Au G5 Sahel : Intenses activités du ministre malien des Mines

Le ministre des Mines Cheickna Seydi Ahamady Diawara a pris part la semaine dernière au 1er conseil extraordinaire du G5 Sahel à Nouakchott, où il a eu un tête-à-tête avec son homologue de la Mauritanie, Ahmed Salem Ould Béchir.

 

Les travaux du 1er conseil extraordinaire du G5 Sahel, qui s’est tenu à Nouakchott du 25 au 27 février dernier, ont vu la participation des délégations de cinq pays membres du G5 : le Burkina Faso, le Mali, le Tchad, le Niger et la Mauritanie.

La rencontre a traité plusieurs dossiers importants du G5 Sahel comme le manuel de procédures de gestion administratives, financières et comptables, l’exécution du budget de l’année écoulée et le projet de budget 2016 et son plan de travail. Plusieurs ministres ont pris part à cette importante rencontre dont notre ministre des Mines Cheickna Seydi Ahamady Diawara.

Il a eu un entretien avec son homologue mauritanien, Ahmed Salem Ould Béchir, ministre du Pétrole, de l’Energie et des Mines. Au cours de cet entretien qui s’est déroulé en présence de S. E. M. Mahamadou Diagouraga, ambassadeur du Mali à Nouakchott, les deux personnalités ont abordé les dossiers de la coopération existant entre la Mauritanie et le Mali dans les domaines des mines et de la recherche pétrolière conformément aux recommandations de la dernière session de la Grande commission mixte de coopération bilatérale tenue à Bamako.

Créé en février 2014, Le G5-Sahel est une initiative des chefs d’Etat des cinq pays ; à savoir : le Burkina Faso, le Mali, le Niger, le Tchad et la Mauritanie. Cette organisation se justifie en raison des défis similaires environnementaux, sécuritaires et économiques auxquels ces pays font face en plus de la précarité des ressources naturelles.

Le G5-Sahel a mis en place une stratégie qui se base sur la sécurité, la bonne gouvernance, les infrastructures et l’atténuation des changements climatiques. Mais d’autres points abordés ont porté sur la construction du siège du secrétariat permanent du G5-Sahel à Nouakchott, l’information sur le calendrier des réunions prévues, la contribution des Etats au budget 2015 et 2016 ainsi que la situation des points focaux et des comités de coordination du G5-Sahel.

Zoumana Coulibaly 

 

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.