Kayes : Rôle et place des mines du complexe Loulo et Gounkoto dans le développement communautaire.

1

L’association des étudiants de l’Institut de Science Politique, des Relations Internationale et de Communications de Kayes (ISPRIC) a organisé le dimanche 22 juin 2014 au centre de Conférence de Kayes une conférence de presse sur le « Rôle et place des mines du complexe Loulo et Gounkoto dans le développement communautaire ».

 

louloCette conférence a été l’occasion pour les responsables des deux sociétés d’édifier la presse locale, les autorités administratives et politiques et les populations de Kayes sur l’apport des mines de Loulo et de Gounkoto au développement des communautés.

 

Le Mali compte de nos jours une dizaine de sociétés minières et se classe 3ème producteur africain de l’or après l’Afrique du Sud et le Ghana. La production aurifère contribue à hauteur de 15% au PIB et représente 70% des recettes d’exportation. La région de Kayes compte actuellement 05 sociétés minières dont les mines de Loulo et de Gounkoto qui sont exploitées par la compagnie sud africaine RandGold ressources. Selon Tahirou Ballo, Directeur Général de Gounkoto « outre leur rapport à l’économie nationale (paiement de taxes, impôts, salaires) ces deux sociétés contribuent beaucoup au développement des communautés qui les entourent. Elles investissent chaque année des centaines de millions de Francs Cfa dans le développement communautaire. Construction et équipement de salles de classe, adductions d’eau, aménagement de périmètres maraichers, appui aux producteurs etc. » a expliqué Tahirou Ballo dans sa présentation.

 

Selon le Président de l’association des étudiants de l’Institut de Science Politique, des Relations Internationale et de Communications de Kayes (ISPRIC), Jaffar Haidara, a regretté le déficit de communication d’une grande partie de la population du complexe minier de Loulo – Gounkoto dans le domaine des investissements communautaires, toute chose qui justifie « notre initiative pour mieux présenter le rôle de ces deux mines dans le développement communautaire local et national. »

 

Pendant 3 heures d’horloge, le Directeur général Tahirou Ballo, en compagnie de proches collaborateurs Youssouf Ongoïba et Fidèle Diarra ont expliqué aux communicateurs de Kayes l’ensemble des investissements dans zones aurifères de proximité. Beaucoup de questions des journalistes ont été axées sur l’apport du complexe minier sur le développement durable de la région et du Mali, les conditions de travail des employés et les aspects environnementaux etc., l’autre grande bonne nouvelle du jour était l’annonce d’aucune programmation de licenciement dans les deux mines.

 

La conférence a ainsi permis d’éclairer la lanterne des journalistes et animateurs de radios. A la fin de la rencontre l’ensemble des communicateurs, pour plus d’objectivité, a souhaité des visites de terrain sur les sites, la communication permanente et régulière des investissements locaux et l’implication des opérateurs économiques de la région dans l’approvisionnement des mines.

 

Rappelons que cette importante conférence de presse a eu lieu sous la présidence du préfet de Kayes, du président du conseil régional, du directeur régional des mines de la géologie et de représentants de la société civile.

 

Elhadj Niane

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.