Divergence entre Orange Money et ses distributeurs : Les « Master d’Orange Money » clarifient la situation

1
Orange-money fait de nouvelles merveilles
Orange-money

Au cours d’une conférence de presse organisée ce 30 mars 2017 à la Maison de la Presse, « les masters d’Orange Money », ont tenu à clarifier la situation de discorde qui confronte Orange Money à certains revendeurs de la place qui accusent l’opérateur   «  de prélèvements  frauduleux sur leur compte».

L’opérateur Orange Money est accusé  par l’association malienne des revendeurs de cartes de recharge d’acte frauduleux.  Ces revendeurs réclament plusieurs millions à l’Opérateur qui  se serait abonné à un prélèvement sur leur compte. Et depuis ce différend oppose  les deux parties sauf qu’aujourd’hui une autre partie prenante vient de se faire entendre en apportant son soutien  à la société, il s’agit du regroupement des « Masters d’Orange Money » comme  ils se sont présentés. En effet, les « Master »  sont les gros distributeurs de l’Opérateur ayant habilité à revendre aux distributeurs. Selon Seydou Tall, Alassane Tangara et leurs paires de l’association des Masters d’Orange Money, l’Opérateur serait actuellement dans ses droits car à leurs dires, les revendeurs en grogne contre l’opérateur ne seraient en réalité que des « Frauduleux » qui exercent inégalement  une activité sans une aucune accréditation.  Pour les conférenciers,  ces distributeurs, exercent dans la plus grande illégalité avec pour conséquence la baisse de leurs bénéfices à eux qui sont officiellement liés à l’opérateur  aussi c’est suite à leur démarche auprès de  ce dernier pour comprendre la chute de leurs chiffre d’affaire, que la structure après vérification se serait rendue compte  de  « l’exercice de ce réseau » parallèle et ait décidé de les « stopper » en  lui retirant  tous ses bénéfices mal acquis  d’où la saisie des comptes décriés par l’ association malienne des revendeurs de cartes de recharge.

Une situation que les « Master d’Orange Money » ont voulu clarifier et informer l’opinion nationale et internationale que la situation qui prévaut actuellement  ne concerne nullement Orange Money et ses « Master » mais plutôt il s’agit de faire cesser «  l’exercice illégal » de certains citoyens de la place qui compromet l’ entreprise des 300 masters qu’ils sont.

Khadydiatou SANOGO

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Jeune Afrique a publié une étude très complète sur les coûts de transferts d’argent ..

    Orange money serait deux à trois fois moins chers que tous les grands opérateurs connus , de plus des opérations effectuées par mobile sont plus pratiques et évitent le déplacement..

    Bon ceci dit je ne suis pas payé par Orange pour faire de la pub..

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here