Chambre des mines : Pona a chaud

0

Abdoulaye Pona a eu la charge de conduire la chambre des mines depuis quelques années. A son arrivée au sein de cette structure, les professionnels de ce secteur avaient nourri un grand espoir, car ils pensaient que ce dernier allait révolutionné ce secteur qui souffrait déjà.

Mais c’était mal connaitre les réelles ambitions qui animaient l’homme. Abdoulaye Pona, puis que c’est de lui qu’il s’agit est aujourd’hui « wanted » au sein de son département en question. Après les 05 ans passés, le bilan est plus que négatif. Malgré ce mauvais résultat, le « vieux loup» semble se maintenir au pouvoir. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Assemblé Générale a été convoquée, à l’initiative du Président Abdoulaye Pona, pour rendre compte de sa gestion pendant cinq ans et surtout pour demander un quitus en vue de la certification de ses comptes.

Selon les informations qui nous sont parvenues, le conclave aurait été reporté deux fois à cause de la résistance de certains Présidents de Délégations Régionales qui ont finis par céder après des propositions jugées appétissantes en matière d’indemnités de déplacement et de jetons de présence.

A cause de méthodes de ce genre, observées en début de mandat, que les grandes mines industrielles, les sous traitants et la grande majorité des orpailleurs ont refusé d’adhérer à la Chambre des Mines.

La prétendue Assemblée Générale s’est finalement tenue le 22 Décembre 2015 aurait  adopté le budget 2016 de la Chambre et a donné quitus au Bureau sortant de sa gestion quinquennale. En fait pour cette Assemblée Générale, il ne s’est agi que d’une sous-conférence qui n’a réuni que six (06) membres du Bureau National auxquels on a adjoint les huit (08) Présidents des Délégations régionales. Avec un effectif qui ne fait que 5,83% de l’effectif, l’on se demande si elle  peut avoir la légitimité et l’autorité requise pour valider le Budget et donner un valable quitus au Président PONA et à son bureau ;en lieu et place des deux cent quarante (240) membres de l’Assemblée Consulaire ?

Comme pour montrer qu’il a fait des actes de prouesses, le héros du jour aurait tenu un discours hors du commun. Est-ce un moyen de séduire les membres de la chambre pour lui renouveler un nouveau mandant ? Cela va s’avérer difficile compte tenu du degré de motivation des certaines personnes qui souhaiteraient qu’une gestion transparente soit faite de la chambre des mines. Il faut le dire M Pona a chaud !

A.D

Nous y reviendrons 

PARTAGER