Désignation du futur P-DG des aéroports du Mali (Adm) : Le P-DG par intérim décide d’octroyer, en violation des textes, 3 millions FCFA à la commission de sélection présidée par le ministre des Transports

4

 

Désignation du futur P-DG des aéroports du mali (Adm) : Le P-DG par intérim décide d'octroyer, en violation des textes, 3 millions FCFA à la commission de sélection présidée par le ministre des Transports
Le PDG des ADM, Daouda Dembélé

L’on s’interroge au niveau des Aéroports du Mali sur la transparence de la procédure, qui semble, selon certains candidats, déjà biaisée.

e P-DG par intérim des ADM, qui serait l’un des 80 candidats à postuler au poste de futur P-DG des Aéroports du Mali (ADM), a décidé d’octroyer un montant forfaitaire aux membres de cette commission ainsi qu’il suit : 1.  Ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement : 500 000F CFA; 2. Représentant du ministre chargé de la Fonction publique : 500 000F CFA; 3. Représentant du Commissariat au Développement Institutionnel (CDI) : 500 000F CFA ; 4. Représentant du Conseil d’administration des ” Aéroports du Mali ” : 500 000F CFA ; 5. Représentant du Ministre chargé de l’Aéronautique : 250 000F CFA ; 6. Chef de Cabinet du Ministère de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement (Secrétariat) : 250 000F CFA ; 7. Représentant du Cabinet (Secrétariat) : 250 000F CFA ; 8. Représentant de la Direction des ressources humaines du secteur des infrastructures. En tout : 3 000 000F CFA partagés entre les membres de cette commission, composée bizarrement et principalement des membres du département de tutelle, qui doit procéder à la sélection du futur P-DG des Aéroports du Mali. Alors qu’aucun texte ne prévoit l’octroi de telles indemnités qui, selon des sources concordantes, auraient été touchées par les bénéficiaires. Au moment où on l’annonce qu’ils sont quelque 80 candidats à postuler pour ce poste, il est à craindre que la procédure ne soit viciée à cause de tels comportements.

D’autre part, certains travailleurs de cet établissement disent ne pas comprendre l’existence de deux commissions pour le même travail : celle du ministre Mamadou Hachim Koumaré qui compte six membres, et une autre liste composée de huit membres et auxquels le P-DG par intérim des ADM, le Colonel Daouda Dembélé, a accordé des indemnités. Il s’agit maintenant de savoir si le ministre Koumaré et les autres membres de cette commission sont déjà passés à la caisse pour percevoir ces montants indus. Cela dans la mesure où l’article 7 de la décision n°0168/METD-SG du 1er octobre 2014 du Ministre Koumaré stipule que “ les frais de fonctionnement de la Commission sont assurés par le Budget National “.  C’est dire que nulle part, l’on ne parle d’indemnités pour les membres de la commission de sélection.

Comme on le voit, pour plus de transparence et surtout que cela semble désormais la règle depuis le Premier ministre Oumar Tatam Ly, le choix du futur Président-Directeur Général des Aéroports du Mali doit passer, à défaut d’un cabinet indépendant, par une commission de sélection beaucoup plus crédible. Cela afin de sortir de l’ornière cet Etablissement Public à Caractère Industriel (EPIC) qui traînerait une dette fiscale de plus de 2 milliards F CFA et où le seul déplacement d’un groupe électrogène à l’aéroport de Bamako-Sénou a occasionné des frais de 44 millions FCFA payés (par entente directe) à une société de la place.

S’y ajoute que les recettes de l’entreprise auraient considérablement chuté, aux dires des travailleurs qui nous ont approchés, tandis que, selon les mêmes sources, les dépenses auraient augmenté de manière vertigineuse.

Mamadou FOFANA

 

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Il porte le grade de colonel s’il est capable sa place est au front
    Fougari ye fougari de ye

  2. Eh à cause du dieu laisse les vaillants jeune cadre très compétent de travail
    mr le journaliste combien vous allez gagné pour cet article qui ne pèse pas un atome

Comments are closed.