L’or du Mali : le double jeu de Randgold

8

L’hebdomadaire Jeune Afrique, dans sa dernière livraison, nous informe que le Mali doit reverser 16,9 milliards de FCFA à la Société des mines de Loulo (SOMILO).

L’actionnaire majoritaire de cette société est Randgold qui exploite, depuis plusieurs années, l’or du Mali.

Habituée à tricher avec le fisc, Randgold avait fait l’objet d’un redressement fiscal.

Au lieu de se plaindre à Bamako avec des pièces à conviction, elle a préféré ouvrir une procédure arbitrale auprès du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investisseurs (CIRDI). Cette juridiction a rendu son verdict le 2 juin dernier : l’Etat du Mali doit payer 16,9 milliards de FCFA à la SOMILO. De plus, il doit rembourser 70% des frais liés à la procédure.

Approché par nos soins, un cadre de l’hôtel des finances dit ne pas être au courant de cette procédure et qu’à ce titre, peut-être que l’Etat du Mali n’a même pas tenté de défendre le dossier au CIRDI. En tout état de cause, il semble que Randgold joue un double jeu, en essayant d’améliorer ses rapports avec l’Etat d’un côté et de l’autre, le poignarder dans le dos.

A suivre.

Chahana Takiou

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Chahana Takiou, sauf a considerer Bamako comme un Etat, sinon il n’y a plus d’Etat- Mali.

  2. Comme beaucoup le disent, tu es vraiment nul comme journaliste, Chahana. Comment peux tu accuser ouvertement la societe randgold de tricherie, sans preuve? Tu n’a meme pas honte de te referer a un article de Jeune Afrique sur quelque chose qui se passe chez toi. As-tu approche randgold pour enqueter et en savoir plus? Non. Tu oses ecrire qu’au lieu de se plaindre a Bamako, randgold est alle se plaindre a l’exterieur, qu’en sais tu?. Tout ce qui t’interesse c’est de pondre un article a sensation avec si peu pour juste vendre ton torchon, l’or au Mali c’est sensible n’est-ce pas? Tu te crois peut etre plus intelligent et plus honnete que tous les controleurs financiers de l’Etat????

  3. AVEC 10% SEULEMENT, JE NE SAIS PAS COMMENT ON OSE PARLER DE L’OR DU MALI!!!!! L’OR EST POUR CEUX QUI TROUVENT 90%!!!

      • Légalité et légitimité
        Il convient pour juger de la justesse et de la justice d’un acte ou d’une décision de distinguer sa légalité et sa légitimité; est légal ce qui est autorisé par le droit positif existant, ce qui est conforme au texte de la loi; est légitime ce qui est et doit être reconnu comme juste par tous dans une formation socio-politique déterminée. En principe en démocratie la loi doit être universelle, c’est à dire établir l’égalité en droits et en devoirs généraux entre tous; cette égalité est de principe, elle est donc soustraite au vote majoritaire car elle une condition transcendantale (axiome de possibilité) de la démocratie et du choix majoritaire; c’est dire que cette égalité est fondatrice de fait démocratique et elle ne peut être contestée, ni soumise au vote sans abolir ce fait. Est donc légitime une loi qui met en forme l’égalité des droits et des devoirs fondamentaux et leurs limites telles qu’elles sont reconnus par la déclaration universelle des droits de l’homme afin d’éviter la violence et la domination.

    • 1 – 10% se rapportant au titre foncier encore faut-il le préciser!
      2 – A ces 10% il faut enlever:
      Рla part des pr̩sidents AOK, ATT et IBK,
      – des prolongements de Bouiyhues à travers certains commercants,
      – les sous-traitance à travers sociétés de transports, hotelleries et autres,
      Alors, on pourra donc se faire aisément une idée de combien profitera le citoyen lambda Malien…

Comments are closed.