Economie : Le tourisme malien veut devenir solidaire

0

Il est possible de redresser le tourisme malien à travers des circuits destinés au nationaux rien qu’en valorisant la région de Sikasso et le pays Manding, selon Oumar Balla Keïta, personne ressource pour les assises internationales du tourisme. Cet expert de l’Agence de promotion du tourisme du Mali(APTM) expliquait le 16 décembre, lors d’un point de presse, en quoi ces assises devront marquer un tournant dans la renaissance du tourisme malien.

Selon Seybou Keïta, président de la commission média, les assises internationales du tourisme responsable constituent un évènement tournant organisé par l’ONG Tourisme sans frontière. La rencontre est organisée dans des pays n’ayant pas les moyens de faire la promotion de leur tourisme, et le Mali était en compétition avec des pays comme le Pérou.

Pendant trois jours (du 11 au 13 janvier 2018), les promoteurs du tourisme et autres acteurs vont se rencontrer autour des conférences-débats et des visites de sites touristiques. Le Réseau malien pour le tourisme responsable et durable(REMATOURD) est un des organisateurs clés de l’évènement qui se tiendra à Bamako, au CRES de Badalabougou.

A en croire Seybou Keïta, le budget des assises est estimé à 19 millions de francs CFA sur lesquels le ministère de l’Artisanat et du Tourisme a promis 9 millions. Mais à la date du 16 décembre, les organisateurs n’avaient obtenu du gouvernement que 4 millions et demi. « Nous attendons le reste de l’argent promis par le gouvernement », a déclaré Seybou Keïta.

Les assises internationales du tourisme responsable, c’est la dernière chance pour les acteurs de ce secteur qui a commencé à sombrer depuis la crise sécuritaire et politique entamée en 2012. Pour Oumar Balla Keïta, ce genre de tourisme vaut mieux que le tourisme de masse. Il s’agit en clair de vendre les particularités culturelles et environnementales du Mali aux Maliens.

Avant sa déchéance, le tourisme était la troisième source de devise pour le Mali, après l’or et le coton. « Le tourisme apportait annuellement à l’économie malienne entre 97 et 100 milliards de F CFA. Des emplois étaient créés ; tous les signaux étaient au vert », a affirmé Oumar Balla Keïta.

Soumaila T. Diarra

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here