Modibo Kéita, PDG de GDCM- SA : Un opérateur économique au service de la nation

0

Du commerce à l’industrie en passant par l’agriculture, Modibo Kéita, PDG de GDCM- SA (Grand Distributeur céréalier du Mali), est un homme qui nourrit de grandes ambitions pour le développement économique du Mali en général et de l’épanouissement socio- économique de la population en particulier. Modibo Kéita, grâce à son sens pour les affaires, son savoir faire et son savoir être a révolutionné le commerce malien et est aujourd’hui l’un des acteurs incontournables de ce secteur.

Grand distributeur de céréales au Mali, Modibo Kéita s’est battu pour l’approvisionnement  du Mali non seulement en vivres (riz, mil, blé, maïs, farine…), mais aussi en denrées de première nécessité comme l’huile, le lait en poudre, le sucre, la farine et autres. Ainsi cet opérateur économique zélé ne cesse d’importer dans notre pays d’importantes quantités de vivres et de denrées de première nécessité pour l’approvisionnement régulier des populations et éviter toute rupture de stock qui pourrait être difficile à supporter dans un pays continental comme le nôtre.

 Toujours, dans la même lancée, il a entrepris de vastes travaux d’aménagement dans l’office du Niger, pour la culture du blé  et du riz. Cela, pour réduire considérablement la dépendance du Mali de l’extérieur en riz et en  farine du blé.

En outre, suite à la persistance de la crise  économique internationale  et son corollaire de flambée de prix des denrées de première nécessité comme la farine, le riz,  etc. nos plus hautes autorités ont incité certains opérateurs économiques à s’investir dans l’agriculture. C’est ainsi que le voyant Modibo Kéita, PDG du Moulin moderne du Mali (M3+) et non moins PDG du Groupe GDCM a entrepris de réaliser un projet dans l’office du Niger. Le projet en question concerne l’aménagement de 20.000 ha dans la zone office du Niger pour la production du blé et du riz. Ses objectifs, qui cadrent parfaitement avec ceux de la sécurité alimentaire sont entre autres : contribuer à la sécurité alimentaire et à la puissance agricole du Mali ; contribuer au développement de l’industrie agricole ; assurer l’autosuffisance alimentaire. Bref,  à travers  ce projet, Modibo  veut  offrir aux maliens la farine et le riz à bas prix.

 D’ailleurs, depuis mai 2010, il a commencé les travaux d’aménagement  de 7400 des 20.000 ha que le Moulin Moderne du Mali avait obtenu auprès de l’Etat pour la culture du blé et du riz.
Généreux, compatissant, humanitaire et humble, après l’obtention des 20.000 ha, le PDG de GDCM et du  Moulin Moderne du Mali (M3+) a  accepté presque toutes  les mesures d’accompagnement proposées par les populations riveraines du projet. Ainsi, sur la plupart des sites, les deux parties sont  convenues de doter chaque village site du projet de moulins, de centres de santé, de routes bitumées, d’écoles, d’électricité, d’éclairage public, etc. Toutes choses que le PDG de GDCM a acceptées sans problème.

Ce valeureux fils  mérite un grand soutien de la part de nos plus hautes autorités, à cause de l’énorme travail qu’il est entrain d’abattre pour assurer à notre pays l’auto- suffisance alimentaire. Au lieu de  gaspiller des dizaines  de milliards dans des projets inutiles comme l’initiative riz, l’Etat doit faire des subventions à Modibo Kéita dont le rêve est de faciliter  l’accès des maliens aux vivres et denrées alimentaires de première nécessité à  tout moment et à bas prix.

Modibo Kéita, PDG de GDCM, est aujourd’hui un élément incontournable du développement économique de notre pays et ne manque pas d’initiatives pour faire de lui une puissance agricole en Afrique. Pour ce faire, il doit être appuyé financièrement, matériellement et moralement par les plus hautes autorités dont le souci majeur est l’épanouissement de la population malienne à travers son développement socio-économique.
Moussa Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER