Note synthétique sur la 3ème licence globale de téléphonie mobile

4

 L’ouverture du secteur à la concurrence qui est un des deux axes stratégiques de la reforme du secteur des télécommunications prônée dans la Déclaration de Politique Sectorielle des Télécommunications du Mali (DPS) vise entre autres l’entrée progressive de nouveaux opérateurs dans tous les segments du marché des télécommunications afin de bénéficier d’un plus grand apport de l’investissement privé et ce, à travers un régime général de concurrence. Ce processus a démarré concrètement avec  l’octroi, à un opérateur privé (en plus de l’Opérateur historique : SOTELMA), d’une licence d’établissement et d’exploitation des réseaux et services de télécommunications, effectif depuis 2002 avec l’avènement d’IKATEL, membre du Groupe France Télécom, devenu Orange-Mali depuis le 30 novembre 2006.

Les réformes engagées ont permis d’améliorer de façon considérable aussi bien la couverture géographique du territoire national que l’accessibilité de nos concitoyens aux services de télécommunications à moindre coût.

Le présent processus d’octroi de licence s’inscrit dans le cadre de la politique de développement du secteur des télécommunications. Il participe en plus,  de la volonté du Gouvernement de parachever la réforme du secteur. Ainsi depuis, juin 2011, le gouvernement a entamé le processus d’octroi d’une troisième licence globale de téléphonie. Ainsi donc :

Le 17 juin 2011, il a été procédé à la mise en place du Comité Technique Interministériel d’Appui (CTA) au processus d’attribution de la troisième licence, au terme du Décret N°2011-373/P-RM, composé des représentants du Ministère des Postes et des Nouvelles Technologies, du Ministère de la Communication, du Ministère de l’Économie et des Finances, du Ministère de l’Industrie des Investissements et du Commerce, Ministère du Logement des Affaires Foncières et de l’Urbanisme, du Ministère de la Justice et du Comité de Régulation des Télécommunications ;

Le 24 juin 2011, le lancement de la consultation restreinte pour le recrutement d’un Cabinet Conseil du Gouvernement ayant abouti au choix du Consortium piloté par le Cabinet LINKSTONE CAPITAL ;

Le 12 septembre 2011, la publication de l’avis de manifestation d’intérêt dans les médias nationaux, internationaux et sur le site Internet du Ministère ;

Le 05 octobre 2011, l’organisation de la conférence des investisseurs à Paris ;

Le 21 octobre 201, le lancement de l’Appel d’offres international;

Le 28 novembre 2011, le dépôt et l’ouverture des offres techniques ;

Le 05 décembre 2011, l’ouverture des offres financières et l’adjudication provisoire.

A la date limite de dépôt des offres, parmi les huit (08) candidats qui ont acheté les dossiers, cinq (05) d’entre eux ont remis leurs offres dans les délais. Les offres reçues provenaient de :

Bharti Airtel International (Netherlands) B.V., Pli N°l;

Groupement Planor/Monaco Télécom, Pli N°2 ;

Viettel Global Investment JSC, Pli N°3 ;

Congolese Wireless Network (CWN), Pli N°4 ;

Evol Télécom, Pli N°5.

Pour mémoire, il est utile de rappeler que le groupement Planor/Kome CESSE/Monaco Télécom s’est classé premier avec une offre de  84 millions d’euros soit 55,1 milliards de FCFA, devant Bharti Airtel International (Netherlands) B.V et Viettel Global Investment JSC qui avaient proposé respectivement 19,7 milliards de FCFA et 10,9 milliards de FCFA.

Pour l’attribution définitive de la licence,  le Conseil des Ministres, du 12 septembre 2012 a adopté le cahier des charges relatif à la licence d’établissement et d’exploitation de réseaux et services de télécommunications. Par conséquent l’adjudicataire définitif est le groupement Planor/Kome CESSE/Monaco Télécom, dont la société de droit malien porte le nom de : ALPHA TELECOM MALI

La clôture du processus envisagée pour le 15 octobre 2012 se matérialisera notamment par :

Le paiement au plus tard le 15 octobre 2012 d’un premier versement de trente trois (33) milliards FCFA concomitamment à la remise de la licence ;

Le solde du Prix de la Licence, soit vingt deux milliards cent millions de F CFA (22,1 milliards F CFA) sera payé dans un délai maximal de trois (03) mois à compter de la date d’octroi de la licence (date du premier versement) soit le 15 janvier 2013.

La rédaction de Maliweb

 

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Est-ce que l’électricité ne serait pas HARAM ? Comme le 3ème opérateur de téléphonie? Comme l’eau de robinet (il faut aller au puits ou au fleuve) ? Comme l’école laïque. Comme les habits qui dépassent la cheville, le visage découvert des femmes, etc. Mais le trafic de drogues, d’armes, de cigarettes, la prise d’otages sont HALLAL. Parce que les djihadistes sont justes à Douentza et ne saurait tarder, la CEDEAO et les NU n’ayant pas d’argent pour le moment…

  2. je souhaite que les choses changent pour le boneur du peuple ,ne continuer pas les anciennes^pratiques.

  3. Et la société Sud-Koréenne (KT) ki a proposé 63 Milliards FCFA, mais ki na pas été retenue, car ATT et sn épouse avaient déjà pris des pots de vin de Planor/Monaco Télécom?

    Il faut dire que dpui bientôt 1 an, Planor/Monaco télécom n’arrive pas à réunir et à payer l’argent dû (les 55 milliards proposés)…

    Alors, prkoi c gouvernemnt revient sur la même mascarade, en sachant très bien que Planor/Monaco Télécom ne st pa solvables?

    NB: Les conseillers et les hauts cadres du Minisètre des Télécoms du Mali peuvent confirmer cette information…

Comments are closed.