Communiqué de presse conjoint CMM – PAMBC – SBC

0

Le Vendredi 21 Septembre 2012, a eu lieu, dans la salle Yeleen de l’hôtel Salam la cérémonie de présentation officielle, au Gouvernement de la Républiquedu Mali, du Projet de construction d’une raffinerie d’or au Mali : la Raffinerie KANKOU MOUSSA
La cérémonie s’est déroulée sous la haute présidence du Ministre des Mines, Dr. Amadou Baba SY qui, pour cette heureuse circonstance,avait à ses côtés cinq autres membres du Gouvernement malien.Etaient également présents,de nombreux représentants des compagnies et sociétés minières opérant au Mali.
Le Ministre des Mines à souhaiter une «très chaleureuse bienvenue» à la délégation de haut niveau d’investisseurs Suisses, partenaires à la réalisation de la Raffinerie KANKOU MOUSSA. Il a salué le méritemonsieur Abdoulaye PONA, du Président de la Chambre des Mines du Mali, pour son rôle de locomotive du Projet.
Dr. Amadou Baba SY a qui pris l’engagement que son «département ne ménagera aucun effort pour accompagner et appuyer la réalisation effective de cette infrastructure».Il a inscrit le Projet dans le cadre, dit-il, de l’ambition du Gouvernement de«hisser le Mali au rang des pays rayonnants ».
Les Membres du Gouvernement ont été témoins de la signature d’un Protocole d’Accord de partenariat d’un montant de près de30 MILLIARDS FCA entre les partenaires au projet qui sont : PAMBC (société de droit malien) et Swiss Bullion Company(société Suisse) d’une expertise avérée et reconnue au niveau international dans les métiers de montage financier et de financement des gros projets de développement.
Ce projet de raffinerie d’or sera constitué de trois pôles économiques : le premier étant la raffinerie (transformation de produit brut en produit fini), le second étant le développement d’une zone franche à valeur ajoutée dans le domaine des métaux précieux près de l’aéroport pour créer un pôle économique d’échange inter régional, et pour finir, le troisième sera un pôle aérien dédié au secteur des mines et sera constitué d’hélicoptères et d’avions permettant de desservir le Mali, la sous-région et également la totalité du continent africain à partir de l’aéroport de Bamako Senou.
La réalisation de cette infrastructure de dernière génération classera le Mali au rang de premier pays dans les métiers d’or an Afrique.

 

La Rédaction de Maliweb

PARTAGER