Office du Niger : 6ème Réunion du Comité de Suivi du Contrat- Plan 2014/2018. Pour assurer la sécurité alimentaire et lutter contre la pauvreté

0

Le mardi 25 avril 2017 a eu lieu dans la salle de conférence  de l’Office du Niger la 6ème réunion du comité de suivi du contrat – plan 2014 /2018 entre Etat/ Office du Niger/ exploitants agricoles. Cette réunion a réaffirmé la détermination de l’ON à assurer la sécurité alimentaire et lutter contre la pauvreté. La dite réunion était  Présidée  par le Président du comité de suivi du contrat-plan 2014/2018,  monsieur  Soussourou  Dembélé. Etaient également présents à cette 6ème Réunion les représentants de l’Etat, des organisations paysannes et de l’Office du Niger.

L’ordre du jour a porté sur les points suivants :

– la lecture  du procès-verbal de la cinquième réunion du comité de suivi du Contrat- Plan 2014/2018 tenue le 7 décembre 2016.

– le point d’exécution des recommandations de la cinquième réunion du comité de suivi du Contrat- Plan 2014/2018 tenue le 7 décembre 2016.

– le rapport de suivi de l’exécution des engagements des parties au titre du second semestre 2016.

Prenant la parole monsieur  Mamadou M’Baré Coulibaly, président directeur général de l’Office du Niger(PDG) dira que la mise en œuvre du contrat/Plan 2014/ 2018 intervient dans un contexte marqué par  la priorité accordée par l’Etat à l’agriculture avec une allocution de 15% du budget national, la réduction du prix de l’engrais subventionné passant de 12 500 FCFA à 11 000FCFA le sac de 50 kg.

Malgré ces acquis, le satisfecit n’est pas total étant donné :  un regain de tension sur le plan sécuritaire avec les récentes attaques intervenues et les violences intercommunautaires , le manque croissant de main d’œuvre dû à l’exode des jeunes et le faible niveau d’équipement des exploitants agricoles », dixit le PDG. Qu’à cela ne tienne, cela n’entame en rien la ferme volonté de tous les acteurs de poursuivre la mise en œuvre des actions de développement de la zone Office du Niger.

Le PDG ajoutera  que la réunion a permis d’analyser le second semestre de l’année 2016  qui à été marqué par la mobilisation de 56, 27% du compte Etat, soit 3 milliards 900 millions FCFA sur une prévision annuelle de 6 milliards 931 millions FCFA, le recouvrement de 94,61% de redevance facturée, soit 5milliards 997 millions FCFA encaissés sur un montant total facturé de 6 milliards 339 millions de FCFA, la réception de 2 945 hectares nouveaux de casiers rizicoles et l’aménagement de 55 hectares par les investisseurs privés , la signature de deux conventions pour l’aménagement et l’exploitation de 60 000 ha par des investisseurs privés extérieurs , la réalisation de l’entretien du réseau hydraulique à hauteur de 106% dont 101%  pour le réseau primaire, 114% pour le réseau secondaire et 62% pour le réseau tertiaire.

Toujours pour le PDG, la campagne agricole 2016/ 2917 qui s’achève avait comme objectif de produire 914 979 tonnes de riz paddy par la mise en valeur de 146 113 hectares dont 131 700 hectares en saison et 14 413 hectares en contre-saison, avec un rendement moyen de 6 262 tonnes par hectare

A la date du 31 Mars 2017, la superficie totale de  mise en culture en saison d’hivernage est de 109 784 hectares sur une prévision totale de 131 700 hectares, soit un taux de réalisation de 83,36 %.

La campagne d’hivernage est terminée. La production totale de la saison d’hivernage à été de 671 657, 77 tonnes avec un rendement moyen de 6, 118 tonnes par hectares.

En contre-saison, à la date du 31 mars 2017, la mise en valeur est de 8 314 hectares sur une prévision de 14 413 hectares, soit un taux de réalisation de 57, 69%.

En ce qui concerne les cultures de diversification, une superficie de 10 048 hectares a été réalisée sur une prévision de 11 298 hectares, soit un taux de réalisation de 88,94, toutes spéculations confondues.

Avant de terminer le PDG donnera l’information  que le processus d’attribution du marché pour l’évaluation à mi-parcours du Contrat-Plan 2014/2018 est terminé et que  la prestation va bientôt démarrer.

A la suite du PDG, le président  du comité de suivi du Contrat/Plan Soussourou Dembélé affirmera  que la zone Office du Niger, reconnue pour ses grandes potentialités dans le domaine agricole, assure au Mali pour  chaque campagne, une production rizicole, affranchie des aléas climatiques  pour l’amélioration du bien- être des populations. Les engagements pris par l’Etat dans le Contrat- Plan 2014/2018 traduisent une  ferme volonté de faire de la zone Office du Niger un instrument au service de la sécurité alimentaire et de la lutte contre la pauvreté.  La réunion du comité de suivi du Contrat- Plan est un outil et un moment privilégié d’échanges entre les parties que nous représentons pour apprécier l’Etat de mise en œuvre des engagements en faveur du développement de la zone Office du Niger. Monsieur Soussourou Dembélé pense  que malgré les avancées, certains indicateurs restent encore en souffrance. En effet, le rythme des engagements et des réhabilitations est encore lent : seulement 19, 54% des prévisions ont été réalisés jusqu’ici, le niveau d’aménagement des baux accordés aux privés reste faible : seulement 17,52% ont été aménagés et mis en valeur ; les organisations paysannes demeurent peu performantes : 12,41% ont élaboré leur bilan, 5,50% ont adhéré aux services de conseil de gestion privée et aucune OP n’a fait l’audit de ses comptes. Par ailleurs, les difficultés rencontrées avec la société N-SUKALA n’ont toujours pas trouvé les solutions idoines.

Abdoulaye Yérélé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here