Pour le lancement du Smartphone PIXI 2 MAX : Orange Mali fait le show avec le rappeur Youssoupha

1
Le rappeur Youssoupha
Le rappeur Youssoupha

La société Orange Mali vient de mettre à la disposition de sa clientèle, un nouveau Smartphone, le PIXI2 MAX. Pour accompagner l’évènement, le géant du mobile, a fait venir (pour la première fois) au Mali une icône du rap : Youssoupha.

Le Restaurant, le Byblos a abrité, ce vendredi, une conférence de presse dont le principal animateur est l’artiste de renommée internationale, Youssoupha, rappeur à texte. Dans le milieu de la musique en général et du rap en particulier, Youssoupha est un artiste qu’on ne présente plus. Dans sa carrière jalonnée de succès, Youssoupha a affiné son art auprès de grandes figures du rap américain, au nombre desquels : 50 Cent, Snoop Dogg, Busta Rhymes…

En déplacement pour la première fois, au Mali, la star, qui arrive tout droit d’une tournée au Congo, promet un show inédit, ce jour, samedi 20 décembre 2014, au Stade Omnisports de Bamako. Il sera accompagné du gratin du rap malien, notamment Master Soumi et Iba One, tous deux présents lors de cette conférence annonçant l’évènement.

Ce grand concert (exclusif) dont Youssoupha est l’invité de marque, est une initiative du n°1 du mobile au Mali, Orange, pour accompagner la mise sur le marché de son nouveau Smartphone, le PIXI2 MAX, une innovation technologique à travers laquelle la société Orange Mali expérimente ce qu’elle appelle les 4D de l’histoire du Mali: Découverte, Démocratisation, Digital expérience et Divertissement. A cette occasion et, en tant qu’Entreprise Citoyenne, elle a voulu associer à l’évènement la jeunesse malienne, en organisant ce concert où se produiront Iba One, Master Soumi, Safi Diabaté, des artistes locaux aujourd’hui au sommet de leur art.

Né un 25 août à Kinshasa, d’un père Congolais (Tabu Ley Rochereau) et d’une mère Sénégalaise, Youssoupha (la révélation de l’évènement) est un artiste pétri de talent. Malgré une brillante carrière scolaire et universitaire (Sorbonne Nouvelle (Paris III), il fini par embrasser une carrière musicale, notamment le rap où il va de succès en succès. «Je n’ai pas choisi la musique, c’est la musique qui m’a choisi»,  aime souvent dire le virtuose de la rime. Qui a à son actif plusieurs titres phares dont l’un des plus célèbres est intitulé : «A force de le Dire».

Papa Sow

PARTAGER

1 commentaire

  1. En juin 2006 au Zenith de Paris, j’ai connu Youssoupha qui faisait la première partie de Busta Rhymes, il y’avait Busta Flex et le groupe Flipsyde.

Comments are closed.