Libre circulation dans la Cedeao : Conclave des PDG des compagnies aériennes

0
2

Les insuffisances des liaisons aériennes, la faiblesse des compagnies aériennes face à la concurrence des transporteurs aériens étrangers dans la zone Cédéao et les  coûts d’exploitations élevés sont au crible du rencontre des PDG des compagnies aériennes de l’espace. La cérémonie d’ouverture, hier à l’hôtel Salam, a été présidée par le ministre de l’Equipement et des Transports, Hamed Diané Séméga.

 

Bamako abrite depuis hier une rencontre de trois jours (13-15 mars), des patrons des compagnies aériennes de l’espace, sous la houlette d’Air Mali. Le commissaire chargé des infrastructures de la Commissionde la Cédéao, Kadré Désiré Ouédraogo, les commissaires de l’Uémoa, les représentants des organisations régionales et internationales ont assisté à l’ouverture des travaux.

Au cours de ses assises,  les experts vont examiner le niveau élevé des tarifs et des coûts d’exploitation, les insuffisances des liaisons aériennes, la faiblesse des compagnies aériennes face à la concurrence des transporteurs aériens étrangers dans la zone Cédéao et d’autres questions liées au développement du secteur aérien.

Les thèmes inscrits à l’ordre du jour accorderont la priorité à la coordination et l’harmonisation entre les compagnies aériennes afin de pouvoir répondre efficacement à l’atteinte des objectifs. Ils devront aussi permettre aux PDG de proposer de nouvelles stratégies pour la libre circulation des personnes et des biens en Afrique de l’Ouest qui constitue une priorité régionale.

Les points qui seront examinés par les participants répondent aux recommandations des chefs d’Etat et de gouvernement sur la Décisionde Yamoussoukro. Selon le ministre de l’Equipement et des Transports, Hamed Diané Séméga, les travaux donneront « une nouvelle vision à notre transport aérien pour qu’il joue son rôle qui est d’améliorer la desserte de nos Etats, accroître les échanges commerciaux et favoriser le développement du tourisme afin d’obtenir une croissance économique et l’intégration régionale »

Nabila Ibrahim Sogoba       

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.