36ème Conseil d’administration de l’Office du Niger : L’objectif de production de 820 754 tonnes de paddy en voie d’être atteint

Les travaux de la  35ème session du Conseil d’administration de l’Office du Niger se sont déroulés le 30 novembre à son siège à Ségou, sous la présidence de son PDG, Ilias Dogolum Goro.  Il en ressort notamment que les objectifs de production de la campagne 2015 - 2016, au nombre desquels 820 754 tonnes de riz paddy, sont en bonne voie.

0

L’adoption du procès-verbal de la 35ème session ordinaire du Conseil d’administration, l’examen de l’état de mise en œuvre des recommandations de la 35ème session,  l’examen des états financiers 2014 et la présentation des rapports du Commissaire aux comptes, tels sont principaux points inscrits à l’ordre du jour de cette 36ème session.

A l’issue des travaux, le Conseil d’administration a recommandé à l’Office du Niger de procéder à une contractualisation avec les exploitants agricoles sur les périmètres dits «hors casiers». Il a également recommandé à l’Office de poursuivre la finalisation du manuel de procédures dans les meilleurs délais. Il a, enfin, approuvé le PV de la 35ème session,  les états financiers 2014,  le rapport de gestion 2014 et les rapports du Commissaire aux comptes.

Auparavant, le PDG Ilias Goro avait relevé, dans son discours d’ouverture, que la campagne agricole 2015 – 2016 se déroulait normalement dans toutes les Zones, avec un taux de mise en culture de 92,38% en casier, de 66,91% en hors casier et de 100% pour le casier de Sossé Sibila.

Le rendement moyen obtenu en casier, au 10 novembre 2015, est de 6,280 tonnes/ha. La situation phytosanitaire est, quant à elle, marquée par la présence de chenilles sur les plants au niveau de certaines Zones. Le rythme des pluies et leur répartition spatiale ont été globalement satisfaisants.

Le PDG Goro de rappeler les objectifs de production de la campagne 2015 – 2016, dont le lancement avait eu lieu le 12 juin au ministère du Développement rural. Ils portent sur une production de 820 754 tonnes de paddy, 320 tonnes de produits maraîchers, 47 000 tonnes de pomme de terre et 30 000 tonnes de maïs.

L’examen des états financiers a fait ressortir que l’exercice clos le 31 décembre 2014 se caractérise par un chiffre d’affaires de 6 214 236 400 FCFA, un résultat net de 70 244 967 FCFA et un total de bilan de 109 922 508 349 FCFA. L’effectif du personnel se chiffre, lui, à 639 agents.

L’exercice 2014, a-t-il poursuivi, a été principalement marqué par la signature du Contrat-Plan «Etat – Office du Niger – Exploitants Agricoles» de 2014 – 2018, la réception officielle des travaux d’aménagement de 2 500 ha de M’Bewani et de 42 km de drain du kala supérieur, le démarrage des travaux d’aménagement du périmètre de Molodo Nord (aménagement de 2 500 ha et réhabilitation de 1 400 ha, sur financement de la Banque Ouest Africaine de Développement).

Ont été également menés à bien le démarrage de l’étude PAHA (Programme d’Aménagement Hydro Agricole), sur financement Banque Mondiale, le rattachement du périmètre irrigué d’Altona à l’Office du Niger, l’approbation du décret de gérance relu en Conseil des ministres, la mise en œuvre de l’accord d’établissement révisé de l’Office du Niger et la réalisation de l’audit interne et externe de la gestion de la redevance eau, en rapport avec les partenaires techniques et financiers de l’Office du Niger.

Pour l’exercice 2015, les faits majeurs ont porté sur la poursuite de l’aménagement des 2 200 ha du périmètre de Sabalibougou et sa mise en valeur, sur financement Banque Mondiale, avec une taille minimale de 3 ha par famille, la poursuite de l’aménagement de 2 174 ha du casier de Touraba, sur financement UEMOA non achevé, la poursuite de l’aménagement de 2 500 ha et 1 400 ha de réhabilitation, sur financement BOAD et la conclusion de nombreux protocoles d’accord et contrats clé en main dans le cadre des extensions des superficies, avec la vision du département de tutelle d’aménager  350 000 ha à l’horizon 2020.

S’y ajoutent le démarrage du Projet de Sécurité Alimentaire par le Développement des Cultures Irriguées (PRESA-DCI), sur financement de l’Agence Française de Développement, l’élaboration du Schéma Directeur Informatique et la finalisation de l’audit externe de la gestion de la redevance, assorti de recommandations et de plan d’actions de mise en œuvre desdites.

Notons également la finalisation de l’audit externe du projet d’irrigation d’Alatona sur les composantes FRITONA et BENSO, la finalisation de l’élaboration des termes de références sur l’audit externe du foncier, devant être financé par la KFW et la Coopération Canadienne, les négociations intergouvernementales Allemagne – Mali pour les axes de coopération couvrant la période 2016 – 2018, l’évaluation du Programme d’Appui à la Mise en œuvre du Contrat Plan de l’Office du Niger (PAMOCP), la poursuite de la sensibilisation des productrices et producteurs pour la souscription à la pension de retraite et, enfin, la demande d’intervention de l’Office malien de l’habitat pour le financement de l’habita rural en Zone Office du Niger.

Signalons que la mise en œuvre des engagements assignés à chaque partie dans la cadre du Contrat Plan Etat – Office du Niger – Producteurs doit permettre d’atteindre une production de 1 122 350 tonnes en 2018. Les chantiers innovants portent, quant à eux, sur l’introduction de «Orange Money» dans le recouvrement de la redevance eau, afin de diminuer les longues attentes au niveau des caisses des Zones.

Et, enfin, l’élaboration d’un programme de pisciculture portant l’installation dans les Falas et canaux de 185 cages flottantes, dont 5 cages sur financement de l’Office du Niger, 80 cages par la Direction Nationale de la Pêche et 100 cages pour le compte de l’APEJ.

Yaya Sidibé

PARTAGER