Mali: grève des transporteurs routiers pour dénoncer l’insécurité dans le Nord

1
Mali: grève des transporteurs routiers pour dénoncer l’insécurité dans le Nord
Dans le port de Gao, les activités ont largement repris mais l’insécurité continue de limiter la circulation des marchandises, sur le fleuve et surtout sur les routes du Nord. Janvier 2016. © RFI/David Baché
Au Mali, des syndicats de transporteurs routiers du nord du pays, encouragés par des associations de jeunes, ont déclenché une grève de deux semaines. Ils dénoncent l’insécurité dont ils sont victimes sur des routes.

Sur l’important axe routier Gao, Ménaka via la localité de Ansongo, dans le nord, les transporteurs privés n’en peuvent plus. Ils ont interrompu le trafic. Plus de bus, plus de camions de transport ou autres véhicules affrétés par des ONG. C’est leur manière de protester contre l’insécurité sur les routes.

Solidaire des syndicats de transporteurs, Abbas Diallo, un des représentants de l’Association des jeunes de la localité d’Ansongo explique sa situation sur cet axe routier du nord. « Tous les jours, c’est des braquages, c’est des morts, c’est des enlèvements. On informe l’armée, on informe Barkhane, on informe la Minusma, personne ne réagit. On ne peut pas continuer. Qui fait ça ? Ce sont les bandits. On ne sait pas. Il y a tellement de groupes armés que l’on ne sait pas qui est qui », explique-t-il.

.…lire la suite sur rfi.fr

PARTAGER

1 commentaire

  1. Il faut informer le ministre de la justice. Mais bon il paraît que la nouvelle justice malienne est aveugle, donc pas sûre qu’elle est voit en ceux qui attaquent de vrais bandits à moins que ce soit un civil gueulard comme Ras Bath 😆 😆 😆

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here