Office du Niger : La colère des Burkinabo-maliens

0

Dans une émission réalisée par la télévision burkinabé dans notre pays, certaines populations originaires du pays des hommes intègres ont laissé éclater leur colère contre les responsables de l’office du Niger. Pour eux, ils sont loin d’être respectés dans leur pays d’accueil.

En effet, au cours de ce reportage, il est apparu que les burkinabés déportés par les colons pour les besoins de construction du Barrage de Markala, ont payé un lourd tribut dans la réalisation de ce barrage. Si aujourd’hui, certains sont rentrés au pays, il est à noter que, la plus part vivent encore sur leur terre d’adoption. Ainsi, des villages entiers qui rappellent le Faso, ont été installés dans la zone de l’office du Niger. En dépit d’une cohabitation exemplaire avec les maliens, ces maliens originaires du Burkina- Faso ont estimé par la voix de l’imam de l’un des nombreux villages crées pour la circonstance, qu’ils ne sont pas respectés au Mali.

Collectivement, ces compatriotes originaires du pays des hommes intègres pensent que le fait de les retirer leur parcelle pour non payement de redevance en eau est une ingratitude. Sachant bien que tout comme eux, les maliens ont aussi payé la construction de ce barrage au prix de leur vie, ils doivent éviter de transporter la gestion de l’office sur un terrain aussi dangereux. A ce jour, le retrait des parcelles ne se fait pas en fonction d’une identité encore moins des origines des gens, mais tout simplement en fonction de l’incapacité de payer un droit qui fait fonctionner l’office.
Il revient à nos frères qui sont loin d’être des étrangers d’éviter de telle déclaration qui à la longue risque de rendre la cohabitation difficile.
Lamine Diallo 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER