38ème session ordinaire du conseil d’administration de l’Office du Niger

0

Le 14 décembre, l’Office du Niger a tenu dans ses locaux la 38ème session du conseil d’administration. Présidée par M. Mamadou M’baré COULIBALY le PDG, les travaux ont porté sur l’adoption du procès-verbal de la dernière session, de l’état d’exécution des recommandations de la 37ème session, des états financiers ,du rapport de gestion et celui du commissaire aux comptes.

A l’ouverture des travaux et après avoir constaté la présence de tous les administrateurs, le PDG de l’Office du Niger a fixé la session dans son contexte. Celle-ci dira t- il  coïncide avec la deuxième année du contrat plan 2014/2018 entre l’Etat/Office du Niger et les exploitants agricoles et dont la mise en œuvre permettra l’affirmation du rôle stratégique de l’Office du Niger dans l’atteinte de la sécurité alimentaire, de la création de richesse et d’emploi. Pour faire du Mali une puissance agricole dans la sous région soutiendra le PDG, il faut renforcer le rôle de l’Office du Niger par un accroissement soutenu du rythme des aménagements, l’intensification et la diversification des productions agricoles, une meilleure intégration des activités pastorales et halieutiques et en un renforcement des capacités des organisations paysannes et des agents de l’Office du Niger.

L’exercice clôt au 31 décembre 2015 s’est caractérisé par un chiffre d’affaire de 6.161.550.429 franc CFA. Un résultat net de 63.545.999, et un total bilan de 108.619.025.972. Il a  enregistré les activités comme : l’aménagement de 14.824 ha, la mise en valeur de 118.149 ha pour une production de 708.421 tonnes de paddy, la réalisation de 9.740 ha de maraichage dont 7.267 ha d’échalotes/oignons pour une production de 229.891 tonnes. Les cultures de diversification et de multiplication de revenu ont concernées 1.112 ha de pomme de terre, 119 ha de maniocs, 1.608 ha de maïs, 549 ha de niébé, 554 ha d’arachide et 110 ha de blé. La pisciculture a enregistré 80 tonnes de poissons avec l’installation de 23 cages flottantes. Il s’agit de conforter ces performances en améliorant la gouvernance et la gestion financière à l’Office du Niger a laissé entendre le PDG qui en terminant a sollicité l’accompagnement de tout un chacun pour la réussite de la mission a lui confiée par le chef de l’Etat.

39ème session ordinaire du conseil d’administration de l’Office du Niger

1711810 TONNES ATTENDUES  DONT 10011345 DE PADDY.          

D’une session à l’autre, l’office à tenu le 29 décembre  la 39 session ordinaire de son conseil d’administration. Aux nombre des résolutions, on peut retenir l’examen et l’adoption des documents soumis sous réserve de la prise en compte des observations.

En effet, le conseil a planché sur le procès verbal de 38ème session, le bilan de campagne agricole 2015/2016, le bilan d’exécution du programme annuel d’entretien 2015, le bilan partiel d’exécution du programme d’entretien 2016, le plan de campagne agricole 2016/2017  le programme annuel d’entretien 2017, le projet de budget 2017 et les projets et programmes attendus ou en cours.

A l’ouverture, le Président Directeur Général après avoir formulé ses vœux de nouvel an à l’ensemble des participants a fixé le contexte  qui sera marqué par une évaluation à mi parcours du contrat plan 2014/2018. Il a insisté sur les prévisions qui porteront sur la mise en valeur de 158406 ha en riziculture, 11365 ha en maraichage, 1625 ha de pommes de terre, 2435 ha de maïs. La production totale attendue s’élève à 1711810 tonnes.

Les réhabilitations concerneront 1382 ha et les extensions 5604. En pisciculture, il est prévu l’installation de 205 cages flottantes et la réalisation de 310 étangs piscicoles sans compter la rizipisciculture sur 78 ha. La production prévisionnelle de poisson frais  est de 2348 tonnes. Dans le domaine de l’élevage, l’embouche  concernera 6350  bovidés, 6955 ovins. La production laitière  passera à plus de 1 million 300 litres de lait.

Par mesure d’accompagnement, il est prévu près de 2 million de doses vaccins contre les parasitoses les plus fréquentes.

Pour le PDG, le budget 2017 équilibré à 32,289 milliard de Franc CFA table sur la contribution  des PTF, de l’Etat et des ressources propres. Il est le reflet de la mission que les plus hautes autorités de la  République ont confiée à l’Office du Niger dans un contexte d’émergence du Mali à partir de sa puissance agricole.

Les travaux qui ont duré 5 heures d’horloge ont permis aux administrateurs de s’approprier du contenu des documents soumis à leur examen, d’émettre des observations à avant de les adopter.

En recommandation, le conseil a instruit à l’office du Niger l’établissement d’un plan détaillé de l’usage qui sera fait du milliard mis à sa disposition pour la réhabilitation du barrage de Markala ;  de poursuivre le recrutement des agents conformément aux besoins exprimés dans son plan de campagne 2017/2018.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here