Après le limogeage de la ministre de la promotion féminine et de la directrice des aéroports… …Leurs personnels respectifs célèbrent l’événement en immolant bœufs et moutons

0
1

Bien entendu,  le limogeage de la ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille et de la directrice générale des aéroports ne constitue plus un scoop. Mais la réaction de leurs personnels respectifs, oui !

Selon toute évidence, le personnel du département de la promotion féminine et celui des aéroports du Mali sont très heureux du départ de leur patronnes respectives. Après l’annonce de  leur limogeage, les travailleurs et travailleuses des deux secteurs ont chacun de leur côté, décidé de célébrer l’événement. Une quête rapide  a permis de recueillir les montants nécessaires pour payer quelques têtes de bovins et d’ovins et… bien entendu, de boissons bien frappées selon les goûts et les penchants.  Tout le monde était invité, même les passants ! La fête, ou du moins, les deux fêtes, nous apprend-on, ont été très belles.
Il faut dire que les deux groupes ne se sont pas consultés. Chacun a manifesté son bonheur de manière souveraine et sans s’en référer à l’autre.
Cà, ce n’est pas bons signe pour les sortantes. Dans nos sociétés en général et même au sein de nos administrations, un responsable sortant est dignement accompagné et félicité pour tout ce qu’il aurait fait pendant son règne. L’on prend même soin de passer sous silence ses peccadilles.  Mais célébrer son départ de manière festive ? Ces bonnes dames ne sont certainement pas sans reproches. En tout état de cause, il s’agit d’un sales temps pour les femmes. Deux limogeages du genre en une semaine… Il parait pourtant que les femmes sont meilleures partout dans leurs domaines respectifs !
B.S. Diarra

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.