Projet pour l’autonomisation des femmes et le dividende dĂ©mographique au sahel : La Banque mondiale accorde environ 24 milliards de FCFA au Mali

0

sahelCes documents Ă  travers lesquels, l’institution  de Bretton woods consent Ă  notre pays un crĂ©dit sur les ressources IDA un montant de 24 milliards de FCFA ont Ă©tĂ© signĂ©s en prĂ©sence du ministre de l’AmĂ©nagement du territoire et de la population et celle chargĂ©e de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille.

et accord de financement de 45 millions de dollars (24 milliards de FCFA) correspond Ă  l’allocation pour le Mali dans le cadre du projet rĂ©gional pour l’autonomisation des femmes et le dividende dĂ©mographique au Sahel.  En effet, en novembre 2013, le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral des Nations Unies, Ban Ki-Moon et le prĂ©sident de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, se sont engagĂ©s Ă  appuyer une initiative sous-rĂ©gionale en faveur de la santĂ© reproductive des femmes et de l’Ă©ducation des filles. Ce projet couvre six pays (le Burkina Faso, la CĂ´te d’Ivoire, le Mali, la Mauritanie, Tchad et  le Niger) pour un financement total de 205 millions de dollars. Il vise Ă  amĂ©liorer l’accès des femmes et des adolescentes aux services de santĂ© reproductive, maternelle et infantile dans ces pays.

Le projet comporte trois composantes : renforcer la demande en services de santĂ© de la reproduction, appuyer l’amĂ©lioration de l’offre de services de santĂ© de la reproduction par un renforcement des mĂ©canismes d’achat et de distribution des produits de santĂ© de la reproduction et une amĂ©lioration de la qualitĂ© et de l’accessibilitĂ© du personnel qualifiĂ© en soins de sage-femme. La dernière composante vise Ă  dĂ©velopper les capacitĂ©s nationales  en matière d’analyse des donnĂ©es et des politiques liĂ©es au dividende dĂ©mographique.

En somme, aux dires du ministre de l’Economie et des finances, le projet, Ă  travers l’autonomisation des femmes et des filles, doit permettre de diminuer le taux d’abandon scolaire chez les filles, amĂ©liorer les connaissances relatives Ă  la santĂ© reproductive, maternelle, nĂ©onatale, infantile et nutritionnelle, augmenter l’accès aux produits contraceptifs de qualitĂ© et au personnel de santĂ© reproductive et maternelle.

Mamadou Igor Diarra, tout en remerciant la Banque mondiale pour ce geste, ajoutera que le gouvernement, sous l’impulsion des ministres chargĂ©s du genre et de la population, prendra des dispositions nĂ©cessaires Ă  la bonnes exĂ©cution de la prĂ©sente opĂ©ration.  Des propos sonnent comme une rĂ©ponse au vĹ“u  du Directeur des opĂ©rations de la Banque mondiale, qui avait soulignĂ© “ la nĂ©cessitĂ© d’un engagement fort des autoritĂ©s maliennes  pour atteindre rapidement l’effectivitĂ© du projet et pour assurer une mise en Ĺ“uvre effective et efficace “.

Après la signature des documents par le Directeur des opĂ©rations de la Banque mondiale et le ministre Mamadou Igor Diarra, ce dernier  les a transmis au ministre chargĂ© de la promotion de la femme, Mme SangarĂ© Oumou Bah  pour une conduite diligente de ce projet avec son homologue de l’amĂ©nagement du territoire. Cheickna Seydi Ahamadi Diawara.

Youssouf CAMARA

PARTAGER