Session extraordinaire du comité de défense de la Défense nationale :Le Mali a perdu 130.000 touristes en deux ans

0
1

 

Le président de la République, Amadou Toumani Touré, Chef suprême des armées, a présidé, ce mardi 6 décembre 2011, dans la Salle de réunion du secrétariat général de la présidence de la République, à Koulouba, les travaux d’une session extraordinaire du Comité de défense de la Défense nationale. Au cours des travaux, il a été révélé que le Mali a perdu plus de 130.000 touristes depuis 2009 à cause de la situation au Nord.

Ont pris part à cette réunion, le Premier ministre et des membres du gouvernement, le Chef d’Etat-Major général des Armées, l’Inspecteur Général des Armées et Services, l’ensemble des Chefs d’Etat-Majors des Armées et directeurs de services, des gouverneurs de régions et du District de Bamako, des collaborateurs du président de la République ainsi que des personnes ressources.

La session a examiné le Plan de sécurisation des sites touristiques et axes routiers au Mali, élaboré par le ministère de la Sécurité intérieure et de la Protection civile.

Les échanges ont porté notamment sur : le renforcement des capacités des Forces armées et de sécurité ;   l’apport des élus et des notabilités ;   l’implication des opérateurs touristiques ; la nécessaire collaboration des forces paramilitaires avec les Forces armées et de sécurité ;   l’importance de la mise en œuvre d’une Stratégie de communication ;   la mise à contribution des médias et des opérateurs de télécommunications.

A l’issue des travaux, cette Session extraordinaire du Comité de défense de la Défense nationale a pris les décisions suivantes : l’amélioration du Document du Plan de sécurisation des sites touristiques et axes routiers au Mali ;  l’intégration des ministères chargés de la Communication , de l’Artisanat et du Tourisme ainsi que les opérateurs du secteur du Tourisme dans le Comité de Coordination pour une synergie d’actions ;  le renforcement de la collaboration entre les populations et les Forces armées et de sécurité.

Avant de lever la séance, le Président de la République, Chef suprême des Armées, a donné des instructions fermes pour une application correcte des mesures prises en vue d’une meilleure sécurisation des sites touristiques et des axes routiers.

Il faut rappeler que le Comité de défense de la Défense nationale est un organe prévu dans les dispositions de l’Article 44 de la Constitution du 25 février 1992.Il devra agir vite et bien car le  nombre de touristes au Mali est tombé de 250.000 en 2009 à 130.000 en 2010.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.