Privatisation de la Sotelma : Les travailleurs réclament leur « part »

3

Privatisation de la SotelmaLe Syndicat des télécommunications (Syntel) a réclamé hier, à travers un sit-in devant le siège de Sotelma-Malitel au Quartier du fleuve, le versement des 10% de l’actionnariat salarié destinés aux travailleurs de la Sotelma, comme prévu dans le cahier de charges et les différents documents de privatisation de la société. Il est 9h10 quand notre équipe de reportage arrive au siège de Sotelma-Malitel jouxtant la BCEAO. Devant la grande porte d’entrée du bâtiment, des femmes sont assises sur des chaises, tandis qu’à quelques mètres de là, les hommes, debout et regroupés, forment un cercle autour d’un véhicule pick-up aux couleurs de l’entreprise.

Le secrétaire général du Syntel, Daouda Traoré dit David, micro baladeur en main, grimpe à l’arrière du véhicule, rejoint par le 1er secrétaire administratif de l’UNTM, Abdouharamane Touré, qui entend ainsi marquer la solidarité de la centrale avec le Syntel. « Nous sommes venus témoigner notre solidarité avec vous. Nous sommes avec vous, votre vie, c’est notre vie, votre mort, c’est notre mort », a déclamé le représentant de l’UNTM. Le secrétaire général du Syntel s’est ensuite adressé à la centaine de travailleurs de Sotelma-Malitel mobilisés pour la cause.

Depuis juillet 2009, a-t-il rappelé, l’Etat a décidé de vendre 51% de la Sotelma dans le cadre de la privatisation. L’une des conditions fondamentales de la privatisation était l’actionnariat salarié. 51% du capital de la Sotelma devaient être repartis entre un repreneur ou un partenaire stratégique et « immédiatement » 10% pour les travailleurs et 19% pour les autres Maliens. L’Etat ne devait conserver que 20%. Comme disent les textes, c’est immédiatement après la cession des 51%, que les travailleurs auraient dû percevoir leur part. « Depuis quatre ans, nous n’avons rien reçu, alors que nous avons vu passer plus de sept gouvernements et trois présidents », a regretté Daouda Traoré.

Il a signalé que 610 travailleurs ont accepté de partir en retraite pour que l’Etat puisse embellir la mariée et gagner beaucoup d’argent, avant de souligner que pour une société évaluée à 170 milliards de Fcfa, l’Etat a reçu 185 milliards pour la vente des 51%.

« C’est pour notre part que nous sommes en train de nous battre. La semaine dernière nous sommes passés à la vitesse supérieure en commettant un avocat qui a saisi les comptes de la Sotelma. Mais, deux banques marocaines de la place ont refusé d’adhérer à cette saisie, alors que ce sont des sociétés créées de droit malien et la saisie conservatoire est signée par la main d’un président d’un tribunal. Dans ce cas, ils veulent nous défier ou défier l’Etat malien », a jugé le syndicaliste. «  Nous tenons à nos 10% et nous sommes prêts à les obtenir à n’importe quel prix. Ce n’est pas pour défier le Mali ou le gouvernement », a-t-il insisté.

Daouda Traoré a signalé que la manifestation du jour est tout simplement une alerte dans les actes qu’ils entendent poser si la solution n’est pas effective.

« Si le gouvernement ne réagit pas dans les jours à venir, le partenaire stratégique doit faire ses valises parce qu’il est là dans le cadre de la privatisation. Que les clients soient rassurés, on ne va pas aller jusqu’à perturber nos propres réseaux » nous allons juste obtenir gain de cause d’une manière ou d’une autre a prévenu le secrétaire général du Syntel.

S. TANGARA

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. merci Tidiane

    Soit le syndicat ne comprend pas le principe ou il fait de l’intoxication. Il est prévu que 10% (soit plus de 33 Milliards) sera réservé aux travailleurs de la sotelma. Je suis d’accord que le gouvernement traine les pieds pour l’ouverture total du capital conformément au cahier de charge. Mais il faut reconnaitre que les travailleurs ne peuvent pas réunir cette somme pour s’acquérir leur part du capital? 😆 😆 🙄 🙁 ❗ :mrgreen:

  2. Cette somme à du déjà etre utiliser pour battre lacampagne de qulqun ou à l’achat de la belle 4X4 de la nouvelle mariée………..Le meme probleme presque dans toutes les entreprises privées etrangères du Mali……….c’est domage que l’état ny faite rien pour les employés…

  3. Pour bénéficier des 10 %, il faut être actionnaire. Etre actionnaire stipule que vous payez dees actions.

Comments are closed.