Promotion du tourisme : Le Mali abrite le siège de l’OITS

3

Promotion du tourisme :  Le Mali abrite le siège de l’OITSLe choix porté sur notre pays pour abriter le siège de l’Organisation internationale du tourisme social (OITS), qui compte présentement plus de 150 organismes membres répartis dans 35 pays d’Europe, d’Amérique et d’Afrique, est motivé par l’important travail abattu dans le domaine du tourisme social et solidaire. Les responsables étaient face à la presse, jeudi 21 août, au Centre Djoliba.

 

L’Organisation internationale du tourisme social (OITS) est une association à but non lucratif, créée initialement sous le nom de Bureau international du tourisme social (BITS). L’OITS compte favoriser le développement du tourisme pour tous aussi bien au plan national qu’international.

L’installation du siège de la section Afrique au Mali contribuera à promouvoir le tourisme social et solidaire et mettre les potentialités culturelles au service du développement intercommunautaire.

“Comme toutes les autres sections, nous avons la lourde responsabilité de contribuer à la mise en œuvre dans la zone Afrique, des projets et programmes reconnus par l’Assemblée générale de l’association et approuvés par son conseil d’administration, faciliter la collaboration entre les membres africains et favoriser les relations avec d’autres organisations similaires ayant les mêmes objectifs”, a expliqué le coordonnateur de la section Afrique, Bassirou Diarra. Avant de dire que la première ambition de l’OITS est le développement et le rayonnement en Afrique.

Bref, il s’agit de faire en sorte que plus d’associations croient fermement à l’importance de la promotion du tourisme pour tous sur le continent africain. “Il est fondamental de savoir aujourd’hui que le tourisme social ou tourisme pour tous est un précieux moyen du développement du tourisme national. C’est pourquoi nous avons adopté une démarche participative dans ce sens auprès des membres avec lesquels nous maintenons des contacts permanents ainsi qu’avec les autorités nationales du tourisme des pays concernés”, a précisé le coordinateur.

Le représentant du ministre de l’Artisanat et du Tourisme, Moussa Diallo, a ajouté que le moment est venu de faire du tourisme un levier du développement communautaire. “Les populations doivent bénéficier du tourisme à travers les actes de solidarité. Les engagements du Mali vont continuer dans ce sens”, a promis le représentant du ministre.

Bréhima Sogoba

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Un défi à relever, il faut que M. Diarra puisse suggérer aux maliens l'ouverture d'un compte vacance auprès d'une banque de la place. Ainsi tous les circuits vacances pourront être achetés tout au long de l'année en y incluant les frais d'adhésion à l'AMPTS – Bon vent à l'AMPTS et à l'OITS!

  2. ça là bon pour mali surtout que tourism à de problem mali maintenan parse que la crise est ici. les malien auron conatre beaucoup sur le tourism non.

Comments are closed.