Nouveau système d’Orange money : Les odeurs nauséabondes de l’arnaque

2

Pour plus de sécurité, confirmez chaque premier transfert en saisissant le numéro de l’émetteur dans les 30 minutes sinon l’argent lui sera retourné. Info 37070. 0FMM. C’est le fatidique message que les millions d’utilisateurs d’Orange Money ont reçu entre le lundi 10 et aujourd’hui.

Ce n’est plus un secret de polichinelle, la société Orange-Mali à travers son service Orange Money a été d’une grande utilité pour les Maliens, surtout pour ceux qui habitent dans les coins et recoins du pays. Dès son implantation au Mali, il s’est imposé comme le leader car Il a permis à bon nombre de nos compatriotes de faire des opérations en toute rapidité. Cela à cause de l’enclavement du pays.

Mais aujourd’hui, force est de reconnaître que cette entreprise profite de la naïveté des Maliens pour sucer davantage leur sang. La preuve, depuis qu’Orange Money a vu le jour, la clientèle ne cesse de croitre, mais jamais les prix ne baissent. Mais au contraire, il a connu une augmentation à travers une subtilité qui est le sport favori d’Orange-Mali. Quelques exemples illustratifs : Orange Money dans ses premières heures faisait des transactions gratuites sans frais supplémentaire. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, entre deux clients sans passer par les services, il faut payer 50 F sur chaque transfert. Cette mesure est tombée comme un coup de massue sur clients sans une communication préalable.

Très déçus par ce comportement peu orthodoxe d’Orange, les clients n’avaient d’autre choix que prendre leur mal en patience. Comme si cela ne suffisait pas, ils ont été aussi victimes d’un autre changement brusque des tarifs de transfert. Cette nouvelle tarification a été aussi un véritable fiasco, car c’est à la surprise générale que les gens l’ont appris.

En début de semaine aussi, un nouveau mode a vu le jour à Orange Money, c’est le fameux message qui a été cité précédemment et qui demande une confirmation par le numéro de l’expéditeur. Si c’est à dessein de réduire les cas d’arnaques du produit, il pourrait être salutaire à condition qu’une grande campagne l’accompagne. Si c’est pour soutirer de l’argent aux paisibles citoyens qui se battent pour leur survie, il faudrait alors craindre le pire, car les clients d’Orange Money peuvent former un bloc et abandonner  le produit.

L’on se rappelle déjà en 2015, lorsque des faux billets circulaient dans certains kiosques de Bamako en passant par les capitales régionales du service, des sources proches du dossier ont reconnu que cela avait occasionné la baisse des clients.  Déjà des inquiétudes se font constater car d’aucuns se demandent comment une société dont la clientèle est à 60 -70 % analphabète peut prendre une telle décision en se disant que c’est pour des raisons de sécurité sans passer par une campagne de communication ?

Il est donc nécessaire pour ce service de se ressaisir pendant qu’il est encore temps.

Abdourahmane Doucouré 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. L’ASCOMA ou les utilisateurs du réseau orange mali devrait engager un procès contre cette société à cause de ses agissements au Mali. Pour cause, Orange mali vous propose un produit (YOTTA), en vous criblant de flashs en pleine communication, et si vous n’êtes pas intéressé, il vous faut payer 200f pour qu’ils arrêtent de vous faire chier avec leurs messages intempestifs. En plus, ils désactivent votre carte sim dans le seul but de vous forcer à payer des unités. Comme ils ont plus d’un tour dans leur sac, ils nous sortent leur nouvelle trouvaille pour nous plumer davantage. Après les hommes politiques et les leaders musulmans, Orange mali vient en troisième position au rang des phénomènes les plus destructeurs du peuple malien. Mais le pire est encore à venir avec cette société.

    • Dri, pour le yotta, je suis en phase avec toi mais pour le crédit, t’es à côté. Orange est une entreprise et le but d’une entreprise est de générer des bénéfices. Si tu ne veux pas prendre du crédit, c’est normal que tu sois suspendu

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here