Télécommunication au Mali : Scandale autour de l’attribution de la 3ème Licence

17 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer
Le ministre Tieman Coulibaly et le ministre Bréhima Tolo et le DG de Planor-Afrique, Abdoulaye Compaoré,, lors de la signature (photo archives)

Le ministre Tieman Coulibaly et le ministre Bréhima Tolo et le DG de Planor-Afrique, Abdoulaye Compaoré,, lors de la signature (photo archives)

L’attribution de la 3ème licence de téléphonie globale ressemble à une mafia orchestrée depuis le sommet de l’Etat. Pour cause, elle a été faite dans l’opacité totale. Ce qui pourrait pousser la société illégalement écartée par les pouvoirs publics à engager une poursuite judiciaire contre l’Etat malien. En entendant, voici quelques interrogations au sujet de cette affaire.

 

1. Qu’est-ce qui justifie la passation du marché de la 3e licence de téléphonie globale par entente directe ? Est-ce que le domaine des télécommunications peut-il faire l’objet d’une entente directe sans que les règles du code des marchés publics ne soient violées et sans que les autorités  de la transition ne s’exposent à des poursuites sur la base du délit de favoritisme?

 

2. Comment peut-on passer le marché de la 3e licence de téléphonie globale à un membre d’un groupement dont la défaillance à été constatée et sanctionnée par l’annulation de l’adjudication provisoire ?

 

3. Des autorités du régime Att à celles de la transition, quelles sont les personnes civiles ou militaires qui ont été impliquées, mêlées ou qui se sont compromises dans ce dossier par une intervention directe ou indirecte moyennant monnaie trébuchante ?

 

4. En France des juges d’instruction sont en train d’enquêter sur les conditions dans lesquelles Bernard Tapie a bénéficié d’une sentence arbitrale dans le dossier Adidas pour déceler d’éventuelles fraudes ou violation de la loi. Qu’attend-t-on au Mali pour connaitre les conditions et les modalités de passation par entente directe du marché de la 3e  licence de même que doit être communiquée l’information sur les montants exactement payés autours du 1er acompte ainsi que les garantie données pour le paiement du second acompte alors que l’arrêté portant attribution de la licence est signé.

 

5. Le fait pour le gouvernement de la transition d’exclure un investisseur malien au profil d’un Burkinabé n’est-il pas constitutif du délit de discrimination ?

 

B FALL

 
SOURCE:  du   11 mar 2013.    

17 Réactions à Télécommunication au Mali : Scandale autour de l’attribution de la 3ème Licence

  1. POSITIVE ATTITUDE

    le plus important pour le mali aujourd’hui c’est le combat pour la liberté et le reste va suivre.
    il est vraiment temps pour touts les enfants du MALI de se concentrer sur l’essentiel : la paix ,la stabilité,
    :(

    • observateur1

      DOMMAGE…LA CORRUPTION EST LE VRAI PROBLÈME AU MALI, ET SANS SON ÉRADICATION IL NE SAURAIT AVOIR PAIX ET STABILITÉ DURABLE.

  2. FARAFINAF

    si ce gouvernement aussi ne cache rien pourquoi laissé la population dans les ignorance sur cette affaire là. où sont ces messieurs qui disent être pour la nation?

  3. Korodjouga

    Je sais pas grande chose dans les affaires mais le point 5 ne tient pas, car nous somme dans la mondialisation.

  4. maiga a souma

    c’est le peuple qui peut faire bouger les lignes, au mali avec le niveau intellectuel chacun peut venir faire ce qu’il veut.
    la transparence, l’exemple doit venir de l’état.
    tant que le mali ne changera pas le gouvernement de la junte, il n’y aura pas d’issu aux problèmes.
    la communauté internationale ne peut pas mettre tant d’efforts, des moyens pour laisser les rouages de l’état entre les mains de putschistes.
    sarkozy a raison de s’interroger: « que fait-on la bas? (la bas, c’est au mali) ». de répondre, que de soutenir les putschistes.
    dioncounda sait que les leviers du pouvoir restent entre les main de la junte.
    et tout le monde sait que dioncounda qui n’a pas dire non au plus pacifiste des généraux, ne pourra jamais dire non à la junte.
    on veut faire des élections avec une administration totalement acquise à la junte et vouloir des changements, ce n’est pas possible.
    il faut un gouvernement des technocrates pour arriver à ce changement, sinon, la rébellion sera pour 2015.

  5. Fasode

    Nous somme maudit au Mali donnée la 3ème licence à un voleur de appolinaire qui a donnée l’argent au petit kapi et ces voyou du gouvernement de transition quant il aura un président élu tous va sortir on va attrapé tous les voleurs puis les mettre en prison , parceque rien n’a été payé à l’état pauvre Mali tu souffre de guère de terrorisme au nord et des voleur au sud que dieu aille pitié de toi un jour

    • maiga a souma

      tu te trompes; des élections avec ce gouvernement, c’est le candidat de sanogo qui sera élu. aller aux élections avec ce gouvernement ne changera rien au mali, bien au contraire.

  6. Warrant

    Se gouvernement n’est pas digne du Mali ils sont tous des bandits et des voleurs il veulle remplir leur poches avant de quitte restons tous vigilant nous les maliens

  7. massa

    On ta donner combien pour écrire c’est bêtise tu n’est même pas un journaliste malheureux

  8. massa

    On ta donner combien pour écrire c’est bêtise tu n’est même pas un journaliste idiot

  9. Sherifdotcom

    Le ministre des finances s’appelle Tienan Coulibaly et non tieman Coulibaly. »..une mafia orchestree…hein :roll: :roll: :roll: « .Que des radotages…

  10. Bamakois libéré

    Il ne faut pas écrire pour faire un clin d’oeil à l’une ou l’autre des parties en conflit car cet article n’est pas digne d’un journaliste, même stagiaire. Au lieu de donner les réponses à ces questions, vous les posez aux lecteurs. N’importe quoi! Si on n’a rien à dire on la boucle. Dès le chapeau, vous parlez de la société perdante pour faire allusion à un associé donc vous n’y comprenez que dalle! Mais comme pareil dossier parle de milliards, il y a de quoi faire rêver des gratte papiers qui s’y mettent chacun avec sa version erronée.
    Alors, une question pour vous compléter: pourquoi Cessé Komé doit-il bénéficier de la faveur de pouvoir payer sa part en dernier lieu alors l’autre, Apollinaire, s’est saigné à hauteur de plusieurs milliards. la réalité est que tous les deux sont disqualifiés et ce marché, infructueux, devait être relancé.

  11. coco

    :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

    Ah ….. mon bon Birama FALL ….
    Ah …..que votre article me semble tout droit sorti d’un cabinet d’avocat … :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

    Bon bon bon …..il semble donc , si çà continue , qu’il faudra en arriver à communiquer des détails précis sur l’ADN des fonds et l’identité réelle des «  »partenaires » » défaillants qui se sont fait jeter et qui étaient représentés par «  » » » » »….! ! ! !
    :lol: :lol: :lol: :lol:

    ? ? ? ? ? ? ?

    Eh Dié ! ……Birama FALL ……..
    Gaz là …..tu mets trop dans bouteille ….
    …….faut pas la laisser au soleil !

    ÇA PÈTE , ÇA PÈTE ! ! !

    :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

  12. JAMANA DEN

    Le gouvernement sortira l’argument de la crise et du manque de liquidite dans le tresor alors que les troupes ont besoin de materiels et des equipements…et bla bla bla…pour tordre le coup a toutes les regles et lois regissant les marches publics.

  13. Hadarémen

    Vous posez des questions! Donnez nous les réponses, c’est ce qu’on attend de vous pour qu’on puisse savoir s’il ya scandale ou pas!

  14. kema

    C’est vrai on doit donner le marché à des maliens mais dites aussi aux maliens d’être sérieux et honnête dans le travail. Il nous manque assez de tact dans ce que nous faisons et même de la conscience.