Tidiane Zana Traoré, Dga Office Du Niger : La récompense au bout de l’expérience !

0

Fait citoyen d’honneur de la ville d’El Paso, dans le Texas aux Etats-Unis, depuis sa participation au ‘’Programme des Leaderships des Visiteurs Internationaux’’, en juillet 2009, le nouveau Directeur général adjoint de l’Office du Niger est surtout un homme de la maison et rompu à la tâche.  Il est la fidélité incarnée : alors que des possibilités de travailler à l’international s’offraient à lui, lui, a préféré rester à l’Office du Niger. Et au bout de 26 ans entièrement dévoués à la cause du pays, cette véritable mémoire est nommée au poste de Directeur général adjoint de la seule structure qu’il a connue. Tidiani Traoré mettra sa grande expérience au service de son nouveau Président Directeur Général, Mamadou M’Baré Coulibaly dans la mise en œuvre de la politique étatique de faire du Mali une puissance agricole en Afrique de l’ouest.

La récompense au bout de l’expérience ! Né le 11 avril 1960 à Fonsébougou dans l’ex-arrondissement de Kignan, dans le cercle de Sikasso, Tidiani Traoré passe une enfance très studieuse malgré des conditions et un environnement peu favorables. Ses études le mèneront tour à tour à Doumananba puis à Kignan, où il obtient le DEF. Il se retrouve ensuite à au Lycée public de Sikasso pour brillamment décrocher un bac scientifique en 1983.

Il s’envole pour l’ex-Union Soviétique où, en 1989, il décroche le précieux certificat d’enseignement de la langue Russe à l’Académie des Sciences Agricoles de Biélorussie à Gorki. Au terme de très brillantes études à l’Académie des Sciences Agricoles de Biélorussie, il décroche, en 1989, un Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) spécialisé en Hydrotechnique et Aménagement des Terres avec le grade d’ingénieur en Génie Rural. Mention « Excellent». Son thème de mémoire porte sur le projet d’aménagement du système d’irrigation du périmètre de «Tanima » à Baguineda pour la riziculture au Mali (ODIB).

Son séjour d’études en Biélorussie lui a permis de prouver à ses encadreurs qu’il est un précoce mais très brillant technicien : à 25 ans déjà, il participe à l’élaboration du plan topographique de Gorki, aux relevés hydrométrique sur le fleuve Dniepr et à la construction du laboratoire de Gorki.  Il sera en 1988, chef de brigade du périmètre d’aménagement de Bikov, toujours en URSS.

Fort de cette grande expérience soviétique, il est propulsé à son retour au Mali, à la Direction des travaux ruraux de la Zone de Molodo à l’Office du Niger, au compte du « Programme ARPON », financés par les Pays-Bas.

Jusqu’à sa nomination au poste de DGA de l’Office du Niger, le  05 Octobre 2016, Tidiani Traoré était Directeur de l’Aménagement et de la Gestion du Foncier (DAGF) de l’Office du Niger. Avant, il avait été Coordinateur et Point Focal du Projet d’Accroissement pour la Productivité Agricole au Mali (PAPAM), Directeur de la Gestion de l’Eau et de la Maintenance du Réseau Hydraulique (DGEMRH) de l’Office du Niger, du Secrétariat d’Etat chargé du Développement Intégré de la Zone Office du Niger (SEDIZON), que dirigeait Abou Sow, au sein de la Commission du Sous Bassin du Delta Intérieur du Niger.

De Novembre 2009 à Avril 2010, il a été Chargé de Mission en matière d’‘’Aménagements Hydroagricoles et de la Gestion de l’Eau’’ avec rang de Directeur Spécialisé auprès de la Direction Générale de l’Office du Niger à Ségou, Directeur du Projet d’Irrigation de Alatona au Millenium Challenge Account Mali (MCA-Mali) financé par les Etats-Unis d’Amérique à travers le Millenium Challenge Corporation (MCC) avec un budget de 234,6 Millions de dollars US soit environ 122,3 Milliards de francs CFA. Il sera aussi aménagiste de l’Office du Niger au Service des Aménagements Hydrauliques. Le natif de Fonsébougou avait aussi occupé le poste de Coordinateur du Programme de 100 000 ha de la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD) rattaché au Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture. A ces expériences, il faut ajouter les fonctions de chef de service, de maître d’ouvrage et de chef de projet qu’il a occupées à Macina, Molodo, Kouroumari, Boky-Wéré, etc.

Très prolifique, Tidiani Zana Traoré a réalisé et suivi de nombreux études et travaux d’aménagement hydroagricoles réalisés pour le compte d’institutions internationales comme la Banque Mondiale, l’UEMOA, la Banque Islamique de Développement, le Fonds Kowétien, la Boad, l’ONG allemande KFW, etc. Il a également participé à des séminaires et formations à travers le monde.

Né en zone multilingue, M. Traoré est polyglotte. Il parle couramment sénara (senoufo), mamara (mianka) et bamanankan. Il est aussi plurilingue et parle bien naturellement français, russe et se débrouille bien en anglais. Il est marié et père de 7 enfants. Tidiani est un homme de défis, très prolifiques au service du Delta intérieur.

Habi Kaba Diakité

 

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here