Signature de protocole d’accord entre le ministère du Développement rural et deux entreprises chinoises : Vers l’aménagement de 100.000 hectares, l’élargissement du canal de Macina et la réhabilitation de celui de Fala à l’Office du Niger

0

SAMSUNG CSCDans le cadre d’une visite en Chine, le ministre du Développement rural, a rencontré les responsables chinois dans le but de nouer des contacts avec des entreprises chinoises spécialisées dans l’aménagement agricole.

Quelques mois après cette visite, l’entreprise China Gezhouba Company Limited (CGGC) et Sinohydro Corporation Limited ont répondu par la signature de la présente convention. Elle consiste à la mise en œuvre du projet d’aménagement Hydro agricole de 100 000 hectares dans les systèmes hydrauliques et Farimaké ainsi que l’élargissement et la réhabilitation du canal de Macina et du Fala de Bokywere en zone Office du Niger. La réalisation des 100 000 hectares du Mema et du Farimaké sera effectuée par l’entreprise CGGC et celui du canal de Macina et le Fala de Bokywere par Sinohydro.

Les représentants des deux entreprises ont exprimé au ministre Bocari Treta la contribution de leur entreprise au développement socio-économique de notre pays par la réalisation des ouvrages hydro-agricoles.

Qinzhenqi de CGGC et Gao de Sinohydro ont remercié le gouvernement du Mali et le président IBK pour le choix porté sur leurs entreprises, ce qui est une marque de confiance et prouve la bonne coopération qui existe entre les deux pays.

En réponse , le ministre Treta a déclaré que la l’Office du Niger constitue pour le Mali un outil stratégique pour l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Cela compte tenu de son vaste potentiel et l’impact socio-économique que ces projets pourront engendrer dans la zone. A travers l’aménagement de 100 000 hectares à Mema et à Farimaké, l’élargissement du canal de Macina et la réhabilitation du Fala de Bokywere, dira le ministre, ce sont des parcelles aménagées et des ouvrages modernes qui seront mis à la disposition des exploitations familiales et aux entreprises agricoles.

Pour Bocari Treta, la réalisation de ces infrastructures rentre dans la vision du département qui consiste à mettre en place des pôles de développement dans plusieurs zones du pays. Cela traduit, a fait savoir le chef du département, la volonté du président de la République de faire de l’Agriculture le moteur de la croissance économique du pays. Il a exhorté les entreprises signataires à œuvrer au respect du contrat par l’application des accords. Il a ajouté que son département mettra tout en œuvre pour la réalisation de ces projets qui vont accélérer le développement et la modernisation de l’agriculture.

Youssouf CAMARA

PARTAGER