Renouvellement des dirigeants des grandes entreprises : Les PDG de la BDM, de la Bnda, de la BMS et de la BHM dans la ligne de mire du gouvernement

13
Les PDG de la BDM, de la Bnda, de la BMS et de la BHM dans la ligne de mire du gouvernement
Le DG de la Bdm, Daffé, Moussa Alassane Diallo, BNDA

En vue de donner un nouveau souffle aux grandes entreprises et à l’administration publique, il nous revient de sources concordantes que le gouvernement malien est en passe de procéder à des nominations à la tête de certaines banques. Il s’agit notamment de la BDM, la Bnda,  la BMS et la BHM.

 

 

Depuis un certain temps, des rumeurs faisant état du remplacement des PDG des banques dont les capitaux sont en partie détenus par l’Etat, font le tour des salons feutrés de Bamako. Il s’agit notamment de la  Banque de développement du Mali (BDM), la Banque nationale de développement agricole (Bnda), la Banque malienne de la solidarité (BMS) et la Banque de l’habitat du Mali (BHM). Ces rumeurs viennent d’être confirmées par des échanges de courriers entre la Primature, le ministère chargé des domaines de l’Etat, celui des Finances et lesdites banques sur la question. Nos sources précisent que dans le cadre du renouvellement des dirigeants des grandes entreprises et de l’administration publique, les autorités avaient volontairement opté de ne pas perturber le secteur financier par des changements structurels aussi longtemps que les bisbilles avec les bailleurs de fonds n’auraient pas trouvé d’issue favorable. Maintenant que ces problèmes sont terminés, le rouleau compresseur semble désormais enclenché dans la dynamique du changement. En tout cas, il nous revient de sources sûres que sur instruction du Président de la République, le Premier ministre, Moussa Mara, a adressé des lettres confidentielles aux Président-directeurs généraux des institutions bancaires concernées.

 

 

Lesdites correspondances  recommandent à leurs destinataires de faire parvenir à la Primature, avant le 25 septembre 2014, les conditions de convocation de leurs conseils d’administration, le mode de désignation des PDG ainsi que d’autres informations sur le fonctionnement desdites banques. Selon les mêmes sources, il ressort desdites lettres que les actuels dirigeants des banques en question, à savoir Abdoulaye Daffé de la BDM, Moussa Alassane Diallo de la Bnda, Babaly Bah de la BMS et Modibo Cissé de la BHM, seront remplacés. Les consultations informelles des différents conseils d’administration seraient en cours. D’autres sources de la présidence pronostiquent même sur la fin du mois d’octobre comme ultime échéance pour les actuels patrons suscités.

Faut-il le rappeler, les PDG concernés cumulent une moyenne de durée de fonction de 12 ans avec une mention spéciale à Abdoulaye Daffé qui a passé  20 ans à la tête de la BDM-SA.

 

Les dés étant presque pipés, place maintenant aux machinations et autres jeux d’influence entre les hautes autorités pour le choix des futurs occupants de ces postes hautement stratégiques. Ce qui semble certain, c’est que les tous prochains jours nous réservent un «mano a mano» hectique entre le Premier ministre Moussa Mara, que l’on dit partant, donc soucieux de placer ses hommes, et la mouvance  présidentielle  autour du choix final qui, en la matière, revient au Président de la République.

 

Oumar KONATE 

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. Mon cher vous etes tres mal informĂ© c est pas au gouvernement de changĂ© les directeurs des banques c est plutĂ´t le conseil d administration des banques le mali ne dĂ©tient mĂŞme pas le tier du capital de la BDM BNDa etc …… please ton devoir c est d informĂ© mais pas diffamer thanks

  2. Alors on va mettre la “famile” a la tete des Banques Maliennes, c’est ca la doctrine IBK et puis bonjour au vol organise du mafiosi frere de lait de Michel Toi.

  3. Daffe une réference,nous sommes sur quelle planète? Si les choses se passait normalement,Daffe serait en prison depuis belle lurette.

  4. Kleje,Daffe est bien une rĂ©fĂ©rence,mais dans la duplicitĂ©,la malhonnĂŞtetĂ© et dans la mĂ©chancetĂ©. Un individu qui a transformĂ© une banque de dĂ©veloppement en officine privĂ©e grâce Ă  la complicitĂ© de certains hommes politiques.Daffe a fait Ă©chouer combiens d’opĂ©rateurs Ă©conomiques privĂ©s Maliens,ils sont nombreux.Après 22 ans,cet homme doit dĂ©gager pour faire prĂ©valoir sa supposĂ© compĂ©tence ailleurs.

    • Oui Dioss,tu as parfaitement raison,Daffe est un individu dĂ©moniaque qui se sert de la BDM sa pour ses entreprises personnelles.

  5. Kleje,Daffe est bien une rĂ©fĂ©rence,mais dans la duplicitĂ©,la malhonnĂŞtetĂ© et dans la mĂ©chancetĂ©. Un individu qui a transformĂ© une banque de dĂ©veloppement en officine privĂ©e grâce Ă  la complicitĂ© de certains hommes politiques.Daffe a fait Ă©chouer combinĂ©s d’opĂ©rateurs Ă©conomiques privĂ©s Maliens,ils sont nombreux.Après 22 ans,cet homme doit dĂ©gager pour faire prĂ©valoir sa supposĂ© compĂ©tence ailleurs.

  6. Vous savez quand on nomine une personne Ă  la tĂŞte de quelque chose c’est pour accomplir une tâche lourde et quand vous n’arrivez pas; il est de leur plein droit de vous relevez et mettre d’autres personnes plus compĂ©tant.
    Qui veut le changement doit admettre des nominations nouvelles et cela dans tous les secteurs sans exception.

  7. Avant de s’attaquer aux banques, il ferait mieux de nettoyer certains services de l’Etat oĂą les Directeurs ont plus de 10 ans de fonction!!!!!!!!!!!!!!!!

  8. Si Daffe te nourrit mais pas nous. Il y a assez de compĂ©tences au Mali. Pourquoi toujours les memes.ces gens lĂ  ont embauchĂ© que la famille au sein de ces banques. Si en rĂ©alitĂ© il est aussi competent, il peut servir au ministere de l’Ă©conomie et des finances.

  9. Abdoulaye DAFFE est une rĂ©fĂ©rence dans la sous-rĂ©gion ouest africaine dans la gestion bancaire. Lui et son staff mĂ©ritent les honneurs de toute la nation malienne. La BDM-SA est aujourd’hui une fiertĂ© pour tous les maliens en Afrique de l’Ouest. J’espère, Monsieur le journaliste, que vos informations resteront au stade de rumeurs car une banque n’est pas comme un TrĂ©sor public ou les surfacturations de 29 milliards Fcfa passent comme une lettre a la poste. Mettons les banques au dessus des appĂ©tits gloutons des politiciens. Chacun a en mĂ©moire les pĂ©riodes sombres de la BDM et ensuite de la BHM. A bon entendeur…..

    • Une fiertĂ©? avec plus de 50% du capital dĂ©tenu par les marocains oĂą est la fiertĂ©?

Comments are closed.