Route Banamba-Touba : Sur le bitume dans un an

0
51

La réalisation de l’infrastructure routière est une réponse concrète à une doléance longtemps exprimée par la population de la zone.

C’était la joie samedi dans tous les villages de la commune Dougouwolowila dans le cercle de Banamba. La raison ? Le village de Touba, chef-lieu de la commune du même nom sera dans quelques mois relié à Banamba et à la route nationale 27 par une route bitumée. Le président de la République, Amadou Toumani Touré, a procédé à Touba au lancement des travaux de construction de la voie Banamba-Touba. La cérémonie s’est déroulée en présence de membres du gouvernement et de nombreuses autres personnalités.

La construction de cette route longue de 13,5 km s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du volet infrastructures du Projet pour le développement économique et social (PDES). Elle contribuera au désenclavement intérieur de notre pays et constitue un acquis important pour le secteur des transports. Cet axe est actuellement difficilement praticable surtout pendant l’hivernage. Une fois réalisée, la route va favoriser le développement économique et social des zones desservies et réduire le coût du transport sur la route. L’infrastructure permettra également d’améliorer la sécurité routière et le confort des usagers ainsi que le cadre de vie des populations riveraines.

En plus de la création d’emplois, elle contribuera au développement du réseau routier de notre pays, a expliqué le ministre de l’Equipement et des Transports, Ahmed Diane Séméga. « La construction d’une route répondant aux normes requises entre les localités de Banamba et Touba a été pendant longtemps un rêve caressé par les populations locales. Le lancement des travaux de cet axe routier apporte une réponse concrète à une préoccupation majeure exprimée par les populations de l’ensemble du cercle de Banamba à travers leurs responsables », a expliqué le ministre La route Banamba-Touba est une section de la route qui relie Touba à la route nationale n° 27 Bamako-Koulikoro-Banamba-Niono longue de 351 km. Elle contribuera à la réduction de la pauvreté dans la zone où elle va relancer les activités de production et de commercialisation des produits agricoles. « Cet axe routier favorisera le développement économique et social de la ville de Touba qui a beaucoup souffert de son enclavement, alors qu’elle n’est distante que de seulement 13 km de la RN 27 », a commenté le ministre Séméga.

Le maire de la commune de Dougouwolowila, Néga Sylla, et le député Hamadaou Sylla, se sont tour à tour réjouis de la réalisation de ce projet qui participera significativement au développement de la localité. Hamadaou Sylla a remercié le chef de l’Etat pour les nombreuses réalisations en faveur du cercle de Banamba notamment celle de la route Bamako-Banamba, l’électrification de la ville de Touba. Hamadaou Sylla a également abordé certaines questions de l’actualité, notamment l’organisation du référendum constitutionnelle, les élections générales de 2012 et la sécurité au nord de notre pays.

Concernant le référendum, il a exprimé le soutien de la circonscription à la révision de la Constitution. « Les villages du cerce de Banamba et de la commune de Dougouwolowila, vous dispense de toute campagne dans la localité. Nous ferons tout et voterons pour le « oui » au référendum », a assuré l’honorable Sylla. Il a par ailleurs a condamné les prises d’otages survenus récemment à Hombori et Tombouctou et réitéré le soutien des populations du Cercle dans la lutte contre le terrorisme. Auparavant Hamadaou Sylla et Néga Sylla avaient souhaité la construction du tronçon de route Sirakorola-Touba, longue d’environ 30 km et la clôture du stade de football de la localité ainsi que le renforcement de l’électrification de la ville.

La construction de la route est confiée à l’entreprise Sitac.SA. Elle va coûter un plus de 2 milliards de Fcfa financés par le budget national à travers les recettes générées par la vente de 51 % des actions de la société de télécommunication Sotelma-Malitel. Le délai d’exécution est de 12 mois. Le processus de sélection du bureau de contrôle est en cours. Le président de la République, Amadou Toumani Touré, a saisi l’opportunité, comme il l’avait fait à Dioïla le 26 novembre à l’occasion du lancement des travaux de bitumage de la route Fana-Dioïla, pour s’exprimer sur les récents événements survenus à Hombori et à Tombouctou, sur le référendum et les préparatifs des élections présidentielles de 2012.

Le chef de l’Etat s’est adressé à nos compatriotes en langue national bamanan pour mettre tout le monde au même niveau d’information et couper court à la désinformation sur certaines questions qui concernent la vie de la nation. Il a exprimé l’intérêt que le gouvernement accorde à la révision de la Constitution dont le seul objectif est de mettre à la disposition de notre pays un instrument adapté et adéquat pour la consolidation de la démocratie. Il a une nouvelle fois condamné les prises d’otages à Hombori et Tombouctou et réitéré la détermination de notre pays à combattre toutes les formes de terrorisme sur notre territoire.

Amadou Toumani Touré a exhorté la population à collaborer avec les forces armées et de sécurité, invité à l’union nationale, et à avoir confiance aux forces armées et de sécurité et aux pouvoirs publics. Auparavant, il avait fait part de l’intérêt de la réalisation de la route Banamba-Touba et l’importance que les pouvoirs publics accordent à celle reliant Touba à Sirakorola. Il a remercié les opérateurs économiques de Touba pour leurs efforts en faveur du développement du pays à travers la promotion du secteur privé.

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.