3ème Assemblée générale du GPAC : Les acquis et les perspectives au crible

0
Moustapha-Diop
Moustapha Diop,président Groupement professionnel des agences de communication du Mali (GPAC)

Les professionnels de la communication de notre pays, regroupés au sein du Groupement professionnel des agences de communication du Mali (GPAC), ont tenu leur 3ème Assemblée générale au siège du CNPM jeudi dernier. C’était sous la présidence du ministre de la Communication et des Nouvelles Technologies, Jean Marie Idrissa Sangaré, en présence du représentant du CNPM, Mamadou Sinsi Coulibaly, du Président du GPAC, Moustapha Diop et de plusieurs responsables d’agences de communication.

 

 

Le GPAC, créé en 2010, a pour objectif de promouvoir et de protéger les intérêts de ses membres vis-à-vis des pouvoirs publics et des organisations diverses, à caractère officiel, privé ou syndical. De 36 à sa création, le GPAC compte aujourd’hui 54 Agences. En effet, il regroupait 36 agences en 2010, 46 en 2011 et 52 en 2012.

 

 

Au titre des activités réalisées par le GPAC en 2013, on peut retenir les rencontres de prise de contact avec le ministre de la Communication et des Nouvelles Technologies, Jean Marie Sangaré, au siège de DFA et à son cabinet après sa nomination. Au cours de ces rencontres avec son ministre de tutelle, le bureau du GPAC a exposé ses préoccupations, et le ministre, à son tour, s’est engagé à le soutenir et à l’accompagner.

 

 

 

Le GPAC a également été reçu par les députés de la Commission de l’Education, de la Culture, des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication de l’Assemblée Nationale, pour apporter ses observations et proposer des améliorations sur le projet de loi sur le régime de la publicité.

 

 

L’organisation professionnelle des communicateurs a aussi participé activement à tous les travaux du Conseil Supérieur de la Communication relatifs à la mise en place de la Haute Autorité de la Communication.

 

 

 

On peut aussi retenir la participation du GPAC aux discussions sur le projet de décret portant sur les droits d’auteurs. Au nombre de ses acquis, le GPAC a également demandé aux autorités, et obtenu d’elles, une clarification sur la situation de la Régie publicitaire des Aéroports du Mali, l’obtention de la suppression de la TVA à la source et l’affiliation du Groupement au CNPM, à la date du 08 décembre 2011.

 

 

Actuellement, l’organisation travaille sur le vote du projet de loi sur le régime général de la Publicité au Mali, qui était programmé pour le 23 mai 2013 à l’Assemblée Nationale, sur le projet d’accord de partenariat stratégique avec l’ORTM, sur l’établissement d’une charte de bonne conduite de ses membres et sur la réalisation d’un sondage sur les médias au Mali.

A l’ouverture de cette Assemblée générale, le ministre de la Communication et des Nouvelles Technologies a annoncé aux professionnels de la communication que leur organisation siégerait au sein de la future Haute autorité de la communication (HAC).

La bonne nouvelle a été bien accueillie par les membres du GPAC, qui auront ainsi la possibilité de défendre leurs intérêts. Cette structure aura pour mission de réguler le secteur de la communication dans les domaines de l’audiovisuel, de la presse écrite, de la publicité  et de la presse en ligne.

 

 

Youssouf Diallo

PARTAGER