Commandés auprès de l’entreprise chinoise Sainty Marine Corporation pour 3 milliards de F CFA : Les bateaux Modibo Kéïta et Firhoun bientôt livrés

4

Les deux bateaux à faible tirant d’eau, qui sont présentement sur des plateformes en provenance du port d’Abidjan, sont des engins qui ont été acquis grâce aux fonds générés par la privatisation de la SOTELMA.

 

bateau-comanavEn plus donc des routes goudronnées dont Koulikoro et d’autres villes du Mali avaient bénéficié lors de l’opération menée sous le Président ATT, voilà que ces bateaux vont bientôt servir à désenclaver tant la cité du Méguetan elle-même que plusieurs autres localités du nord du pays à travers cette acquisition.

Il s’agit, en effet, de l’aboutissement d’un processus qui avait commencé depuis novembre 2009 quand le gouvernement de l’époque avait mis à la disposition de la Compagnie malienne de navigation (COMANAV), à travers le département de tutelle, la somme de 3 milliards FCFA pour l’achat de ces deux bateaux à faible tirant d’eau. Suite à un avis d’appel d’offres international lancé en novembre 2011, c’est l’entreprise chinoise Sainty Marine Corporation qui avait enlevé le marché de fourniture de ces engins combien indispensables en ces temps où le fleuve Niger connaît un niveau d’ensablement inquiétant. Un ensablement qui est un souci constant pour nos autorités, singulièrement le président IBK qui ne cesse d’en parler urbi et orbi. C’est dire que ces bateaux à faible tirant d’eau viennent à point nommé soulager le vieux Général Abdoulaye Soumaré.

Déchargés au port d’Abidjan, le 26 novembre dernier, ces monstres du fleuve seront acheminés dans quelques jours à Koulikoro, leur destination finale. Disons que ces bateaux, baptisés Modibo Kéïta et Firhoun Ag Alinsar, vont indéniablement renforcer les capacités de la COMANAV qui continue tant bien que mal de faire la fierté des Maliens. Et particulièrement des populations de Koulikoro qui semblent avoir fait leur deuil de la (défunte) HUICOMA.

Mamadou FOFANA

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Trois 3 milliards de fcfa pour juste deux (2) bateaux ! Et quelle est la durée prévue pour le retour à l’investissement ?

    Oh..my God, c’est du n’importe quoi ce pays là !

  2. 3 milliards pour deux bateaux, appel d’offre gagner par les chinois.
    Avec moins de deux milliards on peut creer une industrie qui creera pour toujours MILLIARDS de BATEAUX, de TRAVAUX, de TAXES, d’INDUSTRIES, de VIES, en un mot de TOUT.
    Si on n’apprend pas a tourner notre conscience de la dependance, on finira.

  3. Des mauvaises langues qui ont vu ces 2 bateaux au port d’Abidjan avait publié que ce sont des engins destinés à la présidence de la république du Mali pour les “promenades du président IBK sur le le fleuve Djoliba”!Aujourd’hui ces individus colporteurs de mensonges doivent avoir honte en lisant les noms de Modibo & de Firhoum sur ces 2 embarcations…Cependant, la COMANAV devrait penser à remettre en place le transport fluvial Bamako- Kankan comme par le passé: cela contribuera beaucoup au désenclavement du pays. 😉

    • @Sambou
      Je lis avec satisfaction une réaction mesurée, responsable et une suggestion pertinente. Bravo.

Comments are closed.