Pose de la première pierre de l’aciérie intégrée de Tienfala :300 000 TPA produites par an, une centrale énergétique de 70 MW et 5 000 emplois créés pour 150 milliards de FCFA

0
0

A l’occasion de la pose de la première pierre de la construction de l’aciérie intégrée dans la commune rurale de Tienfala, par le président de la République Amadou Toumani Touré, la société Sahara Mining a organisé une cérémonie de lancement de ses activités, le 26 décembre 2011, sur ledit site. On notait la présence à cette occasion des ministres de l’industrie et du commerce, Mme Sangaré Niamoto Bah, des mines, Amadou Cissé, de l’énergie, Habib Ouane, de l’emploi et de la formation professionnelle, Modibo Kadiogué, de la sécurité intérieure et de la protection civile, Sadio Gassama. Il y avait également le président de la Chambre des Mines, Abdoulaye Pona, une forte délégation indienne et une grande mobilisation de la population locale.      

Sahara mining, qui est une compagnie minière, a exploré le minerai de fer  et a découvert un gisement de très bonne qualité pouvant faire l’objet d’une exploitation dans la commune rurale de Tienfala, dans le cercle de Koulikoro, a rappelé son président Sandeep Garp. D’après lui, ces réserves de minerai de fer peuvent faire tourner une aciérie d’un million de tonnes pendant 50 ans avec une centrale de 70 MW dont 63 MW pour faire alimenter l’usine et 7 MG restants seront mis à la disposition de EDM SA.

Selon lui, cette aciérie qui sera baptisée Sandeep Energy & Steel Sa coûtera 300 millions de dollars US soit 150 milliards de F CFA. Elle sera composée d’une usine avec un four d’une capacité de 100 000 TPA, des chaudières de récupération de chaleur et de déchets de 38 TPH, une centrale thermique captive de 70 MW à 300 MW à plein temps, un atelier de fonte d’acier de 324 000 TPA billets via un four d’inductions, LRF et un itinéraire continu de saupoudreuse et, enfin, un laminoir de 300 000 TPA TMT.

Pour la ministre de l’industrie et du commerce,  «depuis quelque temps, l’honneur nous est revenu et à plusieurs reprises d’assister avec beaucoup de bonheur à des cérémonies d’inauguration ou de pose de première pierre d’usines, de routes, de bâtiments et bien d’autres infrastructures contribuant au développement  économique  et social de notre pays». Mais celle-ci  concerne la pose de la première pierre de la sidérurgie intégrée de la société Sandeep Energy & Steel Sa qui revêt un caractère tout à fait particulier. En effet, elle marque une nouvelle étape de l’industrialisation du Mali à travers la création d’une industrie lourde qui a été longtemps le maillon manquant, a-telle souligné.

Mme Sangaré Niamoto Bah a fait remarquer que le Mali suscite aujourd’hui, de plus en plus d’intérêt auprès des investisseurs, traduisant ainsi la pertinence des réformes et des actions entreprises par le gouvernement sous le leadership du président ATT. Et cette attractivité résulte, selon elle, des avancées démocratiques, de la stabilité politique et de la paix sociale qui font la bonne réputation du Mali à l’échelle internationale.

Elle a indiqué aussi que cette usine pourra  développer en amont et en  aval une véritable grappe industrielle de transformation de l’acier et va répondre aux besoins des secteurs du bâtiment, de la construction navale, de la construction métallique (chemin de fer) et des emballages.

Elle a ajouté que cette installation s’accompagne d’un programme de développement à long terme de la commune. Avec ces 5 000 emplois qui seront créés, elle fournira dans sa première phase 70 MW contre 300 dans la seconde en fournissant  90 à 100 MW d’énergie à EDM SA. Elle produira également 300 000 tonnesde bars de TMT avant d’atteindre un million dans la seconde phase.  Elle va permettre la construction d’une cité industrielle, une école, un hôpital pour les villageois, une unité de restauration et un marché occasionnel.

Moulaye HAIDARA

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.