Modernisation de l’Administration : L’AGETIC met à disposition de nouvelles applications

0

L’Agence des Technologies de l’Information et de la Communication (AGETIC) a organisé, vendredi, 6 octobre dernier, un atelier sur le thème : « Les TIC au service d’une administration plus performante».

-Maliweb.net- Placée sous la présidence du ministre de l’économie numérique et de la communication Arouna Modibo Touré, accompagné pour la circonstance de ses deux homologues, Seynabou Diop, ministre de l’équipement et du Désenclavement, et Nina Oualette Intallou, ministre de l’Artisanat et du Tourisme, la rencontre vise un objectif principal : accélérer la modernisation de l’Administration malienne, des collectivités locales et de l’éducation nationale.

Dans cette optique, une politique volontariste et pragmatique (consistant à concevoir des logiciels dédiés) a été mise en place sous l’impulsion du MENC. Dans cette perspective, l’AGETIC, depuis bientôt deux ans, a conçu un certain nombre d’applications visant à dématérialiser les procédures.

Au cours de l’événement, qui a mobilisé  de nombreux représentants de l’administration, le directeur général de l’AGETIC, Hamed Salif Camara, et son équipe, ont présenté plusieurs de ces applications, dont certaines sont déjà disponibles et utilisées au sein de structures publiques. Il s’agit de : CORE, une application de gestion intégrale du processus de consultation restreinte des marchés d’une structure publique pour plus de transparence ; eGESCO, une application de gestion sécurisée du courrier arrivée et départ ; Office Manager, une application web sécurisée composée de plusieurs modules (gestion des ressources humaines, des ressources financières et matérielles, de gestion de programmes d’activités, etc) ; AGIC, un système d’archivage électronique. S’y ajoute une application mobile du site consacrée aux démarches administratives. Cette dernière application donne l’accès à l’information et aux démarches administratives pour le grand public.

Dans son intervention, le ministre de l’économie Numérique et de la Communication, Arouna Touré, a insisté sur l’importance et le caractère symbolique de la rencontre. Qui vient, selon lui, prouver que des chantiers sont ouverts dans tous les domaines, depuis la rencontre internationale de Bamako sur «Internet, les Passerelles du développement».  «Importante, elle l’est également, car les plus hautes autorités du pays ont exprimé de façon explicite leur détermination à utiliser, pour notre pays, vaste et enclavé,  les deux atouts fondamentaux de ces technologies, à savoir leur caractère transversal et leur capacité à réduire de manière significative les distances et les délais en vu d’en faire de véritables outils de développement dans les secteurs prioritaires comme l’agriculture, la santé, l’éducation, le commerce, la préservation du patrimoine culturel, l’administration et la gestion décentralisée, la sécurité des personnes et des biens», a ajouté le ministre Touré. Qui insistera, au passage, sur l’utilité de ces nouvelles applications (fruit de la collaboration entre le département et l’AGETIC) qui permettent d’assurer une accessibilité optimale aux services informationnels et applicatifs de l’Administration dans le temps et dans l’espace.

Papa Sow

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here