Le réseau des caisses d’épargne et de crédit Nyesigiso, ou la maison de la prévoyance, tient bon et se fortifie

1

Fruit de la coopération canado-malienne, le réseau des caisses ou mutuelles d’épargne et de crédit NYESIGISO est régi par la loi n°1O-013 du 20/05/10 portant réglementation des institutions financières mutualistes ou coopératives d’épargne de crédit. Le réseau NYESIGISO est agrée sous le N°1586  SG-MF du 07/10/1997.

 

Modibo Coulibaly DG
Modibo Coulibaly DG

Tout n’a pourtant pas été simple au départ. Après le lancement officiel de ses activités dans la région de Ségou en Octobre 1990, il a fallu aller à la rencontre des populations surtout rurales pour les convaincre de faire du réseau leur partenaire pour la recherche du mieux-être. Et en trois ans le réseau a eu 380 adhérents et 5 millions de dépôts. L’accueil chaleureux des populations aidant, le réseau a eu la confiance des partenaires financiers ce qui a abouti à la signature d’un accord bilatéral de financement entre le Mali et le Canada pour la mise en place d’un réseau de 45 caisses. Dotée de prérogatives de gestion, une Direction Générale est alors mise en place et qui agit en qualité de structure d’appui technique et financière, de contrôle, de promotion et de représentation des caisses. Ayant fait leur preuve, les nationaux ont remplacé graduellement l’assistance technique. L’une de leurs premières mesures a été de suivre l’évolution du monde en modernisant le réseau. Cela à consister, entre autres, à regrouper et informatiser les caisses. Se sentant pousser des ailes, le réseau voit désormais les choses en grand.   Se voulant une institution de microfinance de référence, Nyèsigiso s’est montrée accessible en allant à la rencontre du monde rural par la mise en place d’entités de bases fortes et une adéquation des services offerts aux besoins en services financiers des populations desservies pour une amélioration de leurs conditions de vie. Tout cela n’aurait été possible sans une gestion transparente et le professionnalisme de ses agents.

L’une des nombreuses différences entre le réseau Nyèsigiso et les autres institutions de microfinance est, en plus de l’octroi de crédit et la mobilisation de l’épargne, l’éducation financière et surtout l’assistance-conseil apportées aux clients dans la réalisation de leurs projets pour leur mieux-être et cela sans aucune contre partie financière. Sans aucun risque de se tromper, le réseau Nyèsigiso a pris une longueur d’avance sur ses autres conquérants. Cela se concrétise par la diversité des produits et services financiers mis à la disposition de la clientèle. On peut noter ses produits d’épargne comme les dépôts à vue et à terme ; ses produits de crédit comme le crédit agricole (production-commercialisation-équipements), le crédit salaire, le crédit habitat, le crédit agricole pour les femmes rurales… ; et les services financiers comme les virements de salaires et de pension, le transfert d’argent, la valorisation de l’épargne des migrants…

C’est tout cela qui a fait du réseau Nyèsigiso le deuxième grand réseau des institutions de microfinance au Mali. L’état du réseau Nyèsigiso en date du 31/10/2014 : 15 caisses agrées, 58 agences, 21 guichets ; 173678 comptes individuels, un volume de dépôt de 11,48 milliards, le nombre de déposants est de 63239 personnes, le montant moyen de l’épargne par épargnant est de 181678F CFA, un montant de 11,52 milliards d’encours de crédit, montant moyen du crédit : 616 121F CFA ; nombre de bénéficiaires de crédit : 18 726 ; nombre de salariés : 327 ; un bilan brut de 15,65 milliards de FCFA. Le réseau Nyèsigiso est appuyé par 225 bénévoles. L’une des particularités du réseau est l’attention accordée aux femmes qui constituent 41% des comptes individuels. Pour leur mieux-être le réseau leur vient en aide à travers des crédits spécifiques détaillés ci-après par son Directeur Général.

Avec 25 ans d’expérience et 25 ans d’opérations en épargne-crédit, le réseau Nyèsigiso est présent dans  toutes les zones à fort potentiel économique et offre une gamme variée de produits et de services comme les services intégrés. Ce qui lui a conféré une très grande notoriété au Mali. Dans le domaine humanitaire le réseau a acquis une notoriété en établissant un partenariat stratégique  avec  plusieurs organisations telle que Action Contre la Faim Espagne (ACF-E).

Selon le DG, le réseau compte installer des moyens modernes de payement, de dépôt et de transfert d’argent, la création d’une unité d’affaire « La compagnie d’assurance, CIF-Vie Mali.

Le réseau Nyèsigiso promet une offre de service de qualité, l’accroissement de l’accessibilité des populations rurale et urbaine aux services financiers de proximité, une diversification des produits et services, la mise en place des moyens modernes de payement et de transfert d’argent dans les caisses, etc.…

Nous avons rencontré Mr Modibo Coulibaly, Directeur Général du réseau Nyèsigiso.

 

L’Informateur : Compte tenu de la situation socio politique du pays, quelles sont les difficultés auxquelles le réseau Nyèsigiso est confronté ?

Mr. Modibo Coulibaly: En tant que système financier décentralisé communément appelé  institution de microfinance Nyèsigiso, les difficultés rencontrées sont d’abord l’arrêt de nos activités depuis mars 2012 dans les régions nord du pays précisément dans la région de Tombouctou où on avait une caisse et trois autres points de service,  nous avons perdu tout le portefeuille de crédit estimé autour de 500 millions de FCFA, les équipements informatiques, le bureautique, etc. Dans les autres régions ou les zones d’intervention comme à Ségou et le district de Bamako, nous avons connu aussi une baisse de nos activités surtout au niveau de la collecte de l’épargne. Les populations avec lesquelles nous travaillons étant des populations vulnérables dans la plupart des cas, ont vu leurs activités tournées au ralenti, voire même à l’arrêt, donc leur capacité de déposer leurs épargnes dans les caisses s’est vue impactée. Au début de la crise, nous étions avec un volume d’épargne qui tournait autour de 10,9 milliards  de francs CFA et nous avons vu notre épargne baisser de près de 1 milliard de francs CFA. C’est lié aussi aux retraits, parce qu’au début de la crise, durant 4 à 5 jours les gens n’avaient pas accès à leurs épargnes, donc pour des questions de sécurité on a connu des mouvements de retraits assez importants et sans tenir compte du point de vue même du volume des octrois, donc, 1 : la prudence est de mise ; 2 : le risque étant élevé, il faut être prudent dans l’octroi de crédits. Donc il a valu préserver l’outil de production ce qui a fait baisser nos octrois au regard de la baisse de l’épargne et du resserrement dans le financement  de nos partenaires, et les banques. Nous continuons à vivre ces mêmes difficultés, mais grâce à l’expérience et au savoir-faire des uns et des autres nous parvenons cas même à les juguler et à continuer à offrir nos services à nos membres dans tous les guichets où Nyèsigiso se trouve.

 

L’Informateur : Parlez-nous de l’implantation de Nyèsigiso et de sa santé.

Mr. Modibo Coulibaly : Nyèsigiso couvre cinq régions administratives du Mali plus le district de Bamako : les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Tombouctou et le District de Bamako. Et en terme réellement de portée, nous avons 94 points de services ou points de distribution et les chiffres en termes de membres tournent autour de 173.000 sociétaires avec un volume de dépôt  collecté autour de 11,3 milliards et un encours de crédits de 11,6 milliards depuis le mois d’octobre 2014. Nyèsigiso continue à fonctionner normalement grâce à la confiance de nos sociétaires. Confiance que nous nous efforçons à renforcer. Aussi nous avons un personnel bien engagé, toujours à l’écoute de nos membres. De la crise à nos jours, nos guichets fonctionnent et nous faisons en sorte qu’avec l’engagement des uns et des autres, nous parvenons toujours à nous maintenir, cette bonne communication a fait la bonne réputation de Nyèsigiso.

 

Séran Sacko

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. BONNE CHANCE. TENEZ BON CAR LA CRISE PASSERA TÔT OU TARD.
    CE QUE J’AI APPRÉCIÉ CHEZ NYESIGISO, C’EST SA VOLONTÉ A SURVIVRE COUTE QUE COUTE MALGRÉ LA CRISE, PENDANT QUE D’AUTRE DISPARAISSENT.

Comments are closed.