Après le gré à gré avec CFAO Motors et l’annulation du marché des 200 véhicules de l’armée, Voici le scandale de 2,5 milliards d’Orange Mali

14

Les scandales financiers, nos transitiongates, comme le dit ici à 22 Septembre, se révèlent au fur et à mesure qu’on se rapproche du mois fatidique de juillet, date de la présidentielle, que le Premier ministre s’active à respecter sous la pression des Occidentaux.

Bréhima Tolo, ministre des postes et des nouvelles technologies
Bréhima Tolo, ministre des postes et des nouvelles technologies

En effet, après l’annulation du marché des 200 véhicules, 10 ambulances et 10 citernes au profit de l’armée, à concurrence de 8,9 milliards de FCFA, dans des conditions non encore élucidées, l’entente directe entre CFAO Motors et le gouvernement du Mali pour la fourniture de 55 véhicules au compte de la Présidence (12), de la Primature (22), de la Commission Dialogue et Réconciliation (21), le tout pour un total de 2,2 milliards de FCFA, voici le deal avec Orange Mali, pour dépouiller l’Etat de 2,5 milliards de nos francs. De quoi s’agit-il?

Rappelez-vous d’abord du Fonds d’Accès Universel, qui n’est autre qu’une ressource publique payée au Régulateur par les opérateurs de téléphonie, conformément à leurs cahiers des charges, sous forme de redevance annuelle, qui ne leur appartient pas.

Ce fonds sert, par le biais du Régulateur, à désenclaver par la téléphonie les zones difficiles d’accès et financièrement peu rentables pour les opérateurs. A la faveur de la mobilisation générale lancée par le Président de la République, le 11 janvier 2013, pour contribuer à l’effort de guerre, la Sotelma et Orange Mali, deux sociétés excédentaires de la place, ont été sollicitées par les autorités compétentes. Jusqu’à aujourd’hui, aucune suite favorable n’a été donnée de leur part à cette requête.

C’est ainsi que le pouvoir a cru bon de détourner le Fonds d’Accès Universel de sa mission première, tout d’abord pour acheter du matériel roulant pour l’armée. Le hic, c’est qu’Orange Mali s’est opposée à cette décision souveraine du gouvernement du Mali, alors que Sotelma – Malitel n’a rien dit, sachant bien que le Fonds ne lui appartenait pas.

Alors, les grandes magouilles ont commencé à la Primature, Cité Administrative. Le patron d’Orange Mali, Jean-Luc Bohé, a été reçu en catimini. Des négociations ont été menées en l’absence du ministre de la Poste et des Nouvelles Technologies, Bréhima Tolo. Les conclusions de la rencontre ont été communiquées à ce dernier sous forme d’instructions.

Sans tarder, le ministre dogon prend sa plume pour écrire au Directeur général de l’Autorité malienne des télécommunications / TIC et des postes (AMRTP), Choguel Maïga. L’objet de la correspondance porte sur la «Mobilisation partielle des ressources réservées à l’accès universel». Le ministre Bréhima Tolo a fait savoir à M. Maïga qu’Orange Mali avait donné son accord pour l’utilisation d’une partie du Fonds d’accès universel, soit 7,5 milliards de nos francs.

Mais ce n’était pas tout, l’AMRTP devait aussi procéder à la rétrocession, au profit d’Orange Mali, de 2,5 milliards de nos francs. Ces fonds, selon le ministre, étant destinés à couvrir la moitié des dépenses occasionnées pour la remise en service des sites techniques détruits dans le Nord du pays.

Voilà un véritable scandale. Comment un fonds public peut-il servir à financer une société privée étrangère, de surcroit excédentaire? Il est vrai qu’Orange Mali a déclaré avoir perdu 5 milliards en tout au Nord. Mais, il ne revient pas à l’Etat de le dédommager, au détriment des petits commerçants, des hôteliers, de tous ceux qui ont perdu un membre ou de celles qui ont été violées dans le Nord du pays.

Encore une question. Comment peut-on dédommager Orange Mali mais pas la Sotelma, dont l’Etat détient 49% des actions? Il est vrai qu’Orange est réputée être généreuse envers le pouvoir. Mais de là à lui octroyer gracieusement l’argent du contribuable malien, il y a un pas que Diango Cissoko n’a pas hésiter à franchir.

C’est inacceptable, c’est intolérable, c’est une énorme faute de gestion. Heureusement pour notre pays, Choguel Maïga a refusé d’obtempérer, au motif que l’opération sur le Fonds d’accès universel était «anormale». Conséquence: les pressions se multiplient sur lui pour donner satisfaction à Orange Mali. Il continue à résister. Mais pourra t-il tenir longtemps, au risque de se voir limoger   A suivre.

Chahana Takiou

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. N’ayez pas l’esprit partisan, c’est pas bon,surtout dans votre métier mon cher Chahana…..je vous savais vraiment averti, professionnel et bien informé mais maintenant…

    Approchez la primature avant d’écrire quoique ce soit et vous serez bien édifié par rapport à pas mal de dossiers. Sachez que tout le monde n’est pas mauvais dans ce pays et qu’il y en a encore qui se respectent et respectent par dessus de tout les textes de la République.

    De grâce,arrêtons de nous embourber dans des considérations partisanes, à des querelles de personnes et abandonnons un temps soit peu nos agendas personnels et autres pour ne regarder que le mali. La situation du pays nous l’impose. A bon entendeur, salut!!!

  2. MR LE JOURNALEUX

    C ETAIT A L ETAT DE FINANCER LA REMISE EN ETAT ET ORANGE A AVANCE L ARGENT ET LUI A DEMANDE DE NE PAYER QUE LA MOITIE

    C EST AUSSI SIMPLE QUE CELA

    SI ORANGE AVAIT REFUSE L ETAT AURAIT PAYE 5 MILLIARDS TOUT SEUL

    • VIVEMENT QUE CMD REVIENNE

      CAR TOUT CE BEAU MONDE SE TENAIT A CARREAU QUAND IL ETAIT LA ET QU ILS ONT VU QU IL FAISAIT LA CHASSE AUX RECRUTEMENT AVEC FAUX DIPLOMES, AUX FRAUDES A L EXAMEN, ET LES ENQUETES DE MORALITES

  3. C’est lamentable que même 2% de ce qu’il dit dans son article soit vrai. Il y a quand même du bon sens d’amour patriotique qui doit commander ne serait ce que temporaire : le temps d’une transition?
    Il n y a pas d’ancien régime dans le cas du Mali. Ceux qui gérait avant le 22 mars 2012, sont toujours aux commandes et s’apprêtent à revoir en force à l’issu d’élections.

  4. Ce pays n’est-il pas devenu ingouvernable? Il faut raser tous ces dirigeants une fois pour toute c’est la seule et unique solution qui vaille maintenant!

  5. Que cette histoire soit vraie ou fausse, sachez que l’Orange Mali est a l’image du gouvernment Francais: ils ont corrompu partout en Afrique pour obtenir la licence de telephonie et continuent a se faire de l’argent comme vous ne pouvez meme pas l’imaginer! Et Francois Hollande qui a cause dire que la France n’a pas d’interet particulier au Mali? Une insulte pour tous les Maliens que je ne pourrai jamis oublier! Si ce n’est a cause des recettes venant des investissements frauduleux faits en Afrique par des hommes d’affaire Francais avec le soutien de leur gouvernement, la France serait aujourdh’ui a plat ventre! Voleurs, un jour il y aura une revolution en Afrique et on vous foutra tous dehors…..attendez seulement qu’on eduque les futures generations Africaines sur qui vous etes!

  6. qu’allah le tout puissant sauve le mali de la main des personnes a interet perssnnel Amen

  7. mon cher security d’Etat essaye plus tot de dire ce que tu passe de l’article au lieu de vomir ta haine sur les journalistes et si la primature ne veut pas donne son version de fait a chaque fois il bouclou leur porte pour fuir les journalistes sur leur version de fait des scandales. Le chien aboie la caravane passe et le Mali avancera inchallahou que Dieu nous pardonne et nous gudes tous sur le bon chemin amen.

  8. Chahana,
    Combien d’argent as-tu pris avec Choguel et Tienan ces derniers temps ? C’est triste pour le journalisme au Mali. As-tu eu la petite idée de demander la version des faits aupres de la Primature, pour au moins donner l’impression a tes lecteurs que tu ne fais que ton boulot ? Juste un petit conseil d’ami : essaie de retablir ta credibilité car tes écrits deviennent de plus en plus médiocres et partisans. Chaque jour qui passe, tu tombes dans le journalisme ALIMENTAIRE et c’est dommage pour toi et pour la reputation de la presse malienne. 😳

    • Merci Security. Le journaliste a lui même écrit :”Le hic, c’est qu’Orange Mali s’est opposée à cette décision souveraine du gouvernement du Mali, alors que Sotelma – Malitel n’a rien dit, sachant bien que le Fonds ne lui appartenait pas.”. C’est justement que l’état peut facilement influencer la sotelma que nous n’avons pas confiance à tes écrits

  9. Donc à chaque changement de régime, on regrette le précédent? Il vaut voir ce qui se passe au Senegal avec Kairm Wade, un jour quequ’un viendra et vous allez tous vomir ce vous avez voler. La plusart de ces jeunes leaders sont pourris et ils sont trempés avec ces anciens dans leurs.gestions et le problème du Mali c’est les dirigeants.
    Que le Tout Puissant sauve le Mali de ses dirigeants, Amine!

Comments are closed.