« Journée de l’Afrique » en Turquie : Le continent se dote d’une vitrine pour son artisanat et sa culture

0
« Journée de l’Afrique » en Turquie : Le continent se dote d’une vitrine pour son artisanat et sa culture

En ce 25 mai 2016, date anniversaire de la création de l’OUA (Organisation de l’Unité Africaine), la Turquie inaugure le Marché artisanal et la Maison de la culture Afrique.

Cette coïncidence heureuse traduit la volonté des autorités turques de jeter un pont entre l’Héritière du glorieux Empire Ottoman et le continent africain.

Cet évènement est à porter au crédit de Mme la Première Dame de Turquie, Emine ERDOGAN, qui a réuni autour d’elle, pour la circonstance, l’épouse du Président de la République, KEITA Aminata MAIGA, et les Premières Dames de Guinée, d’Ethiopie, du Burundi et de la Somalie.

Situé au cœur du quartier historique d’Amamonu, à Ankara, le site sera désormais un haut lieu de rencontre et de partage pour promouvoir et valoriser l’artisanat et la culture du continent africain sur le sol turc.

Ce n’est donc pas le fait d’un simple hasard d’agenda si la date du 25 mai a été choisie pour lancer ce signal fort, comme le fera remarquer KEITA Aminata MAIGA devant l’assemblée. En effet, l’épouse du Chef de l’Etat est convaincue que “… la cérémonie d’inauguration du « Marché d’Artisanat et de la Maison de la Culture Afrique » […] revêt plusieurs significations. Elle se tient à la date mémorable du 25 Mai décrétée « Journée de l’Afrique » que mon pays célèbre chaque année. Choisir de tenir un tel évènement ce jour-là, est une voie pour célébrer l’Afrique dans ce qu’elle a de plus authentique.

Cet évènement artisanal et culturel est un cadre privilégié de découverte et d’échanges entre les peuples d’Afrique. Il s’inscrit dans la dynamique de la valorisation et la promotion de l’artisanat et de la culture de nos pays. Il constitue une vitrine pour les pays, leur permettant ainsi de mettre sur scène leur savoir-faire et leur savoir local. Chaque produit laisse entrevoir le talent de créativité de l’artisan”.

Le marché ainsi inauguré sera, sans nul doute, une opportunité pour les artisans venus de toutes les régions d’Afrique d’exposer leur savoir-faire. En un mot, c’est une miniature de l’Afrique qui s’implante en Turquie, ce qui devrait inciter les populations turques à venir y découvrir les produits artisanaux africains en général et maliens en particulier.

A cet égard, l’épouse du Chef de l’Etat dira son enthousiasme en ces mots : “L’artisanat malien offre des produits agroalimentaires, de maroquinerie, de cordonnerie, de bijouterie, des bazins exceptionnellement teints que l’on ne trouve nulle part ailleurs, le légendaire bogolan, une des techniques traditionnelles de teinture au Mali à base d’argile. Vous découvrirez et apprécierez, en particulier à travers ce marché, quelques facettes de la richesse et la diversité des produits de l’artisanat dont le Mali regorge”.

Il convient de préciser que les revenus des produits mis en vente par les artisans africains sur le site iront à des secteurs clé du développement des pays d’Afrique à savoir l’Education, la santé, la formation ou encore des activités génératrices de revenus pour contribuer à l’autonomisation économique de la femme africaine.

Présidence de la République du Mali

PARTAGER