Téléphonie – Société ORANGE : Quand le Mali soutient la croissance au Sénégal

1
Orange-Mali

L’histoire vient de donner raison au groupe de jeunes très actifs  sur les réseaux sociaux lesquels ont organisé le 1er Décembre 2015 une journée de boycott des produits orange Mali.

 Le Mali est le seul pays où le téléphone sonne quatre fois et conduit sur répondeur payant contrairement aux autres de la sous-région (Benin Côte d’Ivoire, Sénégal). L’appel coûte 108 FCFA la minute au Mali contre 60 F dans ces pays, les SMS, 25 FCFA contre 10 FCFA. Quant à la connexion internet, le débit est très faible et coûte excessivement cher et pourtant c’est la même société Orange.

Une publication dans  jeune Afrique indique que les principaux indicateurs de l’exercice 2015 du groupe sénégalais sont en progression malgré un environnement difficile. Les filiales malienne et guinéenne ont été les principaux relais de la croissance.

Au cours de l’exercice 2015, Sonatel (présent au Sénégal, au Mali, en Guinée et en Guinée Bissau) a réalisé un chiffre d’affaires de 863 milliards de FCFA (+ 47,3 milliards par rapport à 2014, soit une augmentation de 5,8%), l’équivalent de 1,316 milliard d’euros. Les activités au Mali (22,7 milliards de revenus supplémentaires) et en Guinée (+17,6 milliards) ont porté l’essentiel de cette performance. Orange Money a vu ses revenus progresser de 77,5%, à 14,9 milliards de FCFA, participant à hauteur de 13,7% à l’augmentation du chiffre d’affaires. Globalement, malgré ces bonnes performances, la croissance des revenus du groupe est toutefois en retrait par rapport aux 10,5% et 11,4% connus en 2014 et 2013.

La marge d’Ebitda est restée très élevée (51,9% contre 52,4% en 2014), mais le résultat net progresse peu, à 221 milliards de FCFA (+1,4%).

Ce « léger fléchissement s’explique par l’intensification des offres promotionnelles sur le marché (bonus de rechargement) et l’impact de nouvelles taxes » dans plusieurs pays, a expliqué le groupe dans un communiqué diffusé le 22 février. L’importance grandissante des opérateurs Over the top (Viber, Skype…) a aussi « entraîné une baisse du trafic arrivée international ».

La société Orange Mali pour captiver ses clients procède à des promotions de 100%, 150%,  200% sur les différentes recharges. C’est dire qu’elle est à mesure de diminuer le coût de la communication.

Le hic demeure le silence du Ministre de la communication, des nouvelles technologies et de l’information Choguel K.Maiga celui là même qui avait assigné la dite  société en justice pour la commercialisation illicite de son produit ‘’Duba’’. Si  à l’époque, il n’était que DG de l’AMRTP,  aujourd’hui il est ministre de tutelle et orange Mali continue  avec ses vieilles habitudes .Le chien aboie, la caravane passe.

Coulou

PARTAGER

1 commentaire

  1. Au lieu de s’attaquer à ORANGE, prends toi a ton pays que n’a pas compris que IKATEL est une filiale d’Orange, attaque toi à Alpha Oumar KONATE et ses acolytes qui ont vendu la licence à pertes et profits…
    Nous les Maliens on est fatigué, que vous appellez les docteurs quand on est déjà mort !

Comments are closed.