LE VEGAL DE NOUVEAU A L’OFFICE DU NIGER : Des cadres inquiets

0

            Une mission du Vérificateur Général a qui séjourné à l’Office du Niger durant deux semaines a regagné Bamako le lundi dernier. L’objectif de cette mission était de décéler des irrégularités et de vérifier la gestion des fonds publics.

            Même si pour le moment rien n’a filtré de cette mission, tout porte à croire que des détournements importants ont été constatés, selon certaines informations en provenance de l’office.

L’INQUIETUDE DES CADRES

            Actuellement, c’est l’inquiétude au niveau de l’administration dans les 5 zones que compte l’office. Des cadres sont soupçonnés de détournement de derniers publics. En tout cas, selon nos sources, c’est le sauve qui peut, car, ils s’attendent à ce que le dossier soit transmis au Pool Economique, en charge de la lutte contre la corruption et la délinquence financière. Ces derniers moments, nos autorités ont mis les bouchées doubles pour lutter contre le phénomène. Il constitue de nos jours un véritable handicap pour le décollage de notre économie.

            Rappelons qu’il y a moins de trois mois qu’une autre équipe du bureau du vérificateur général avait effectué une descende à l’office dans la seule zone de Niono. Elle a permis de découvrir un détournement à hauteur de plus de 500 millions de nos francs.

DES POURSUITES CONTRE LES FRAUDEURS

            Et des poursuites avaient été engagées contre les fraudeurs. Etaient cités, le financier, le comptable, le directeur. Ils ont été arrêtés même si, par la suite, ils ont tous recouvré leur liberté.

            Leur libération avait surpris beaucoup l’opinon nationale qui s’attendait à une sanction exemplaire de la part des auteurs. Mais, pour le moment, on ne peut se prononcer sur la suite reservée au dossier

            Aujourd’hui, ce qui est clair, c’est que d’autres responsables sont sérieusement compromis à travers cette dernière mission qui vient de s’achever.

Mamadi TOUNKARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER