Incroyable mais vrai : Un promoteur de mines au Mali dispose de 5 240 milliards Fcfa dans ses comptes

6

Décidément, les sociétés minières s’enrichissent de jour en jour sur le dos de l’Etat. Un grand promoteur de mines au Mali peut être un jour dans le classement des hommes les plus riches au Mali. Selon un responsable très connu dans le domaine des mines, ce promoteur de mines dispose, à lui seul, de 8 milliards d’Euros, soit 5 240 milliards Fcfa dans ses comptes bancaires de différents pays. “Ces multinationales sont là pour piller nos ressources. Et quand je vois que ces mêmes sociétés refusent de payer les impôts au Mali pour quelques milliards Fcfa seulement, c’est une insulte. Ce sont des criminels. Il est temps que ce secteur soit mieux organisé. Sinon, personne ne peut dire la quantité d’or qui sort chaque année au Mali” précise notre interlocuteur.

                                                                                                                              A.B.HAÏDARA

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Quelle Précision !!
    Merci A.B. Haïdara.
    Tu es à l’image du Mali d’aujourd’hui.
    -Travail Zero
    -Notion de précision inexistante
    -goût prononcé pour les legendes
    -infantilisation des esprits

  2. Il n’est connu que de toi seul, Monsieur le journaliste, puisque son identité n’a pas été révélé. Je me demande où est l’information ici?

  3. Ce n’est pas vrai. On n’aligne pas des chiffres aussi fantaisistes et grotesques de cette manière. L’opérateur en question a t-il brandit son relevé bancaire devant l’auteur de l’article ou quoi? Sur quoi s’est fondé Haïdara pour publier ces montants aussi mensongers qu’utopiques? Il ne faut pas se foutre de l’intelligence des lecteurs. Informez objectivement vos lecteurs, en évitant de leur raconter des histoires à dormir debout. Dans un pays en phase avec des difficultés économiques, ne venez pas vous de jeter votre milliardaire en pâture aux caïmans des impôts et autres services fiscaux de l’état? Même si l’information est fausse, cela n’empêchera pas la descente dans ses bureaux, des services de vérification et de recouvrement de l’état. Si l’opérateur s’est livré de cette manière, c’est peut-être tout juste pour faire parler de lui, malgré l’absence de son nom dans l’article. Décidément, ce n’est pas demain que nos journalistes vont s’améliorer.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here