIT TABASSER UN PRÉSIDENT QUI NE SAIT MÊME PAS CE QU’IL DOIT FAIRE POUR DIMINUER LA SOUFFRANCES DES HONNÊTES PERSONNES DU PAYS . LE MENSONGE A TRIOMPHE SUR LA VÉRITÉ ;LES LIEUTENANTS SONT DEVENUS DES CAPITAINES ; LES CAPITAINES SONT DEVENUS DES COLONELS ;LES COLONELS SONT DEVENUS GÉNÉRAUX ET LES GÉNÉRAUX SONT DEVENUS DES SOLDATS DE 2è CLASSES.BON VENT A VOUS; VOS ENFANTS SERONS FIERS DE VOUS ET LES GRIOS CHANTERONS VOS LOUANGES. L’HISTOIRE RETIENDRA .

      • Si tes généraux avaient joué leur rôle, les faux soldats n’allaient pas rentrer dans l’histoire par la grande porte. Je ne défends personne, mais vous dites du n’importe quoi ici. Est ce que si nos dirigeants avaient été des responsables ces minables allaient faire un coup d’état? Cela veut dire que ces minables valent mieux que ceux que tu regrettes de nos jours et qui nous ont conduit à ce cancer. Ces généraux dont tu parles, ont fait quelle guerre pour mériter leurs galons? Au contraire la seule guerre qui était une occasion pour défendre leur grade, ils l’ont perdu. Soyons raison gardée. Cette situation est regrettable, n’essayons pas d’accuser tel ou tel, nous sommes tous coupables, actifs ou passifs.

        • Parfaitement raison.Si Att et ses faux generaux etaient serieux ce petit capitaine allait reflechir deux fois avant de passer à l’action.

  12. MAIS ECOUTER ONT NE PEUT PLUS CONTINUER DENGRAISER DES RAT/ER SOCIAL CEST PAS POSIBLE LES MALIEN? VEULE RIEN FAIRE POUR DISIPER CETTE CRISE IL VEULE TOUJOUR AVOIR DES DONS MAIS LE MALI NEST PAS SEUL EN CRISE IL YA DAUTRE PAYS PRIORITAIRE
    IL FAUT QUE LES MALIEN? MONTE DELOGER CES BIDUS DE KATIS SOIT IL Y AURAIT PLUS AUCUNE AIDE CEST TRES CLAIR 😈 😈
    LE MALI NE VEUT PAS LAIDE DE LA CEDEAO ELLE VEUT DES APPUIS MAIS NOM AUCUN PAYS NE PEUT AIDER ENCORE LE MALI TANT QUE SANOGUS EST LA
    IL DOIT DEGHAER ET FOUTRE DIARUS A LA PORTE ET ACCEPTER LA CEDEAO A BAMAKO SINOM CEST TERMINER
    LUNDIE INCHALAT LES FRONTIERE VONT FERMER ET VOPUS VEREZ VOTRE FIERTE DANS LES CHI.OTTE MER.DE.UX DE MALIENS

  13. La problématique n’est pourtant complexe: AUCUN de nos bailleurs ne reviendra aider un pays tant qu’ils verront que des voleurs de pouvoir comme sanogo ont encore voix au chapitre! Au 21eme siécle, et la règle vaut pour tous les pays du monde, on n’aide plus les pays dirigé par des gens non élus;
    Chez nous, les bailleurs ne sont ni dupes ni naïfs, et ils voient aussi bien que nous l’autorité occulte qu’exerce toujours l’ex-junte, avec la complicité sournoise d’un PM qui joue un double jeu!

    Donc, continuons à laisser les soulards de kati perturber aussi bien la transition que l’aide (incontourbable) de la cedao, et nous devrons nous passer de l’aide extérieure. Or, pour un pays dont l’aide extérieure représente 45% du budget national(45%!!!…), il n’est pas utile d’être un grand spécialiste en économie pour comprendre que c’est la faillite INEVITABLE à court terme…

    On bien sanogo et le PM dégagent une bonne fois, ou bien le mali s’asphyxie pour de bon; Dejà qu’avec notre armée manifestement incapable de se battre contre l’ennemi, les narco-djihadistes ont la belle vie et peuvent faire ce qu’ils veulent, quand nous serons en plus terrassés économiquement, ils pourront descendre en fanfare et prendre tranquillement leurs quartiers à bamako, et nous serons alors tous devenus habitants du “Malistan”!

Comments are closed.