La Minusma continue d’apporter son assistance suite au crash tragique de l’avion d’Air Algérie

0
crash
Les Ministres des Transports malien et algérien montrent les boîtes noires retrouvées sur le site du crash du vol Air Algérie AH5017, lors de la conférence de presse tenue à leur retour à l’aéroport de Bamako, le 27.07.14.

La  MINUSMA continue d’apporter assistance aux opérations concernant le crash de l’Avion d’Air Algérie et ce en soutien aux autorités maliennes qui en ont fait la demande.

 

Ainsi, la MINUSMA a assuré aujourd’hui le transport aérien à Gao et au site du crash de la délégation malienne, qui comprenait les Ministres des Transports et celui de l’Intérieur et de la Sécurité, ainsi  que d’une délégation algérienne présidée par le Ministre des Transports qui était accompagné, notamment, par  le Président-Directeur Général de la compagnie Air Algérie. La MINUSMA a ramené les délégations le même jour à Bamako.

 

Les délégations ont entendus des responsables de l’enquête sur place les progrès des opérations en cours sur le site du crash et dont le commandement est assuré par les autorités maliennes.

 

La délégation malienne a ramené à Bamako les deux boîtes noires de l’avion aux fins de leur examen dans le cadre de l’enquête sur les causes du crash, tel qu’annoncé par le Ministre malien des Transports lors d’une conférence de presse tenue aujourd’hui avec son homologue algérien à leur retour dans la capitale.

 

Le Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général de l’ONU au Mali, M. David Gressly, qui a accueilli les délégations malienne et algérienne à leur arrivée à Bamako, s’est dit “profondément satisfait de la très bonne coopération entre tous les acteurs qui travaillent en étroite collaboration sur le terrain”. Il a souligné que  “la MINUSMA continuera d’apporter toute l’assistance requise dans la limite que lui permettront les moyens dont elle dispose.”

 

En outre, la MINUSMA a fourni  des générateurs et des congélateurs ainsi que d’autres équipements requis pour les travaux effectués sur le site du crash, qu’elle a livrés aujourd’hui.

 

Les Casques bleus de la MINUSMA sont toujours présents sur le site pour contribuer à sa sécurisation.

 

 

Bureau de la Communication de la MINUSMA

PARTAGER