Loi d’orientation agricole : Informer et capitaliser les expériences de labellisation

0
1

Sous l’égide du Secrétariat permanent de la Loi d’orientation agricole, une intense activité est en cours pour traduire dans la réalité la labellisation des produits agricoles du Mali. Intitulé « Etude relative à l’élaboration, l’identification des outils et instruments techniques de la démarche qualité et le recensement des types de label à promouvoir en fonction de filières porteuses », la première phase de cette étude a donné lieu à un « atelier d’information de capitalisation des expériences de labellisation Bio et Aoc au Mali». L’atelier s’est déroulé sous la présidence de Modibo Sidibé, conseiller du ministre de l’Agriculture en présence du Secrétaire permanent de la Loi d’Orientation agricole, Daouda Diarra et de nombreux experts du département.                   

Le Mali est un pays à fort potentiel agricole. Malheureusement en raison d’une faible compétitivité de son agriculture, ce potentiel n’est pas exploité de façon optimale pour assurer au pays la croissance et le développement souhaités, ainsi que son insertion dans le commerce sous régional et mondial à un niveau compatible avec son potentiel. A cet effet, la nouvelle vision a pour objectif de mettre l’agriculture malienne en situation de créer un solde positif. Faire du Mali une puissance exportatrice compétitive de produits agricoles, exige le retour à la vision Agriculture-Industrie-Commerce, ayant comme axe central la qualité de l’offre des produits agricoles transformés ou non sur le marché.                                           

Cette phase présentée par le consultant Seydou Traoré, concerne la situation de référence et recommandations de mise en œuvre du décret n° o9-314/P-Rm du 19 juin 2009 relatif à la qualité et à la labellisation des Produits agricoles. Il a présenté les termes de référence et le sommaire du rapport provisoire. L’objectif de l’étude concernant le décret est, entre autre, d’identifier les filières agricoles porteuses au Mali et les classer par zone agro-écologique reconnue. Proposer celles susceptibles de porter avantageusement un label ; faire l’état de référence de la politique de qualité des produits agricoles au Mali : politique, environnement technique et technologique, normes ; faire le point des expériences de labellisation et de qualité des produits agricoles réalisés au Mali et préciser les filières concernées…                                              

B. Daou

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.