Allocution de Mme KEITA Aminata MAIGA, à la cérémonie officielle de lancement des travaux d’aménagement des Voies d’Accès à la Forêt de « BOMBOYA » et des Sites Touristiques du Djitoumou à Tinkélé, Commune de Ouélessébougou

1

Monsieur le Ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement,
Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement,
Honorables Députés à l’Assemblée Nationale,
Monsieur le Gouverneur de la Région de Koulikoro,
Monsieur le Maire de la Commune de Ouéléssébougou,
Monsieur le Maire de la Commune de Djitoumou Sanankoro,
Monsieur le Chef de Village de Tinkélé,
Monsieur le Président de l’ONG « Jitumu Kunkan »,
Mesdames, Messieurs les Partenaires au développement,
Messieurs les Chefs traditionnels, religieux et coutumiers de Tinkélé,
Mesdames et Messieurs les Membres de la Presse Publique et privée
Mesdames et Messieurs.
Je voudrais tout d’abord remercier les autorités et les populations des Communes de Ouéléssébougou et de Djitoumou Sanankoro pour l’accueil chaleureux réservé à ma délégation et à moi-même.

Vous remercier tous pour votre présence à la cérémonie de lancement officiel des travaux des voies d’accès à la forêt de Bomboya, ainsi qu’aux différents sites touristiques du DJITOUMOU.

Mesdames et Messieurs,
L’évènement qui nous rassemble ce matin est d’une importance multiforme et surtout vitale.
Il est sans conteste que le développement de toute localité, si minime soit-elle, passe par ses voies d’accès notamment celles menant aux villages de Tinkélé, Bomboya, NDabougou, Zélani, Ouélessebougou et à la forêt de Bomboya, Tièfaga Gré de Samory et au Tata de Gninè Zié.

L’aménagement de ces voies feront prospérer le tourisme, le commerce, favoriseront l’accès à l’eau potable et l’autonomisation économique pour les femmes à travers la pratique d’activités génératrices de revenus. Ce sont là des secteurs clés qui participent de l’émergence économique et de la qualité de vie des populations locales.

Je félicite le Département en charge du désenclavement et l’ONG « JITUMU KUNKAN » pour cette initiative qui s’inscrit dans la dynamique du développement de notre pays.

Mesdames et Messieurs,
Nous sommes ici réunis, sur les terres de Djitumu Moussa, un site chargé d’histoires et de cultures mais aussi un site anciennement très boisé qui vit sa faune s’appauvrir de jour en jour parce que sa flore se dégarnissait au même rythme, par le fait de phénomènes naturels certes, mais aussi et surtout par le fait des hommes.

En ma qualité de militante de l’environnement, Je voudrais saisir l’opportunité que m’offre la cérémonie d’aujourd’hui pour rappeler à à chacun, que la préservation de nos forêts est vitale.
En effet, l’arbre prend le gaz carbonique toxique pour nous et donne l’oxygène dont les humains ont besoin pour vivre. Il nous apporte la pluie donc de l’eau. Il nous donne des fruits, des médicaments. Il nous donne de l’ombre constituant ainsi un cadre d’échanges entre les populations.

Ce rappel de l’importance de l’arbre est une invite à nos populations de s’engager pour la protection et la qualité de l’environnement pour les Générations futures.
Merci à mes frères Samaké pour m’avoir associée à cet important événement.
Je suis de cœur avec vous dans cet élan de réconciliation et de fraternisation de tous les maliens à travers les cases Taoudeni, Ménaka, etc.

Dieu bénisse le Mali !

Je vous remercie.

Présidence de la République du Mali

PARTAGER

1 commentaire

  1. En ma qualité de militante de l’environnement, Je voudrais saisir l’opportunité que m’offre la cérémonie d’aujourd’hui pour rappeler à à chacun, que la préservation de nos forêts est vitale.

Comments are closed.