Orange-Kuma : Une innovation du service Orange Money

1

orange-kumaEn effet, le service Orange Money est considĂ©rĂ© comme une sorte de bancarisation conditionnĂ©e au dĂ©pĂŽt prĂ©alable d’un montant sur son propre compte afin d’effectuer des opĂ©rations d’achat de crĂ©dit, de transfert d’argent, de paiement de factures et de paiement d’abonnement de tĂ©lĂ©vision. Or, au Mali tout le monde veut faire des opĂ©rations d’achat de crĂ©dit et autres, mais le hic en est que la premiĂšre condition Ă  l’utilisation du service Ă©tait de comprendre la langue française. Faute de quoi, le client devient dĂ©pendant. Donc obligĂ© de solliciter des services d’autrui pour effectuer ses opĂ©rations. VoilĂ  ce qu’Orange Mali a voulu Ă©viter pour innover dans le systĂšme Orange Money qui se rĂ©clame aujourd’hui plus de deux millions de clients et plus de treize mille points de vente sur l’étendue du territoire national.

DĂ©sormais, plus besoin pour un client qui ne parle pas français d’aller solliciter des services d’autrui pour effectuer ses opĂ©rations. Car, un guide vocal a Ă©tĂ© crĂ©Ă© et accessible au numĂ©ro 37144.  Le service s’appelle ‘’KUMA’’ qui signifie ‘’parole’’ e, français.

Mode d’emploi du service KUMA?

Il suffit de composer le numĂ©ro ci-dessus indiquĂ© pour ĂȘtre guidĂ© par un guide vocal. Le dit guide en voix fĂ©minine proposera au client plusieurs options et il revient Ă  ce dernier de suivre selon sa volontĂ©. En plus, le client est libre d’opter pour sa langue de choix. Mais actuellement oĂč le service nouveau vient d’entrer en vigueur, seulement cinq langues locales sont disponibles. Et aussi, les clients pourront, en attendant la fin des travaux, effectuer des achats et des transferts du crĂ©dit et d’argent. Les autres services dont le paiement des factures, viendront au fur et Ă  mesure que les travaux avanceront selon le responsable du service Orange Money au Mali.

Pour ces responsables d’Orange Mali, de telles innovations tentent aussi et surtout d’accroitre le taux de bancarisation qui est au dessus de 20% dans notre pays. Source d’insĂ©curitĂ© en partie.

Issiaka M Tamboura/maliweb.net

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.