Mauvaise gestion du ministre Abou Sow : La BID gèle un financement de quatre milliards de FCFA

7
4

Le Projet d’appui au développement rural de Tien-Konou Tamani (PADER TKT)  s’enlise dans un bourbier. Le financement du projet prévu par la BID est dans une impasse du fait du rejet par ce bailleur,  des dossiers d’appel d’offres.

 

Abou Sow

Le montage du projet a été théoriquement bouclé en 2009 avec la signature de l’accord de prêt. Après les études d’appel d’offres et la signature des contrats, le projet devrait être lancé en avril 2011. Mais il se trouve qu’aujourd’hui tous les dossiers ont été rejetés par le bailleur, en l’occurrencela BID, pour cause.

En effet, en lieu et place du Directeur général de l’Office riz de Ségou, habilité selon les normes, à passer les marchés, la tutelle l’en a subtilement dessaisi et en fait selon son bon vouloir.  Résultat : le bailleurla BIDles a purement cassés et a simplement suspendu son financement. Il s’agit d’un prêt de 4 milliards de Fcfa destinés au Projet d’appui au développement rural de Tien-Konou Tamani (PADER TKT).

La passation des marchés n’a pas été conforme aux pratiques en vigueur, de sorte que le ministère a pris l’habitude de se substituer au Directeur général de l’Office riz de Ségou, qui par ailleurs, n’a aucune maîtrise des dossiers. Aujourd’hui, l’Office riz de Ségou se trouve presque en cessation de paiement. La réalité est quela BIDa rejeté tous les dossiers d’appels d’offres. De ce fait, les quatre milliards du budget 2012, annoncés et adoptés par le Conseil d’administration, se révèlent n’être que bluff. Les fonds du PADER TKT ne seront pas mobilisés. La contrepartie malienne de financement  a déjà servi à passer les marchés de véhicules non livrés depuis un an. Il semblerait que le ministre et le Directeur ont attribué ce marché à un de leurs amis qui est l’envoyé du ministre.

Concernant les dossiers d’appel d’offres, les travaux de réalisation de1271 haen maîtrise totale de l’eau dans le casier de Tien Konou,  la réhabilitation du casier de Tamani pour2 200 haet le rééquilibrage du canal principal de Dioro sur20,7 km, tous ces travaux ne pourront plus être réalisés avant 2013. Telles sont les conséquences de la mauvaise gestion du ministre délégué auprès du Premier ministre en charge du développement intégré de l’Office du Niger, Abou Sow et du Directeur fantoche qu’il a fait nommer à ce poste en tordant la main au Président ATT. Ce Directeur n’avait jamais travaillé dans le domaine des aménagements hydro-agricoles, si ce n’est son petit séjour à l’Office riz de Ségou (ORS) où il a consacré l’essentiel de son temps à la politique, plutôt qu’au suivi de ses dossiers.

Au lieu de s’occuper de ce gros préjudice pour l’Etat malien, le ministre Abou Sow préfère être à l’Office du Niger où il a mis en place tout un système de gestion avec son ami directeur. Pour preuve, tous les marchés sont présidés ou négociés par son envoyé. A cet effet, 13 bâtiments ont été complètement réhabilités à NDébougou en villa de luxe, entièrement équipés de fauteuil en cuir, de réfrigérateur, postes téléviseur avec Canal satellite pour préparer une visite du Président Amadou Toumani, qui n’a jamais eu lieu. Cette facture est réelle à l’Office du Niger. Aussi, un contrat de climatisation de tous les bâtiments de NDébougou a été passé avec les indications du ministre à travers son envoyé habituel. Actuellement, à l’Office du Niger se pose avec acuité un problème d’engrais pour les pépinières de la contre-saison. Les paysans se contentent d’acheter l’engrais D.A.P. à 26 000 Fcfa le sac et l’urée à 18 000 Fcfa. Cette situation est aussi une conséquence de l’affaire Diadié Bâ (une autre affaire où le ministre a tordu la main au chef de l’Etat) qui ne rend pas possible le paiement des cautions pour bénéficier des avantages de l’initiative riz. Ainsi, sera-t-on loin des23 000 haprévus pour être réalisés en contresaison à l’Office du Niger.

En outre, l’affaire pomme de terre pour laquelle on a fait trop de tapage finira par révéler les réalités de la propagande, la culture de la pomme de terre ne s’improvisant pas. Elle nécessite un système d’irrigation qui est particulier, différent de celui du riz. Les résultats des300 hade prévision sont attendus. La visite du ministre délégué normalement en cours à l’Office du Niger a prévu 200 invités, au moment où la pomme de terre n’est pas arrivée à maturité dans la plupart des champs. Pourquoi n’arrêtons pas ce cirque jusqu’à la fin de la campagne, au moment des récoltes pour faire l’évaluation ?

Faute d’avoir mis un contenu à la mission, ce département fait de la vision d’ATT, en matière de développement intégré de l’ON, une coquille vide. Dans les différentes structures, sont nommés des responsables malléables à volonté. Le problème au niveau de l’attribution des terres reste encore entier. La publication de la liste de tous les détenteurs de titres à l’ON qui nous avait été promise en 2010 est restée lettre morte et tout ce système a été volontairement brouillé. En cette période d’insécurité alimentaire, du fait de la faible pluviométrie et de l’insuffisance des terres aménagées, l’ambition du développement doit inciter au travail. Les actes posés par le ministre sont de coupables pratiques. A moins qu’il ne s’agisse d’un moyen pour se remplir les poches à moins de quatre mois avant la fin du régime.

B. Daou

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
ReyMysterio<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 7</span>
Membre
ReyMysterio 7
4 années 7 mois plus tôt

Si le Gouvernement veut que l’ON et l’ORS répondent aux objectifs de développement qui leur sont fixés, il faut urgemment fermer ce MDDIZON qui est devenu comme une angsue pour ces deux structures. Tous les marchés sont gérés depuis Bamako. Quand, ils viennent en mission à Ségou, le carburant coule à flot. Ils se permettent même de participer aux dépouillements des marchés ! La DG de l’ON, le PDG surtout, est manipulé par le ministre qui lui impose tout, y compris des attributions de marchés, des recrutements injustifiés et des nominations qui ne respectent pas la gestion des carrières. Ils se sont ligués contre l’ex-PDG pour le bouter hors de l’ON. Bientôt, c’est leur tour. C’est vrai que DENON avait des défauts mais il n’a jamais accepté d’être manipulé d’où son éjection. Affaire à duivre de très près.

julesouleymane<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 387</span>
Membre
4 années 7 mois plus tôt

le gouvenement et tout son staff est a l image de l executif, c est tout,il est temps nous prenons conscience que sommes nous responsable de notre destin que personne ne viendra changer ni nos habitudes et comportement et ni construire le mali a notre place ,cela se fait par nous meme;maintena vous avez gouverne cela devrait vous suffuire comme exemple de gouvernance;c est egal pour soumaila cisse nous mourrons tous de faim et de soif au mali;alors la crise est partout dans le monde,les pays qui nous aident sont eux memes en difficultes financieres,en plus de ca quelques rares assistances que nos partenaires nous font sont soi mal geres ou detournes par nos propres freres sans parler des detournement des resssources minieres:LE CHANGEMENT EST POSSIBLE EST POSSIBLE AVEC zoumana sako.L INTERE DU MALI,merci.

waritiki<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 604</span>
Membre
waritiki 604
4 années 7 mois plus tôt

mais ou va tout ses milliardes au mali les gens ne sont pas soigné il y a la fin l ecole est payant maitenant

waritiki<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 604</span>
Membre
waritiki 604
4 années 7 mois plus tôt

mais ou va tout ses milliardes au mali les sont pas soigné il y a la fin l ecole est payant maitenant

Prince94<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 52</span>
Membre
Prince94 52
4 années 7 mois plus tôt

Que des financement des milliards des millions?? Ou va l’argent le peuples souffre on mange pas bien des politiciens corrompue des financements incroyable mais on
Ne sais pas ou va l’argent depuis ce type à été gouverneur à Segou de chez lui à son lieu de travail il appel les flics pour mettre la sirène il doit être invisible de nos yeux cet type de bandit riche l’état malien doit ouvert ses yeux et arrête des maintenant on n’a n’a marre des politichien

Alfa<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 13</span>
Membre
Alfa 13
4 années 7 mois plus tôt

Nullissime comme article et dans la forme et dans le fond!!!!

FANA<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 158</span>
Membre
FANA 158
4 années 7 mois plus tôt

Cela ne nous ne nous surprend guère,on le connaît depuis qu’il est gouverneur de Ségou.Ce département a été conçu pour lui pour on ne sait quel but?Question de bénéficier des mannes financière et politique de l’ON.Si non les missions de ce ministère relèvent bien de l’ON.Tout cela disparaîtra bientôt.

wpDiscuz